Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Ressources le 10 janvier 2014

Walking the talk: Why and how African governments should transform their agriculture spending

Action Aid

Financement

D’après un rapport, intitulé « Prêcher par l’exemple : pourquoi et comment les gouvernements africains doivent transformer leurs dépenses agricoles » publié en décembre 2013 par l’ONG internationale ActionAid, les gouvernements africains ne respectent pas leurs engagements pris à Maputo, en 2003, de consacrer au moins 10% de leurs budgets au secteur agricole. Selon les auteurs, les pays africains allouent en moyenne 5% de leurs budgets nationaux à l’agriculture, et seuls 7 d’entre eux ont atteint la cible fixée par le sommet de Maputo. « Cette lacune freine la production alimentaire et la sécurité alimentaire en Afrique, où 223 millions de personnes (un quart de la population) vivent dans la faim » indique le rapport. De plus, selon les auteurs, les investissements dans l’agriculture sont mal ciblés et insuffisamment dirigés vers les besoins des petits agriculteurs qui représentent les principaux producteurs agricoles en Afrique. Dans ce contexte, le rapport recommande que « les gouvernements fournissent une répartition équitable du budget à des millions de petits exploitants agricoles qui sont responsables de la majorité de la production agricole africaine, ce qui signifie que les petits agriculteurs – et en particulier les femmes – doivent être les premières cibles des dépenses agricoles ».
Source : lettre hebdo AFDI

Lire le rapport (92p., en anglais)
http://www.actionaid.org/sites/files/actionaid/walking_the_talk_full_report_final.pdf

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser