Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Ressources le 2 novembre 2018

Note de synthèse : Foncier et séquestration du carbone dans les sols

AGTER/Comité Foncier et Développement

Foncier et politiques foncièresSols et gestion de la fertilitéAnalyse, synthèse

Accéder à la ressource

Le sol, dans sa capacité à stocker du carbone, à être vecteur de biodiversité, mais aussi dans ses fonctions agricoles, est un commun autour duquel des règles partagées sont à façonner à différentes échelles avec les organisations et les acteurs concernés par sa gestion. Les débats ont montré le caractère fondamental des structures agraires et du foncier dans l’analyse des capacités de stockage du sol et la définition de mesures susceptible d’effets sur l’adoption et le maintien de pratiques 4 pour 1000. À ce titre, les agricultures paysannes ont été réaffirmées comme les premières séquestratrices de carbone, si tant est qu’elles puissent être appuyées par des politiques publiques, y compris commerciales, favorisant leur maintien et le développement de pratiques 4 pour 1000.

Une rencontre a été organisée en décembre 2017 pour explorer les nexus entre les questions foncières et les mécanismes favorisant la séquestration du carbone dans les sols, et faire des recommandations pour une meilleure prise en compte du foncier dans la mise en place de ces dispositifs sur la durée.

En savoir plus sur la rencontre : ici

Télécharger la note de synthèse (PDF, 16 pages, 3,9 Mo) : ici

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser