Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

The content bellow is available only in French.

publié dans Ressources le 11 mai 2007

Organisation de la nouvelle Union nationale des coopératives de producteurs de coton au Mali

CotonOrganisations de producteurs et de productricesMali

Les producteurs de coton maliens étaient organisés en Associations Villageoise (AV) ou plus récemment en Associations de Producteurs de Coton (APC), et en différents syndicats de producteurs.

En prévision de la future privatisation de la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT), l’Etat et ses partenaires ont jugé que toutes ces structures avait un statut juridique insuffisant pour mener des activités économiques basées sur le crédit.

Aussi, pour exercer leurs nouvelles fonctions dans le cadre de la réforme de la filière coton au Mali, les organisations de producteurs se doivent d’être des structures fortes et crédibles, avec une vision stratégique de leur évolution, capables de discuter valablement avec les partenaires et d’apporter à leurs membres les services de qualité dont ils ont besoin. D’où la nécessité d’un réseau d’organisations paysannes ayant la personnalité juridique, économiquement viable, appliquant des règles de gestion transparentes, dotées d’un système d’information accessible.

La société coopérative, définie par la loi 01-076/AN-RM du 18 juillet 2001, a été considérée comme la forme appropriée d’organisation paysanne pour assumer les nouvelles fonctions.

C’est pourquoi il a été décidé de transformer les Associations Villageoise (AV) et les Associations de Producteurs de Coton (APC) existantes en zones cotonnières en Coopératives de Production de Coton (CPC). Ces dernières se sont organisées à différents niveaux territoriaux jusqu’au niveau national.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser