Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Ressources le 30 juin 2014

Note VSF production laitière : Sur la voie lactée dans le sud

VSF-Belgique

Agriculture familialeLaitAnalyse - Synthèse

Au cours de ces dernières décennies, la production et la consommation laitière ont augmenté considérablement. La hausse des revenus, l’urbanisation et les facteurs socio-culturels vont accroître d’avantage la demande de lait et de produits laitiers (FAO, 2013). Cependant, cette augmentation est principalement due à la forte croissance de la production et de la consommation de lait et de produits laitiers dans certains pays d’Asie du Sud-Est, en Inde et en Chine. Dans de nombreux pays du Sud – comme en Afrique sub-saharienne – la production et la consommation de lait demeurent pratiquement inchangées. Dans certains pays, elles sont mêmes à la baisse. Pourtant, dans ces pays, ce sont près d’un milliard de personnes qui vivent dans une exploitation familiale ou qui, à défaut de terre, vivent avec quelques animaux (FAO, 2013). Les animaux sont élevés dans des systèmes d’agriculture mixte ou agro-pastoraux. L’élevage laitier contribue de manière significative à la vie de ces personnes et fournit également des emplois (Schiere , J.B. , Van Mierlo , J. 2010). On estime que dans le monde entier, pour 10 à 20 litres de lait collectés, transformés et commercialisés, un nouvel emploi est créé en dehors de la ferme. On estime que près de 150 millions de ménages agricoles (soit environ 750 millions de personnes) sont engagés dans la production de lait (FAO, 2010). L’élevage laitier à petite échelle dans les pays du Sud fournit non seulement une sécurité alimentaire, mais il est aussi très important sur le plan de la nutrition. Selon l’Agricultural Investment Source book de la Banque Mondiale, la production laitière à petite échelle procure un apport nutritionnel capital à 300 millions des plus pauvres dans le monde. Un verre de 200ml de lait par jour fournit à un enfant de cinq ans 21% de ses besoins quotidiens en protéines et 8% de son apport calorique journalier. Bien que la production laitière à petite échelle présente de nombreux avantages dans les pays du Sud, elle doit encore faire face à de nombreux défis au niveau de la production, de la commercialisation et de la consommation. L’accès insuffisant au fourrage, aux crédits, aux soins vétérinaires ou aux marchés à bétail limite souvent la production. Celle-ci est également affectée par un manque d’investissement dans les entreprises locales de collecte, de stockage et de transformation du lait, dû à la libéralisation des marchés. En effet, pour répondre à la demande locale (dans les villes), on importe du lait en poudre à bas prix. Afin de valoriser pleinement le potentiel de production laitière à petite échelle dans les pays du Sud, il est donc essentiel de choisir des stratégies claires qui renforcent les organisations et coopératives de production et de transformation de lait, de mettre en relation toutes les parties prenantes de la filière, et d’investir massivement dans des petites ou moyennes unités de collecte et de transformation.

Lire la note (6p.):
http://www.inter-reseaux.org/IMG/pdf/VSF_PolicyBrief2_FR-FINAL.pdf

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser