Faut-il renforcer et protéger l’agriculture paysanne dans le monde entier et promouvoir la pleine souveraineté alimentaire ou au contraire booster le commerce mondial des produits agricoles et alimentaires et laisser le champ libre à l’agro-business ?

Le premier numéro de la revue Lendemains solidaires est consacré à l’analyse du système alimentaire dominant. Ce système est fondé sur des méthodes dépassées ou sur un avenir trompeur (modifications génétiques, approches lourdes en produits chimiques, capitaux et combustibles fossiles, numérisation…) aux mains des grandes multinationales et au détriment de l’environnement, de la biodiversité, de la sécurité et de la souveraineté alimentaire et des droits fondamentaux des communautés rurales, paysannes et des consommateur·trices. En bref, le modèle en vigueur aujourd’hui ignore les besoins essentiels des êtres humains ainsi que la place centrale d’une alimentation de qualité dans tous les aspects du développement humain. La revue analyse également les politiques des institutions internationales dans ce domaine, notamment la mainmise des sociétés transnationales sur les processus de décision et de négociation – à l’image du Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires. Mais surtout, ce numéro rendra visible les luttes et alternatives possibles portées par les mouvements sociaux au modèle prédateur agro-industriel pour promouvoir un système alimentaire équitable, inclusif et réellement durable.

Accès payant sur abonnement : ici

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Autres articles qui pourraient vous intéresser