Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Actualités des membres le 16 octobre 2020

Pétition – Mangeons nos frittes, ne les exportons pas!

SOS Faim Belgique

Commerce internationalPomme de terrePérou

Accéder à la ressource

En 2012, l’Union européenne a conclu un accord de libre-échange avec le Pérou, et la Colombie. Sur la période 2014-2018, l’Union européenne a exporté au Pérou, plus de 26 000 tonnes de pommes de terre frites surgelées, soit une quantité trois fois plus grande qu’avant l’entrée en vigueur de cet accord. Ces frites européennes exportées à un moindre coût empêchent les producteurs péruviens de patates de vendre leurs propres produits sur place à un prix juste car la concurrence des pommes de terre européenne est trop forte. Résultat : les paysans péruviens ne parviennent plus à vivre de leur activité agricole.

L’accord de libre-échange est entré en vigueur à titre provisoire en 2013. La Belgique est le seul État membre de l’Union européenne à ne pas encore avoir ratifié l’accord.

SOS Faim Belgique lance une pétition pour demander à la Région de Bruxelles-Capitale et à la Fédération Wallonie-Bruxelles de prendre position contre l’accord.

En savoir plus

Visionner une vidéo (3′) sur les exportations de pommes de terres européennes au Pérou et leurs impacts sur les paysans péruviens

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser