Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

The content bellow is available only in French.

publié dans Ressources le 1 juin 2006

De nouveaux obstacles au commerce de l’Afrique

Inter-réseaux

Accéder à la ressource

Une nouvelle forme de protectionnisme se développe grâce aux mesures sanitaires et phytosanitaires des pays riches, qui freinent ainsi les exportations du continent. « Certaines des conditions imposées sont justifiées sur le plan de la sécurité alimentaire, note un chercheur kenyan. Mais de nombreux pays africains ont du mal à répondre aux normes en raison d’obstacles techniques et par manque de moyens ». Selon des études réalisées au Kenya, les exploitants agricoles devraient, pour respecter les normes qu’impose l’Union européenne, multiplier leurs dépenses actuelles par dix. L’Ouganda devrait, quant à lui, dépenser 300 millions de dollars pour moderniser ses usines de conditionnement du miel et les producteurs de café devraient supporter une hausse de 200 % de leur frais. D’autres exemples sont également cités pour illustrer l’ampleur du problème.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser