Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Ressources le 13 juin 2014

Article: Nouvelle Alliance pour la Sécurité Alimentaire et la Nutrition, vitrine ou miroir aux alouettes ?

CCFD

Nouvelle AllianceSécurité alimentaire et nutritionnelle

Accéder à la ressource

Alors que la Nouvelle Alliance pour la Sécurité Alimentaire et la Nutrition (NASAN) ne figure pas cette année à l’agenda officiel du Sommet de Bruxelles, les membres du G7 pourraient tout de même renouveler leur soutien à cette initiative très critiquée dans leur communiqué final. Une manière habile de ne pas réellement ouvrir le débat sur les impacts de la NASAN, alors même que de nombreuses études de cas confirment que les risques dénoncés par la société civile internationale dès le lancement de la NASAN sont aujourd’hui des réalités ?

Lancée en grande pompe lors du G8 de Camp David en juin 2012, la NASAN était remise sur le devant de la scène lors d’un « Sommet contre la faim » au début de l’été 2013 à Londres. Elle est alors présentée comme le moyen d’éradiquer la faim et la malnutrition en « libérant le pouvoir du secteur privé » ; secteur privé reposant essentiellement sur les grandes multinationales de l’agroalimentaire et du trading de matières premières.

Pourtant, cette année, elle semble faire profil bas : aucun évènement particulier n’est prévu en marge du G7, et la NASAN ne sera pas officiellement à l’agenda du prochain sommet. Les remontées du terrain sur les impacts négatifs de la NASAN commencent-elles à inquiéter les Etats ? […]

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser