The content bellow is available only in French.

publié dans Ressources le 26 mars 2015

Objectifs de développement durable : nouveau cadre prometteur pour l’Afrique

Onu

Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD)Analyse, synthèse

Accéder à la ressource

La première mouture du nouveau programme mondial de développement – les Objectifs de développement durable – prend en compte les intérêts de l’Afrique. Mais il ne les prend pas en compte de la même manière que les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), actuellement sur le point d’expirer, l’ont fait par le passé.

Les Objectifs de développement durable (ODD) devraient orienter le débat sur le développement économique, social et environnemental sur les 15 prochaines années. Ils doivent remplacer les OMD qui expirent en 2015. Et si l’on se réfère à une importante déclaration de principe de l’Union africaine, l’Afrique obtiendra ce qu’elle attend du document de l’Assemblée générale de l’ONU sur la nouvelle série d’objectifs mondiaux.

Les « besoins spécifiques » de l’Afrique ont été abordés dans la Déclaration du Millénaire adoptée en l’an 2000, à partir de laquelle les OMD avaient été élaborés. Même si les huit OMD ne mentionnaient pas l’Afrique, l’accent mis sur l’élimination des taux d’extrême pauvreté, la réduction de la mortalité infantile, la promotion de l’égalité des sexes, l’arrêt de la propagation du VIH/sida, du paludisme et d’autres maladies, et la réalisation de l’éducation primaire universelle d’ici à 2015 signifie qu’ils avaient pour cible les couches les plus pauvres dont un grand nombre se trouvent en Afrique.

Dans leur version présente, les ODD sont davantage axés sur le renforcement des capacités de production et l’amélioration du rôle que doivent jouer les facteurs économiques et environnementaux, qui sont également des éléments essentiels de la « Position commune africaine sur le programme de développement pour l’après-2015 ». Cette position commune fait l’unanimité parmi les dirigeants africains, la société civile et le secteur privé.

Les recommandations formulées par l’Afrique pour la période suivant les OMD concordent avec le cadre accepté par l’Assemblée générale des Nations Unies comme base pour les négociations de 2015. De fait, la configuration que doivent revêtir les ODD signifie peut-être que le reste du monde, en particulier les autres pays en développement, partagent les mêmes préoccupations que l’Afrique.

Cela peut aussi indiquer une certaine influence. Avec une population de plus d’un milliard de personnes, l’Afrique, nouvelle destination des investisseurs et dont les taux de croissance économique rivalisent avec ceux de tout autre continent, pourrait être maintenant en mesure de donner conseils. Après en avoir longtemps reçu des autres.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser