Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Ressources le 4 octobre 2012

Note CGAP : quid des superprofits de la microfinance?

CGAP

FinancementAnalyse, synthèse

Accéder à la ressource

Le 20 avril 2007, Banco Compartamos, une institution de microfinance (IMF) créée en 1990 grâce à des subventions variées, notamment du CGAP, a réalisé une introduction en bourse marquante. L’offre a été sursouscrite 13 fois, ce qui constitue un succès important au regard des normes des marchés financiers1. La demande n’ayant pas pu être satisfaite, le prix des actions (qui représentaient 30% des droits de propriété de la banque) grimpa jusqu’à atteindre 22% de hausse dès le premier jour d’échange. La demande était liée à la croissance et la rentabilité exceptionnelles de Compartamos, à une pénurie d’investissements mexicains sur les marchés émergents, à la valeur de rareté, à la gestion solide de l’organisation et à l’intérêt suscité par la microfinance.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser