Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Ressources le 27 octobre 2014

Sahel : la BAD octroie 231 millions $ pour renforcer la résistance à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle

Groupe de la Banque Africaine de Développement

Sécurité alimentaire et nutritionnelleSahelBrève

Accéder à la ressource

Dans le cadre de l’Alliance globale pour la résilience (AGIR) – Sahel et Afrique de l’Ouest, la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé un budget de 231 millions de dollars US répartis en prêts et subventions pour soutenir les mesures de renforcement de la résilience dans la région. Cette somme vise à financer le Programme de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel (P2RS) dont bénéficient 13 États-membres du CILSS. « Le P2RS vise à éliminer les causes structurelles des crises alimentaires et nutritionnelles, de nature sévères et chroniques, en aidant les ménages vulnérables à augmenter leur productivité, leur production et leurs revenus, à accéder aux infrastructures et aux services sociaux de base et à développer une tradition qui renforce leurs moyens d’existence de manière durable. Le programme mettra l’accent sur l’amélioration de la situation économique des femmes, un facteur fondamental pour lutter contre la malnutrition infantile », a déclaré la BAD dans un communiqué. La mise en œuvre du programme est divisée en quatre étapes et doit s’étaler sur cinq ans ; elle est orientée autour de trois points principaux : i) le développement des infrastructures rurales ; ii) le développement des chaînes de valeurs et des marchés régionaux ; et iii) la gestion de projets. Une attention particulière sera accordée à la nutrition des populations les plus vulnérables, particulièrement les petits agriculteurs, les éleveurs et les agro-pasteurs, les pêcheurs traditionnels, les femmes et les jeunes enfants.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser