Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Dans cet article, Leslie Varenne (directrice de l’Iveris) met en cause l’efficacité des mesures sanitaires et la réalité des mesures financières annoncées par les Etats et leurs partenaires pour endiguer le corona virus au Sahel. Selon elle, ces mesures créent de nouvelles crises se superposant à celles déjà existantes. Elles réduisent, voire rendent impossible, l’économie informelle. La fermeture des frontières entraîne une diminution du flux de marchandises, notamment des produits agricoles, des semences et des engrais indispensables lors de la période de soudure de juin à août 2020.

Lire l’article ici

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser