The content bellow is available only in French.

publié dans Recrutements le 1 octobre 2021

Appel à candidat.e.s pour un contrat de thèse de doctorat : Les circuits alimentaires de proximité, aubaine ou double peine pour le travail des éleveurs ?

AgroParisTech

Circuits courtsElevageRechercheFranceAppel à candidature, concours

du 1 octobre 2021 au 1 décembre 2021

Accéder à la ressource

Encadrement

Période : trois années universitaires (2021 à 2024)
Disciplines : Zootechnie et géographie
Encadrement : Benoit Dedieu (directeur) et Pierre Gasselin (co-encadrant)
Université d’inscription : AgroParisTech
Ecole doctorale : ABIES
Laboratoire d’accueil : UMR Innovation, Montpellier
Co-financeurs : 50% INRAE (25% par le département ACT et 25% par le métaprogramme Métabio) et 50% Fondation de France
Les frais de fonctionnement (déplacements, frais de séminaires, etc.) sont pris en charge.

Candidature

Merci d’envoyer à B. Dedieu (benoit.dedieu@inrae.fr) et P. Gasselin (pierre.gasselin@inrae.fr) :

  • Votre CV
  • Une lettre de motivation
  • Vos mémoires (M1, M2, etc.)
  • Vos relevés de notes des dernières années universitaires (surtout M1 et M2)
  • Une lettre de recommandation d’un de vos professeurs de M2

Résumé
Les circuits alimentaires de proximité sont au centre des réflexions sur les limites du système agricole industriel et la transition vers des systèmes alimentaires territoriaux plus durables. Ce projet de thèse propose d’étudier les transformations dans le travail liées à la mise en place de circuits courts en articulant la dimension territoriale et celle des systèmes d’exploitation. La combinaison des activités d’élevage, de transformation et de mise en marché dans les circuits de proximité influence diverses dimensions du travail, dont deux seront analysées plus particulièrement : l’organisation du collectif de travail et le sens du travail. La complexité des dynamiques autour de la question du travail appelle à une double entrée, par l’échelle des exploitations et par leur insertion territoriale. Le territoire est ici appréhendé comme un espace de ressources territoriales et comme un lieu d’action collective d’acteurs agricoles et non agricoles avec une diversité de systèmes productifs et de formes d’engagement en circuits de proximité, qui impliquent diverses transformations du travail en élevage. S’intéresser à la diversité des implications sur la recomposition du travail permet d’interroger la coexistence de différentes formes d’organisation du travail et de circuits de proximité dans un territoire qui favorise le développement d’initiatives de transition en élevage. La recherche s’appuiera sur deux territoires d’élevage contrastés.

Pour plus d’information, contactez Benoît Dedieu (benoit.dedieu@inrae.fr) et Pierre Gasselin (pierre.gasselin@inrae.fr).

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

« * » indique les champs nécessaires

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles qui pourraient vous intéresser