A la Une – Forte hausse des prix alimentaires : quels impacts pour l’Afrique de l’Ouest ?

En mai 2021, l’Indice FAO des prix alimentaires s’est établi en moyenne à 127,1 points, soit près de 40 % de plus qu’en mai 2020. Cette augmentation des prix alimentaires est la plus importante depuis 2011, qui avait établi un “record” en la matière. Pour l’Afrique de l’Ouest, les prix des denrées alimentaires sont en augmentation, comparés à la moyenne des cinq dernières années, que ce soit pour des denrées importées ou non. Toujours selon la FAO, les produits alimentaires locaux ont par exemple augmenté de près de 40% dans la région. Certains pays comme la Côte d’Ivoire ont déjà décidé de fixer des prix plafonds sur un certain nombre de denrées alimentaires afin de limiter la pression sur les ménages urbains notamment, relativement plus touchés par les risques de prix élevés que les populations rurales. Dans ce contexte qualifié par plusieurs médias de “flambée des prix”, faut-il craindre une nouvelle crise majeure en Afrique de l’Ouest ? Certaines études alertent en tout cas sur le risque de crise alimentaire dans les pays à faible revenu et peu autosuffisants en nourriture.

Vous trouverez dans ce bulletin les différentes ressources parues sur le sujet mais également sur le commerce transfrontalier, les systèmes alimentaires, le changement climatique, l’agroécologie, l’irrigation, le pastoralisme et l’élevage, la pêche, le Sahel.

Bonne lecture,

L’équipe d’Inter-réseaux

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser