Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Ressources le 30 juin 2009

Riz gagnant pour le Vietnam

RFI

Riz

Accéder à la ressource

Grâce à la hausse de ses exportations de riz, en volume comme en valeur, le Vietnam a réussi à maintenir une croissance soutenue au cours du premier semestre. La hausse de son PIB est proche de 4 % sur cette période. Un niveau largement supérieur à ceux des autres pays émergents du sud-est asiatique.
Les revenus générés par la riziculture ont augmenté de 25 % par rapport au premier semestre 2008. Un dynamisme qui ne reflète pas du tout l’ambiance du marché du riz. Si le deuxième exportateur au monde de riz est aussi actif cette année, c’est d’abord parce que sa récolte a été abondante, et ensuite et surtout parce qu’il est de loin, l’exportateur le plus compétitif. Car au niveau actuel des prix, c’est-à-dire une moyenne de 600 dollars la tonne pour le riz d’origine asiatique, la demande est rare.
Les cours ont baissé par rapport aux sommets de 2008, mais ils sont encore bien trop hauts pour les pays importateurs à faible pouvoir d’achat, notamment en Afrique. Sur le continent, on estime que la consommation de riz a baissé de 30 % à cause de la crise économique.
Du côté des producteurs, la situation est paradoxale : l’offre disponible est faible tandis que les stocks sont pléthoriques. L’Inde qui avait enflammé le marché en suspendant les exportations ne les a toujours pas autorisés. Ses silos sont pleins à ras bord mais pas un grain de riz ne sort du pays.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser