Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Bulletins de veille le 25 juin 2012

Bulletin de veille Inter-réseaux n°197 – 21 juin 2012

Inter-réseaux

Veuillez trouver ci-dessous un nouveau bulletin de veille sur le développement rural.

Ce mois-ci, de nombreuses références autour de la crise alimentaire, du G20, de Rio+20, des indications géographiques, du foncier, etc.

N’hésitez pas à réagir par retour de mail à l’une ou l’autre de ces références, ce bulletin de veille est aussi l’occasion d’engager le débat au sein d’Inter-réseaux.

Vous pouvez également consulter ce bulletin sur le site web d’Inter-réseaux : www.inter-reseaux.org

Bonne lecture !

L’équipe d’Inter-réseaux Développement rural

Sommaire

Enjeux de production

  • Prévisions météo pour la saison des pluies 2012 en Afrique de l’Ouest : un bulletin du CILSS – 6 p.

    Enjeux économiques

  • Indications géographiques de produits agricoles et artisanaux : une note du CIRAD – 4 p.
  • La certification est utile mais profite « aux agriculteurs moins pauvres » : une étude de IIED – 44 p.
  • Le rôle des organisations de productrices dans les chaines de valeur des produits agricoles : une étude de la FAO – 73 p.
  • Un nouveau numéro de Spore, la revue du CTA
  • Un nouveau numéro de la revue Rural 21 consacré aux coopératives

    Enjeux politiques

  • Cadre stratégique de l’Initiative 3N au Niger – 69 p.
  • Les pays ACP face à la volatilité des prix alimentaires : une note politique du CTA – 4 p.

    Enjeux de sécurité alimentaire

  • Une note du dispositif régional PREGEC – 2 p.
  • Réunion sur la crise alimentaire et nutritionnelle des Etats de la CEDEAO, de l’UEMOA et du CILSS, à Lomé en juin 2012
  • Déclaration de la Commission européenne sur le renforcement de la résilience au Sahel

    Enjeux fonciers

  • Foncier en Afrique : le compte rendu de la conférence organisée par l’AFD
  • Un nouveau rapport de GRAIN sur l’accaparement de l’eau en Afrique

    Enjeux internationaux

  • Une déclaration commune de la FAO, du FIDA et du PAM, prononcée à l’ouverture du sommet du G20
  • Le G20 laisse un milliard de personnes souffrant de la faim au bord de la route : un communiqué d’Oxfam
  • De Rio 1992 à Rio+20 : le monde à l’endroit et le monde à l’envers : un article de Alternatives Economiques
  • L’Afrique en route pour RIO+20 : quelles positions pour le développement durable ? : article de ICTSD
  • Contribution du GISA à la Conférence RIO+20 – 4 p.
  • Rio+20: Questions épineuses et espoirs : article de IRIN
  • Un nouveau rapport de la FAO sur la contribution de la foresterie durable aux objectifs de développement durable
  • En finir avec la faim et engager la transition vers des systèmes agro-alimentaires durables : un rapport de la FAO – 48 p.
  • Déclaration de Rio : tous déçus, comme prévu : un article de Terra Eco
  • L’Avenir que nous voulons : déclaration finale de la Conférence Rio+20

    Conférences

  • Une conférence sur les chaines de valeurs agricoles, organisée par le CTA à Addis Abeba en novembre 2012
  • Prochain Briefing de Bruxelles sur le développement, organisé par le CTA : Pertes et gaspillage dans la chaîne alimentaire

    Bulletins, bases de données et sites web

  • FENOP Infos n°10
  • GAEZ (Zones Agro Ecologiques Globales) : une base de données de la FAO et IIASA
  • HarvestChoice : une base de données de l’IFPRI

    Enjeux de production

    Prévision des caractéristiques agrohydroclimatiques de la saison des pluies 2012 en Afrique de l’Ouest : Une saison des pluies hétérogène en perspective

    CILSS, mai 2012, 6 p.
    Les experts agro météorologues et hydrologues révèlent dans ce bulletin du suivi de la campagne agropastorale en Afrique de l’Ouest, de forts contrastes entre les différentes zones de l’Afrique de l’Ouest. Les zones de l’Ouest du Sahel (Guinée Conakry, Sierra Leone et Libéria) risquent de se trouver en situation de déficit pluviométrique, avec de possibles impacts sur les ressources en eau et la réussite de la campagne agricole. A l’opposé, d’autres régions sont susceptibles de connaître un excédent pluviométrique. Sur la base de ces prévisions, les experts livrent leurs conseils aux agriculteurs.
    http://www.cilss.bf/IMG/pdf/Bulletin_AGRHYMET_Mai_2012.pdf
    Pour avoir des prévisions agro-hydro-météorologiques plus précises sur le Niger, voir le bulletin agro-météo du Niger de la première décade de juin 2012 (réalisé par le Groupe de travail pluridisciplinaire, 4 p.) :
    http://www.reca-niger.org/IMG/pdf/Bul10612.pdf

    Enjeux économiques

    Indications géographiques de produits agricoles et artisanaux : fonder la protection sur la force du lien à l’origine

    CIRAD, juin 2012
    Consacré aux indications géographiques, ce nouveau numéro de Perspective avance des propositions de modifications du régime juridique international et européen pour le recentrer sur la notion de lien entre les produits et leur lieu d’origine, et l’élargir aux produits de l’artisanat, actuellement peu protégés.
    http://www.cirad.fr/content/download/6913/70764/version/4/file/Persp17_DMarie-Vivien+et+al_FR.pdf

    La certification est utile mais profite « aux agriculteurs moins pauvres »

    IIED, juin 2012
    L’Institut international pour l’environnement et le développement (IIED) vient de publier une étude sur la certification des produits. L’étude analyse des études de cas et donne des recommandations pour la mise en place de stratégies de certifications efficaces, tout en admettant que leur impact sur les plus petits producteurs pourrait toutefois être moindre.
    Pour consulter l’étude, en anglais, intitulée “Branding Agricultural Commodities: The development case for adding value through branding” (44 p.):
    http://pubs.iied.org/pdfs/16509IIED.pdf
    Pour lire le résumé, en anglais (4 p.) :
    http://pubs.iied.org/pdfs/G03368.pdf
    Pour lire l’article d’Agritrade au sujet de cette étude, en français :
    http://agritrade.cta.int/fr/Agriculture/Sujets/Differenciations-des-produits/La-certification-est-utile-mais-profite-aux-agriculteurs-moins-pauvres

    Le rôle des organisations de productrices dans les chaines de valeur des produits agricoles : enseignements pratiques tirés d’expériences en Afrique et en Inde

    FAO, 11 juin 2012, 73 p.
    Cette étude de la FAO compare différents modèles d’organisations de productrices agricoles en Inde et en Afrique, et dégage des enseignements pour une meilleure intégration des femmes dans les filières agricoles. Elle fait suite à une visite d’échange et d’étude de neuf dirigeantes africaines en Inde. L’expérience de la SEWA en Inde (Association des femmes exerçant une activité indépendante) est particulièrement mise en lumière, et sert de point de comparaison avec les OP féminines africaines.
    http://www.fao.org/docrep/015/i2438f/i2438f00.pdf

    Spore N°159 : Banques et agriculture : Vers un rapprochement

    CTA, juin 2012
    Ce nouveau numéro de Spore se penche sur le financement de l’agriculture. Après l’avoir longtemps boudé, les banques commerciales s’intéressent à nouveau au financement du secteur agricole. Les OP et coopératives agricoles créent leurs propres banques. Les États réinvestissement dans l’agriculture. L’article « à la une » de ce numéro fait le point sur le sujet. A noter également dans ce numéro, un dossier sur les marchés du carbone, et un focus sur la filière oignons en Afrique de l’Ouest.
    http://spore.cta.int/index.php?id_publication=32&lang=fr

    Rural 21 : Cooperatives

    Rural 21, juin 2012
    Certains y voient une solution à la précarité des producteurs, d’autres les considèrent d’un œil méfiant. Voilà quelques années que les coopératives font parler d’elles. Le journal international Rural 21 leur consacre son dernier numéro et soulèvent des questions centrales : dans quelle mesure concourent-elles à faire reculer la pauvreté ? Quelles sont les conditions nécessaires à leur pérennité ? Ce numéro est en anglais.
    http://www.rural21.com/english/current-issue/

    Enjeux politiques

    Cadre stratégique de l’Initiative 3N

    République du Niger, sur le site du RECA Niger, avril 2012, 69 p.
    Les contours de l’initiative 3N – « les Nigériens nourrissent les Nigériens » – lancée par le gouvernement du Niger sont à présent dessinés. Le cadre stratégique en détaille les orientations, les instruments de mise en œuvre et le coût de réalisation. La mise en œuvre de l’I3N repose sur cinq axes stratégiques : l’accroissement et diversification des productions agro-sylvo-pastorales et halieutiques ; l’approvisionnement régulier des marchés ruraux et urbains en produits agricoles et agroalimentaires ; l’amélioration de la résilience des populations face aux changements climatiques, crises et catastrophes : l’amélioration de l’état nutritionnel des nigériennes et des nigériens ; et l’animation et la coordination de l’I3N. Ces cinq axes stratégiques sont traduits en cinq programmes stratégiques et 12 programmes opérationnels.
    http://www.reca-niger.org/spip.php?article470

    Les pays ACP face à la volatilité des prix alimentaires

    CTA, juin 2012
    Dans cette note politique de 4 pages, le CTA s’intéresse à la question de la volatilité des prix dans les pays ACP. Après avoir rappelé l’ampleur et les causes du phénomène en 2007 et 2010, elle préconise un ensemble de stratégies à court et moyen termes pour les pays ACP : stabiliser les prix alimentaires, créer des stocks alimentaires d’urgence au niveau régional, favoriser les échanges d’information sur les données agricoles, protéger les populations les plus vulnérables, et accroître la productivité des petits agriculteurs.
    http://publications.cta.int/media/publications/downloads/PB005F_PDF.pdf

    Enjeux de sécurité alimentaire

    Persistance de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle critique et extrême, malgré les efforts d’assistance aux populations vulnérables

    CILSS, FEWSNET, FAO, PAM, juin 2012
    Cette note de deux pages, publiée à l’issue de la réunion restreinte du Dispositif régional de prévention et de gestion des crises alimentaires au Sahel et en Afrique de l’Ouest (PREGEC) de début juin, rend compte de l’état des marchés agricoles, de la situation de crise alimentaire et nutritionnelle de la région et des prévisions pour le secteur agricole en 2012. Le PREGEC livre des recommandations pour renforcer la sécurité alimentaire et nutritionnelle et soutenir l’agriculture.
    http://www.cilss.bf/IMG/pdf/avis_juin_2012_Niamey.pdf

    Réunion de haut niveau sur la crise alimentaire et nutritionnelle des Etats membres de la CEDEAO, de l’UEMOA et du CILSS

    CEDEAO, UEMOA, CILSS, juin 2012
    A l’initiative de la CEDEAO et de I’UEMOA, s’est tenue le 5 Juin 2012 à Lomé une réunion de Haut Niveau des Ministres de l’Agriculture, du Commerce et de l’Intégration Régionale des pays de la région sur la crise alimentaire et nutritionnelle et ses implications régionales. L’objectif de cette réunion était de faire le point des mesures déjà engagées aux niveaux national, régional et international et de susciter les mesures additionnelles d’urgence qui s’imposent ainsi que des mesures structurelles (long terme) pour une meilleure prévention des crises alimentaires et nutritionnelles.
    Pour lire le communiqué final (7 p.) :
    http://www.cilss.bf/IMG/pdf/Communique_final_haut_niveau.pdf

    Déclaration commune sur le renforcement de la résilience pour faire face à la crise alimentaire au Sahel

    Commission européenne, juin 2012
    La réunion extraordinaire de la Commission Européenne du 18 juin 2102 a abouti à une déclaration commune : AGIR Sahel (Alliance Globale pour l’Initiative Résilience). Devant la situation alimentaire et nutritionnelle préoccupante au Sahel, cette déclaration lance un partenariat entre les gouvernements, les organisations humanitaires, les agences onusiennes et d’autres organisations internationales comme la Banque mondiale, la Banque africaine de Développement, l’Organisation de coopération islamique et deux organisations régionales, la CEDEAO et l’UEMOA. Ce nouveau partenariat a un objectif principal : faire en sorte que les populations du Sahel puissent faire face à de futures sécheresses.
    http://ec.europa.eu/echo/news/2012/sahel_conference_2012_fr.htm

    Enjeux fonciers

    Foncier en Afrique : la protection des terres agricoles, un enjeu vital pour le développement

    AFD, 18 juin 2012
    La conférence-débat « Enjeux et défis de la question foncière : Regards croisés sur la situation foncière en Afrique », organisée par l’AFD le 6 juin dernier, a réuni des experts d’horizons différents pour apporter leur éclairage et des éléments de réponse autour de la question du foncier en Afrique. Tous se sont tous accordés sur l’importance de la gouvernance foncière, de la reconnaissance des droits, et la nécessité de réviser la conception des investissements.
    http://www.afd.fr/home/presse-afd/evenements/conferences?actuCtnId=80975

    Squeezing Africa dry: behind every land grab is a water grab

    GRAIN, 11 juin 2012
    Dans un nouveau rapport, l’ONG GRAIN alerte sur le phénomène d’accaparement de l’eau en Afrique. Les achats de terres à grande échelle mettent en danger les réserves en eau des pays concernés. En se basant sur les exemples des bassins du Nil et du Niger, ce rapport révèle, chiffres à l’appui, la gravité de la situation.
    http://www.grain.org/fr/article/entries/4516-squeezing-africa-dry-behind-every-land-grab-is-a-water-grab

    Enjeux internationaux

    La FAO, le FIDA et le PAM en appellent au G20 pour redoubler d’efforts et combattre la faim

    FAO, 19 juin 2012
    Cette déclaration commune de la FAO, du FIDA et du PAM a été prononcée à l’ouverture du sommet du G20. Elle met clairement en avant l’importance de l’agriculture familiale (« petite agriculture ») comme solution aux famines et à la malnutrition. Les trois institutions réaffirment le lien direct entre insécurité alimentaire et instabilités, conflits et crises. Elles insistent aussi sur l’importance de traiter les problèmes de façon globale et de ne pas se contenter d’agir dans l’urgence ou uniquement dans les pays les plus exposés aux dérèglements climatiques.
    http://www.fao.org/news/story/fr/item/149971/icode/

    Le G20 laisse un milliard de personnes souffrant de la faim au bord de la route

    Oxfam, 19 juin 2012
    Dans ce communiqué, Oxfam commente la déclaration du G20 au sommet de Los Cabos (Mexique). L’ONG déplore que les grandes puissances économiques du G20 n’aient apporté que peu d’attention au développement et à la sécurité alimentaire.
    http://www.oxfam.org/fr/pressroom/pressrelease/2012-06-19/g20-laisse-milliard-personnes-souffrir-faim

    Pour aller plus loin :
    Lire la déclaration intégrale du G20 (en anglais) :
    http://www.whitehouse.gov/the-press-office/2012/06/19/g20-leaders-declaration
    Accéder aux principaux passages de la déclaration en français :
    http://www.franceinfo.fr/economie/la-declaration-finale-du-g20-de-los-cabos-650991-2012-06-20
    Lire les rapports « développement » et « agriculture » qui font le point des avancées sur ces deux thématiques suite au sommet de Cannes en 2011 :
    http://www.g20mexico.org/images/stories/docs/g20/conclu/2012_Progress_Report_Of_The_Development_Working_Group.pdf
    http://www.consilium.europa.eu/uedocs/cms_data/docs/pressdata/en/ec/131075.pdf

    De Rio 1992 à Rio+20 : le monde à l’endroit et le monde à l’envers

    Alternatives Economiques, 22 mai 2012
    « Il faut parfois simplifier beaucoup l’analyse avant de la complexifier et de la nuancer. » Jean Gadrey, Professeur émérite d’économie à l’Université Lille 1, explique simplement dans cet article l’évolution des perceptions, et des approches de différents acteurs entre le sommet de Rio en 1992 et le sommet Rio +20. On perçoit ainsi l’arrivée de différent lobbys dans les débats, l’évolution de la notion de principe de précaution, l’apparition du droit à polluer, le recul des institutions étatiques et interétatiques, le devenir de la notion de « bien commun » mais aussi la création de l’OMC, le lancement de l’« Agenda 21 ». Des liens vers différentes déclarations importantes faites depuis 1992 montre l’évolution des discours (et des actes) et les commentaires des internautes complètent utilement l’article.
    http://alternatives-economiques.fr/blogs/gadrey/2012/05/22/de-rio-1992-a-rio20-le-monde-a-l%E2%80%99endroit-et-le-monde-a-l%E2%80%99envers/

    L’Afrique en route pour RIO+20 : quelles positions pour le développement durable ?

    ICTSD, juin 2012
    Cet article révèle l’existence de divergences autour de la vision du développement durable en Afrique. Les différences de point de vue se sont ainsi fait sentir lors des rencontres de préparation au sommet de Rio+20 pour définir une déclaration africaine commune. Alors que les organisations de la société civile africaines se positionnent pour « un monde solidaire et en paix », les ministres restent quant à eux attachés au concept d’ « économie verte ».
    http://ictsd.org/i/news/passerellessynthese/135294/

    Contribution du GISA à la Conférence RIO+20

    GISA, juin 2012, 4 p.
    Comment développer et renforcer la sécurité alimentaire et la nutrition de manière durable ? Le Groupe Interministériel sur la Sécurité Alimentaire (GISA) nous livre des éléments de réponse à l’occasion de la Conférence Rio +20. Le défi à relever : parvenir à concilier sécurité alimentaire, lutte contre la pauvreté et préservation des ressources. Le développement de systèmes agricoles et alimentaires durables est au cœur de la résolution de ce triptyque. Le GISA préconise ainsi de traiter les questions de sécurité alimentaire sous l’angle du développement durable. Tenant compte du caractère transversal du concept développement durable, le GISA dresse un ensemble de recommandations à dimension politique, économique, environnementale et sociale.
    http://www.gisa-france.fr/content/view/full/3742
    Voir également le site de la France à Rio +20 :
    http://www.conference-rio2012.gouv.fr/

    RIO+20: Questions épineuses et espoirs

    IRIN, 18 juin 2012
    Cet article recueille les paroles d’experts sur les enjeux des négociations de Rio +20. La définition d’actions en faveur d’une « économie verte », d’un cadre institutionnel du développement durable, et des objectifs de développement durable (SDG) semblent être autant de sujets de controverse entre les différents Etats membres, qui au 18 juin ne s’étaient entendus que sur 20% du projet de document final. Toutefois, des espoirs sont permis. Dirk Willem te Velde, de l’Overseas Development Institute (ODI), va jusqu’à affirmer que « Rio+20 est un succès, car elle aide les pays et les populations à privilégier une réflexion à long terme ».
    http://www.irinnews.org/fr/Report/95676/RIO-20-Questions-%C3%A9pineuses-et-espoirs

    Un nouveau rapport de la FAO parle de la contribution de la foresterie durable aux objectifs de développement durable

    FAO, 18 juin 2012
    A l’occasion de Rio +20, la FAO présente un rapport sur la place centrale des forêts et de la foresterie dans le développement durable. De par les ressources (en nourriture, énergie, revenus) et les services éco systémiques qu’ils fournissent, les systèmes forestiers y sont notamment présentés comme des instruments clefs pour la sécurité alimentaire, l’essor économique, la construction d’un avenir durable et le bien-être des populations. Ce rapport invite donc à mettre en place des politiques d’incitation à l’utilisation durable des forêts ainsi que des projets de restauration et de protection des paysages forestiers.
    http://www.fao.org/news/story/fr/item/149787/icode/

    Vers l’avenir que nous voulons : En finir avec la faim et engager la transition vers des systèmes agro-alimentaires durables

    FAO, juin 2012, 48 p.
    Peu avant la Conférence de Rio+20, la FAO a publié un rapport exposant sa conception d’une agriculture plus durable. Elle met en avant ses préconisations en faveur de systèmes alimentaires « énergétiquement intelligents ». Selon elle, le système alimentaire mondial consomme actuellement 30% de l’énergie disponible et 70% de cette énergie est utilisée après la récolte, lors d’opérations telles que le transport, la transformation ou le stockage. Un tiers de la nourriture mondiale serait gaspillée tout au long de la filière, soit 40% de l’énergie consommée. La FAO préconise un accroissement de l’efficacité des systèmes agroalimentaires, une utilisation accrue des énergies renouvelables dans la chaine de production et la promotion d’une production alimentaire et énergétique mieux intégrée auprès des ménages pauvres.
    http://www.fao.org/docrep/015/an894f/an894f00.pdf

    Déclaration de Rio : tous déçus, comme prévu

    Terraeco.net, juin 2012
    Avant même d’être ratifié, le document provisoire de Rio +20 est l’objet de nombreuses amertumes. Manque d’audace, absence d’engagements concrets au-delà des déclarations d’intentions, etc. l’humeur est au pessimisme. Dans la nuée de critiques, Terra Eco parvient tout de même à dégager quelques points positifs : une meilleure représentation de la société civile, des avancées sur la protection de la haute-mer, et surtout les Objectifs de Développement Durable à l’horizon 2015.
    http://www.terraeco.net/Declaration-de-Rio-tous-decus,44474.html

    L’Avenir que nous voulons : déclaration finale de la Conférence Rio+20

    Conférence des Nations Unies sur le développement durable, 22 juin 2012, 60 p.
    Les États renouvellent dans cette déclaration leur volonté de promouvoir un développement durable, dans toutes les dimensions qu’il comporte : économique, sociale, environnementale. Ils y font part (i) de leurs engagements politiques, notamment la confirmation de leur adhésion aux principes énoncés en 1992 à Rio et antérieurement (ii) de leur position en faveur d’une « économie verte » pour atteindre les objectifs de développement durable (iii) de l’importance d’un cadre institutionnel renforcé (iv) du cadre d’actions et de suivi convenu (v) des moyens à mobiliser.
    http://www.uncsd2012.org/thefuturewewant.html

    Conférences

    Resserrer les liens des chaines de valeur agricoles au profit des petits producteurs

    Le CTA organise du 6 au 9 novembre 2012 à Addis Abeba (Ethiopie) une conférence sur l’avenir des chaînes de valeur agricoles. Experts et praticiens sont invités à réfléchir sur les moyens de mieux intégrer les petits exploitants dans les chaînes de valeur et d’aider les petits exploitants à devenir des entrepreneurs. Pour plus d’informations et vous inscrire, rendez vous sur le site de la conférence.
    http://makingtheconnection.cta.int/

    Prochain Briefing de Bruxelles sur le développement : Pertes et gaspillage dans la chaîne alimentaire

    Le prochain Briefing du CTA à Bruxelles se tiendra le 26 juin sur la thématique des pertes et gaspillage dans la chaîne alimentaire. Il réunira chercheurs, décideurs, représentants de l’industrie agro-alimentaire et organisations de producteurs. Quelles sont les causes et impacts des pertes et des gaspillages dans la chaîne alimentaire ? Quelles stratégies mettre en œuvre pour les réduire ? Autant de problématiques sur lesquelles les experts se pencheront. Les discussions seront retransmises en direct sur le site de l’événement.
    http://brusselsbriefings.net

    Bulletins, bases de données et sites web

    FENOP Info n°10

    FENOP, juin 2012, 8 p.
    « Consommons ce que nous connaissons ! » Tel est l’appel lancé par la Fédération Nationale des Organisations Paysannes du Burkina Faso (FENOP) dans son nouveau bulletin trimestriel, où l’accent est notamment mis sur la promotion de l’agriculture familiale africaine. Ce numéro revient également sur les limites et les alternatives à l’utilisation des OGM, l’édition 2012 de la Journée Nationale du Paysan du Faso, et les méthodes de lutte naturelle contre les attaques des nuisibles des oignons.
    http://www.fenop.org/wp-content/uploads/2012/06/FENOP-Info-n%C2%B010-internet.pdf

    GAEZ : Zones Agro Ecologiques Globales

    FAO, juin 2012
    La FAO et l’Institut International pour l’Analyse des Systèmes Appliqués (IIASA) viennent de lancer le portail GAEZ (Zones agro-écologiques globales). Cette colossale base de données interactive couvre plusieurs thématiques : ressources en terres et en eau, ressources agro-climatiques, rendements et niveaux de production, etc. Les utilisateurs peuvent accéder aux données, les visualiser, les soumettre à différentes analyses et les télécharger. Attention pour les faibles connections, le site est lourd à charger.
    http://gaez.fao.org/Main.html#

    HarvestChoice

    IFPRI, juin 2012
    Le nouveau site d’HarvestChoice facilite l’accès à des données sur l’agriculture en Afrique subsaharienne. Il est basé sur des banques de données constamment mises à jour et sur les résultats de modélisations. Le site donne accès à des données, des cartes, des outils, et des publications.
    http://harvestchoice.org/

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser