Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

publié dans Ressources le 24 février 2011

Evolution du prix des céréales locales au Burkina, Mali et Niger durant la période 2001-2010… et ses incidences sur le warrantage au Niger

Afrique verte

Warrantage

Par Afrique Verte International : AcSSA Afrique Verte Niger, APROSSA Afrique Verte Burkina, AMASSA Afrique Verte Mali, Afrique Verte

Cadre de l’étude
En 2001, Afrique Verte a pris l’initiative de relever mensuellement les prix des céréales dans les zones où l’association intervenait car, à cette époque, il était difficile d’obtenir ces informations, pourtant utiles aux organisations paysannes (OP) souhaitant vendre ou acheter des céréales. Aujourd’hui, la situation a beaucoup évolué : les systèmes nationaux d’observation des marchés agricoles produisent régulièrement des données détaillées et concernant de très nombreux produits agricoles. Néanmoins, Afrique Verte a poursuivi la collecte de données sur les prix, ce qui permet à l’association de disposer de séries assez complètes et de participer à la diffusion des informations. Ces données sur les prix sont publiées mensuellement dans le bulletin « Point sur la situation alimentaire au Sahel », accessible sur le site internet www.afriqueverte.org. Cette étude a pour objet de capitaliser neuf années de collecte de prix des céréales au Burkina, au Mali et au Niger.

Objet de l’étude
Cette étude analyse l’évolution des prix des céréales au Burkina, au Mali et au Niger afin de contribuer à la détermination de points d’alerte susceptibles d’aider les OP dans la prise de décision.
Plus spécifiquement, le document met en cause quelques idées reçues, notamment celle la plus couramment utilisée pour la gestion des stocks céréaliers au Sahel : les prix seraient bas à la récolte pour augmenter jusqu’à la soudure.
Partant de cette hypothèse, il est fréquemment recommandé aux OP de stocker à la récolte et de déstocker six ou huit mois plus tard, pour profiter d’une période de vente, soi-disant plus favorable. Ainsi, le système du warrantage qui repose sur ce principe est souvent conseillé aux producteurs comme étant une opportunité de commercialisation.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser