Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Autres publications le 6 août 2012

Face au Goliath du riz importé, les OP se mobilisent

RizBurkina FasoSénégal

Les gouvernements sénégalais et burkinabé ont tous deux affirmé depuis 2008 leur volonté d’augmenter la production de riz pour diminuer la dépendance aux importations. Les riziculteurs peinent toutefois à vendre leur récolte à des prix corrects. A cela s’ajoute le fait que le riz local n’a pas toujours bonne presse ni une grande notoriété auprès des consommateurs, qui lui préfèrent le riz importé.
Dans le cadre du Programme tous ACP relatif aux produits de base agricoles (AAACP) financé par l’Union Européenne, la division des infrastructures rurales et des agro-industries (AGS) de la FAO, en partenariat avec le GRET, a développé des actions visant l’amélioration des revenus des riziculteurs et transformateurs, par le soutien d’initiatives d’appui à la commercialisation mises en place par des organisations de producteurs ou transformateurs: la CORAD, les coopératives de Mogtedo, et le PINORD. L’approche sélectionnée: l’inclusive business model, soit l’insertion de petits producteurs dans les chaînes de valeur.

Pour plus d’information sur le projet : http://www.fao.org/ag/ags/ivc/les-filieres-integrees/fr/?no_cache=1

Télécharger la note: www.inter-reseaux.org/IMG/pdf/Note_Synthese_etudes_riz_Senegal_Burkina_FAO.pdf

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser