The content bellow is available only in French.

publié dans Bulletins de veille le 20 mars 2014

Bulletin de veille n°235 – 20 mars 2014

_ Veuillez trouver ci-dessous un nouveau bulletin de veille sur le développement rural.

N’hésitez pas à réagir par retour de mail à l’une ou l’autre de ces références, ce bulletin de veille est aussi l’occasion d’engager le débat au sein d’Inter-réseaux.

Vous pouvez également consulter ce bulletin sur le site web d’Inter-réseaux : www.inter-reseaux.org

Bonne lecture !

Sommaire

A la une

– Conférence débat Inter-réseaux, 28 mars 2014, Paris : Comment les organisations paysannes peuvent-elles répondre aux besoins de financement des exploitations familiales ?

Agriculture commerciale

– Note : Large-scale Commercial Agriculture in Africa: Lessons from the Past

Jeunesse

– Revue Nature et Faune FAO : La place de la jeunesse africaine dans l’agriculture, la gestion des ressources naturelles et le développement rural – Synthèse Forum FSN : Les jeunes et l’agriculture en Afrique de l’Ouest – Rapport IDS : Who Wants to Farm? Youth Aspirations, Opportunities and Rising Food Price

Organisations Paysannes et agriculture familiale

  • Note IFPRI : Collective action among African smallholders
  • Fiche : Un projet innovant d’agriculteurs à agriculteurs – L’agriculture de groupe
  • Article Rural 21 : L’agriculture familiale, oublier l’aspect idéologique
  • Communiqué Cirad : Cacao ivoirien, agriculture familiale versus agro-industrie ?
  • Note Future agricultures : La commercialisation paysanne en Afrique : guide des problématiques et des politiques
  • Cahier : « Les relations entre experts, chercheurs et acteurs associatifs face au développement des organisations collectives d’agriculteurs dans les filières agricoles ? »

Sécurité alimentaire

  • Note conjointe FAO/PAM sur la sécurité alimentaire et les implications humanitaires en Afrique de l’Ouest et au Sahel N°53
  • Article IRIN : Des prévisions inquiétantes pour ceux qui ont faim au Sénégal
  • Synthèse d’études de cas : Réduire la pauvreté et investir dans le capital humain – Le nouveau rôle des filets sociaux en Afrique

Aide internationale

  • Note d’analyse : L’aide et le secteur privé : une comparaison des méthodes utilisées par les donateurs traditionnels et émergents
  • Résumé de l’évaluation indépendante du Fonds fiduciaire multi-donateurs du PDDAA

Accord de Partenariat Économique

  • Article ICTSD : L’Afrique de l’Ouest et l’UE s’entendent sur un accord commercial

Filières

  • Article Reca Niger : L’autre oignon du Niger
  • Note : Les expériences innovantes d’AVSF : Une filière laitière locale au Sénégal

Fertilité des sols

  • Rapport d’étude sur la capitalisation des actions d’amélioration durable de la fertilité des sols au Burkina Faso

Financement et investissement

  • Briefing CTA : Le financement des chaînes de valeur agricoles
  • Presse : UEMOA : le plafonnement des taux d’intérêts, un remède pire que le mal ?
  • Analyse : Investissements en Afrique : Qui Profite du Boom ?
  • Note IFRI : Le boom minier au Sahel

Revues

  • Nouvelle revue Maroc et autres pays de la région : Alternatives rurales
  • Le Déméter 2014, dossier agricultures africaines
  • Revue Afrique Renouveau : L’Afrique à l’assaut de l’agriculture

Agenda

  • Réunion thématique AGTER : L’attribution de terres dans la société traditionnelle au Burkina Faso : l’importance des chefs de terres

A la une

Conférence débat Inter-réseaux, 28 mars 2014, Paris : Comment les organisations paysannes peuvent-elles répondre aux besoins de financement des exploitations familiales ?

Inter-Réseaux, 13 mars 2014
L’Agence française de Développement et Inter-réseaux Développement rural ont le plaisir de vous inviter à la présentation de l’étude sur les réponses des organisations paysannes aux besoins de financement des exploitations familiales en Afrique de l’Ouest. Vous trouverez ci-dessous la présentation de cette étude que vous pouvez télécharger sur le site web de SOS FAIM.
http://www.sosfaim.be/pdf/publications/divers/SOS%20Faim-2013-Etude-finance-rurale%20%282%29.pdf
Vendredi 28 Mars 2014 – 14h-17h00 à l’AFD 5 rue Roland Barthes 75012 Paris France (M° Gare de Lyon) Salle Jacques Alliot
Inscription auprès de Sylvie Lopy (debat@inter-reseaux.org)
Pour télécharger l’invitation et la présentation de l’étude :
http://www.inter-reseaux.org/ressources-thematiques/article/conference-debat-inter-reseaux-28?var_mode=calcul

Agriculture commerciale

Note : Large-scale Commercial Agriculture in Africa: Lessons from the Past

PLAAS, Future Agricultures, février 2014
L’Institut sud-africain d’études sur la pauvreté, la terre et l’agriculture (PLAAS), en collaboration avec des chercheurs du consortium Future Agricultures ont produit une note revenant sur trois différents modèles d’agriculture commerciale : les plantations, l’agriculture contractuelle et l’agriculture de firme. Leur expérience dans le passé a permis d’en dégager des conditions types permettant un environnement favorable à l’investissement ; en protégeant les populations les plus vulnérables, et en facilitant le transfert de technologie et les partenariats économiques locaux.
Lire la note (8p.) :
http://www.future-agricultures.org/publications/research-and-analysis/doc_download/1835-large-scale-commercial-agriculture-in-africa-lessons-from-the-past

Jeunesse

Revue Nature et Faune FAO : La place de la jeunesse africaine dans l’agriculture, la gestion des ressources naturelles et le développement rural

FAO, 2013
La revue du bureau régional de la FAO pour l’Afrique, axée sur la gestion des ressources naturelles pour la sécurité alimentaire, s’est vue dédier un numéro à « La place de la jeunesse africaine dans l’agriculture, les ressources naturelles et le développement rural ». Il compte vingt et un articles contribués par divers auteurs experts dans les secteurs suivants : les politiques, les ONG de la conservation ; le secteur privé, les groupes de la société civile, la recherche et le milieu universitaire ainsi que les associations de jeunes et le rôle de ceux-ci dans l’avenir de l’agriculture. Ce numéro regorge d’expériences positives de jeunes engagés dans l’agriculture, la gestion des ressources naturelles et le développement rural.
Lire la revue (118 p., 2,56 Mo) :
http://www.fao.org/docrep/019/as290f/as290f.pdf

Synthèse Forum FSN : Les jeunes et l’agriculture en Afrique de l’Ouest

FAO, février 2014
Le forum sur la Sécurité Alimentaire et la Nutrition en Afrique de l’Ouest est une communauté mondiale d’experts et de praticiens partageant des discussions en ligne. Le forum (facilité par la FAO) collabore avec les principales initiatives globales, et c’est en collaboration avec l’YPARD (réseau international et plateforme de discussion des Jeunes Professionnels pour le Développement Agricole) qu’a été menée une enquête portant sur la manière de rendre les métiers agricoles plus intéressants pour les jeunes dans la région. La synthèse des résultats porte ainsi sur le rôle nécessaire des jeunes dans l’agriculture ; les difficultés à l’origine de leur désengagement ; les opportunités qu’elle peut leur offrir et comment en tirer parti. Elle conclut avec les efforts à déployer pour rendre celle-ci plus attractive, accompagnés d’exemples d’initiatives déjà en place en Afrique de l’Ouest.
Lire la synthèse (10p.) :
http://www.fao.org/fsnforum/west-africa/sites/west-africa/files/files/ResourcesWA/summary2_FR_Jeunes%20et%20Agriculture.pdf

Rapport IDS : Who Wants to Farm? Youth Aspirations, Opportunities and Rising Food Prices

IDS, Mars 2014
L’institut de recherche en développement international IDS , basé au Royaume Unis, a publié ce rapport basé sur l’analyse d’interviews, de groupes de discussion et d’enquêtes sociologiques avec plus de 1500 personnes dans des zones urbaines et rurales de pays d’Amérique Latine, d’Asie et d’Afrique. Il étudie les conditions sociales, économiques et environnementales favorables à l’attraction des jeunes par l’agriculture. Sont aussi abordées les politiques permettant de leur fournir des opportunités, leur participation à celles-ci ainsi qu’aux politiques agricoles et alimentaires.
Lire le rapport (44p., 1,01 Mo) :
http://opendocs.ids.ac.uk/opendocs/bitstream/handle/123456789/3550/Wp439.pdf;jsessionid=22673E72604B8D8FD48135A50B1753C0?sequence=1

Organisations paysannes et agriculture familiale

Note IFPRI : Collective action among African smallholders

IFPRI , mars 2014
Les défis que doivent relever les petits exploitants en Afrique aujourd’hui sont multiples : ceux-ci sont face à des marchés très compétitifs à logistique complexe, exigeant toujours plus de compétences en matière de production et de gestion. L’action collective -incluant ici coopératives, organisations paysannes et organisations de producteurs- est un des moyens de surmonter ces obstacles. Cette note de recherche thématique publiée par le bureau de l’IFPRI pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre est une suite d’articles écrits par une dizaine d’experts, examinant l’évolution des actions collectives et les déterminants des succès, ainsi que le rôle des TIC. Elle vise à dégager des enseignements pertinents et proposer des options pour la construction des futures stratégies de développement.
Lire la note (18p.) :
http://www.ifpri.org/sites/default/files/publications/wcaotn05.pdf

Article : L’agriculture familiale : oublier l’aspect idéologique

Rural 21, 14 mars 2014
Des agriculteurs du monde entier se sont réunis à Bruxelles en février pour discuter de la façon d’assurer la compétitivité des exploitations familiales. Cet article rapporte les leçons de ces discussions, avec un focus sur le cas de l’Ouganda pour lequel l’agriculture familiale présente de nombreux enjeux. Il discute de la définition de l’agriculture familiale ; de l’intérêt de la coopération pour un meilleur accès au marché ; de l’importance de la formation des agriculteurs à la gestion financière, et propose des solutions pour redorer l’image qu’ont les jeunes de l’agriculture.
Lire l’article:
http://www.rural21.com/nc/francais/news/detail/article/lagriculture-familiale-oublier-laspect-ideologique-00001065/

Cacao ivoirien : agriculture familiale versus agro-industrie ?

Cirad, 13 mars 2014
Ce communiqué de presse du Cirad illustre les capacités des petits producteurs à répondre aux besoins des industriels avec l’exemple du cacao en Côte d’Ivoire. Il expose les facteurs à l’origine du déficit de production de l’agro-industrie à l’échelle mondiale, et les confronte aux atouts de l’agriculture familiale qui, en réponse, bénéficie d’un intérêt croissant. Cet exemple montre à quel point les chocolatiers ont tout à gagner à mettre en place des stratégies répondant aux besoins des petits producteurs.
Lire le communiqué:
http://www.cirad.fr/actualites/toutes-les-actualites/communiques-de-presse/2014/cacao-ivoirien

Note Future agricultures : La commercialisation paysanne en Afrique : guide des problématiques et des politiques

Future Agricultures, février 2012
Ce Point-Info des chercheurs du consortium Future Agricultures fait état des liens entre les petits agriculteurs et les marchés en Afrique. Il énonce les facteurs ayant favorisé ou ralenti la commercialisation paysanne, et décrit les différentes intéractions, au niveau des chaînes d’approvisionnement, entre les petites exploitations commerciales et les grandes entreprises. En exposant les avantages et inconvénients de la commercialisation paysanne, il préconise des politiques pour la promotion d’une commercialisation paysanne donnant de bons résultats et discute leur capacité à être mises en œuvre. Il propose par exemple de confier la gestion de la chaîne d’approvisionnement à de plus grandes entreprises privées, faisant appel aux agriculteurs via des contrats réglementés, accompagnés de garanties et subventions permettant de compenser les déséquilibres de pouvoir.
Lire la note (14p.) :
http://www.future-agricultures.org/publications/research-and-analysis/doc_download/1826-la-commercialisation-paysanne-en-afrique-guide-des-problematiques-et-des-politiques

Cahier : « Les relations entre experts, chercheurs et acteurs associatifs face au développement des organisations collectives d’agriculteurs dans les filières agricoles ? »

MSHS-T / INRA, 2012
Cette publication fait suite à l’Atelier de dialogue sur « les relations entre experts, chercheurs et acteurs associatifs face au développement des organisations collectives d’agriculteurs dans les filières agricoles » qui s’est tenu le 3 novembre 2011 à Toulouse. L’objectif de l’atelier était de mettre en évidence les coopérations et les tensions entre, d’une part, les chercheurs qui sont particulièrement attentifs aux logiques sociales et aux dynamiques de différenciation au sein des OP, d’autre part, les experts et/ou les praticiens davantage tournés vers les aspects opérationnels et la production d’outils / méthodologies pour les renforcer. Les résultats présentés plaident pour des processus d’apprentissage croisés.
Voir la publication :
http://www6.inra.fr/psdr-midi-pyrenees/Fil-Actus/Dernieres-publications-PSDR/Cahier-ADIRAE-1

Sécurité alimentaire

Note conjointe FAO/PAM sur la sécurité alimentaire et les implications humanitaires en Afrique de l’Ouest et au Sahel N°53

FAO et Programme Alimentaire Mondial, Février 2014
La situation de sécurité alimentaire se dégrade dans certaines régions du Mali, de Mauritanie, du Niger, du Sénégal et du Tchad suite à une période de soudure pastorale précoce. Les résultats d’enquête d’insécurité alimentaire sont inquiétants pour les zones à risque du Sénégal et de la Mauritanie. On note cependant une stabilité des prix des céréales sur l’ensemble de la région depuis décembre 2013 à des niveaux généralement élevés par rapport à la moyenne des cinq dernières années.
Voir la note :
http://www.fao.org/fileadmin/user_upload/emergencies/docs/1_FAO%20PAM%20Note%20conjointe%20sur%20la%20s%C3%A9curit%C3%A9%20alimentaire%20F%C3%A9vrier%202014%20N%C2%B053.pdf

Article IRIN : Des prévisions inquiétantes pour ceux qui ont faim au Sénégal

IRIN, 14 mars 2014
Cet article s’intéresse aux causes de l’insécurité alimentaire s’aggravant dans certaines régions du Sahel. Il porte un regard plus attentif à Louga au nord du Sénégal où la situation est particulièrement difficile en ce moment, alors que des familles ne se sont même pas encore remises des crises alimentaires précédentes. Il met en évidence l’augmentation rapide de la malnutrition, évoque les plans d’aides prévus et rappelle toute l’importance de l’aide alimentaire.
Lire l’article :
http://www.irinnews.org/fr/report/99795/des-pr%C3%A9visions-inqui%C3%A9tantes-pour-ceux-qui-ont-faim-au-s%C3%A9n%C3%A9gal

Synthèse d’études de cas : Réduire la pauvreté et investir dans le capital humain – Le nouveau rôle des filets sociaux en Afrique

Banque Mondiale, février 2014
Cette synthèse produite par la Banque Mondiale s’intéresse aux filets sociaux comme outils pour la réduction de la pauvreté et l’investissement consacré aux pauvres, et dresse les enseignements tirés de leur application dans 22 pays africains. Elle émet des propositions pour leur renforcement en Afrique, avec deux suites de recommandations détaillées s’appliquant respectivement aux pays « à un stade précoce ou sans projet » et à ceux « dotés de systèmes établis ».
Lire la synthèse (20p., 5,92 Mo) :
http://www-wds.worldbank.org/external/default/WDSContentServer/WDSP/IB/2014/02/06/000456286_20140206122316/Rendered/PDF/844570WP0REPLA00Box382131B00PUBLIC0.pdf

Aide internationale

Résumé de l’évaluation indépendante du Fonds fiduciaire multi-donateurs du PDDAA

ECDPM, mars 2014
Le Fonds fiduciaire multidonateurs (FFMD) d’appui au Programme détaillé pour le développement de l’agriculture africaine (PDDAA) est un « pot commun » entre plusieurs bailleurs de fonds pour accompagner le processus PDDAA au niveau continental. L’ECDPM livre ici un résumé d’une évaluation indépendante de ce fonds qui a été réalisée dernièrement. Cette évaluation révèle que si des avancées indéniables ont été observées globalement dans le processus PDDAA grâce à ce fonds, on note des lacunes manifestes aux niveaux nationaux. Des recommandations sont faites pour lutter combler ces lacunes, en particulier : « s’intéresser davantage à l’économie politique dans le cadre du PDDAA, renforcer la cohérence et les échanges d’information entre ministères », « mettre un terme à l’approche « que cent fleurs s’épanouissent », au profit d’un traçage et d’une planification / coordination plus systématiques et plus transparents de toutes les activités d’appui du PDDAA ».
Lire la note d’information (5p) :
http://www.ecdpm.org/Web_ECDPM/Web/Content/Download.nsf/0/8B47256003F19517C1257C9800421FC7/$FILE/BN63_fr.pdf

Note d’analyse : L’aide et le secteur privé : une comparaison des méthodes utilisées par les donateurs traditionnels et émergents

Institut Nord Sud, Juin 2013
L’Institut Nord-Sud (INS), centre de recherche sur les politiques spécialisé dans le développement international, compare ici les méthodes des donateurs des pays industrialisés avec celles des nouveaux donateurs (Brésil, Chine, Inde, Afrique du Sud), vis-à-vis du secteur privé dans les pays en développement en Amérique latine. Si les premiers ont la volonté de l’entraîner désormais dans le but de contribuer au développement du pays ; les second, eux, axent leur coopération avec le secteur privé, mais refusent d’établir des partenariats ou de soutenir leurs propres entreprises. Cette note analyse donc le rôle du secteur privé dans le développement, l’approche du secteur privé par la coopération Sud-Sud pour le développement en Amérique latine, et la compare avec celle des donateurs traditionnels. On apprend que les nouveaux donateurs seraient plus frileux que les donateurs traditionnels vis-à-vis du secteur privé. Contrairement aux premiers, ils ne montreraient pas d’entrain pour les partenariats publics privés et ne chercheraient pas spécialement à promouvoir leurs entreprises.
Lire la note d’analyse (5p.) :
http://www.nsi-ins.ca/wp-content/uploads/2013/06/Aid-and-the-Private-Sector-A-Comparison-of-Traditional-and-Latin-American-Donor-Approaches_FR.pdf

Accord de partenariat économique

Article ICTSD : L’Afrique de l’Ouest et l’UE s’entendent sur un accord commercial

Passerelles, 30 janvier 2014
Après plus d’une décennie de négociations, l’UE et l’Afrique de l’Ouest sont parvenues à un compromis sur un Accord de Partenariat Économique (APE). Issu de la revue mensuelle de l’ICTSD (International Centre for Trade and Sustainable Development), cet article relate les dernières négociations ayant débouché sur ce compromis et les clauses qui en découlent. Sont également abordées les inquiétudes de certains pays de l’UE vis-à-vis de la date butoir antérieurement fixée par Bruxelles au 1er octobre 2014 pour inciter à la conclusion d’APE : ceux-ci demandent plus de souplesse étant donné que les négociations continuent de rencontrer des difficultés importantes.
Lire l’article :
http://ictsd.org/i/news/passerelles/186690/

Filières

Article Reca Niger : L’autre oignon du Niger

RECA Niger, 5 mars 2014
Le Niger est le premier exportateur d’oignons de la CEDEAO. Il en cultive une grande variété. Toutefois, seul le Violet de Galmi est exporté aujourd’hui. Bien que sa qualité soit particulièrement reconnue, il est toujours préférable pour un pays de diversifier ses produits d’exportation. Ainsi, on attend du Blanc de Gothèye, « oignon échalotte » répondant aux critères d’une filière exportatrice, qu’il se fasse sa place sur les marchés sous régionaux comme un des meilleurs oignons pour les salades.
Lire l’article
http://www.reca-niger.org/spip.php?article711

Note : Les expériences innovantes d’AVSF : Une filière laitière locale au Sénégal

AVSF, février 2014
Cette note fait le point sur un projet d’amélioration de la productivité et de la compétitivité de la filière lait local dans le département de Vélingara au Sénégal, ayant eu lieu sur la période 2011-2013. Des mini-laiteries coopératives y ont été mises en place pour optimiser la collecte et la distribution du lait local. 500 familles ont pu bénéficier directement de ce projet.
Lire la note (4p., 4,68 Mo) :
http://www.avsf.org/public/posts/1633/fiche_innovation_avsf_filiere_lait_velingara_senegal_2014.pdf

Fertilité des sols

Rapport d’étude sur la capitalisation des actions d’amélioration durable de la fertilité des sols au Burkina Faso

CILLS, juin 2009
Le CILLS (Comité permanent Inter- États de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel) a conduit une étude sur l’approche de l’ONG REACH au Burkina Faso, où elle est impliquée depuis plus de vingt ans dans la lutte contre la désertification. REACH souhaite répliquer ses interventions dans les pays voisins et ainsi participer à la Grande Muraille Verte. Ce rapport étudie les vertus techniques et socio-économiques à long terme d’une méthode de récupération mécanique des terres dégradées (utilisant la charrue Delphino) pour en déduire des enseignements en termes de réplicabilité.
Lire le rapport (34 p.) :
http://www.gtdesertification.org/article342.html

Fiche : Un projet innovant d’agriculteurs à agriculteurs – L’agriculture de groupe

AFDI, AOPP, Fert, 17 mars 2014
L’Afdi Touraine (association du réseau Agriculteurs Français et Développement International) travaille depuis plusieurs années avec l’Association des Organisations Professionelles Paysannes de Sikasso au Mali sur la restauration de la fertilité des sols dans le bassin cotonnier, sujet à l’insécurité alimentaire. Cette fiche présente le projet qu’ils ont bâti ensemble pour faire changer les choses en 45 mois, en partenariat avec FERT et avec le soutien de l’AFD. Elle montre comment ils sont parvenus à diffuser très largement une méthode intéressante : le semis sous couvert végétal.
Voir la fiche :
www.fert.fr/projet-innovant-agriculteurs-agriculteurs-agriculture-groupe/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=projet-innovant-agriculteurs-agriculteurs-agriculture-groupe

Financement et investissement

Briefing : Le financement des chaînes de valeur agricoles

CTA, 12 mars 2014
Le dernier Briefing de Bruxelles sur le sujet « Révolutionner le financement des chaînes de valeur agricoles », s’est tenu le Mercredi 5 Mars 2014 au Secrétariat ACP à Bruxelles. Il a été organisé par le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA). Plus de 140 participants ont échangé au sujet du rôle clé du développement des chaînes de valeur, en mettant l’accent sur l’impact des innovations en matière d’instruments et de services financiers. De nombreux documents relatant l’événement sont disponibles : photos, vidéos, présentations, et synthèses.
Accéder aux documents :
http://bruxellesbriefings.net/briefings-precedents/le-financement-des-chaines-de-valeur-agricoles/

Presse : UEMOA : le plafonnement des taux d’intérêts, un remède pire que le mal ?

Jeune Afrique, 10 mars 2014
Cet article revient sur l’abaissement du plafond des taux d’intérêt (de 27 % à 24 %) mis en place par l’UEMOA en janvier 2014 pour protéger les consommateurs. Cette mesure, en menaçant la survie de certaines institutions de microfinance, pourrait finalement réduire l’accès au crédit pour la partie de la population la plus nécessiteuse. L’article évoque plus largement les politiques liées à la microfinance, notamment au sujet des exonérations et des régulations possibles adaptées aux différents types d’institutions financières.
Lire l’article :
http://economie.jeuneafrique.com/regions/afrique-subsaharienne/21550-uemoa–le-plafonnement-des-taux-dinterets-un-remede-pire-que-le-mal-.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+Jeune_Afrique_Economie+%28Jeune+Afrique+Economie%29

Analyse : Investissements en Afrique : Qui Profite du Boom ?

Brookings, 7 mars 2014
Amadou Sy, expert en macroéconomie à la Africa Growth Initiative (initiative pour le développement économique de l’Afrique lié au centre de recherche et d’expertise nord-américain Brookings) répond de manière simple aux questions que tout le monde se pose au sujet des investissements en Afrique. L’auteur y explique le boom des investissements, commente la croissance de la classe moyenne et accuse la mauvaise optimisation et répartition des bénéfices tirés de ces investissements.
Lire l’analyse :
http://www.brookings.edu/blogs/africa-in-focus/posts/2014/03/06-investissements-afrique-classe-moyenne-sy?rssid=global+development&utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+BrookingsRSS%2Ftopics%2FGlobalDevelopment+%28Brookings+Topics+-+G

Note IFRI : Le boom minier au Sahel

Afrique Décryptages, 4 mars 2014
Cet article paru sur le blog du programme Afrique de L’IFRI traite du renouveau des activités minières que connait le Sahel. Les ressources minières de cette région seraient encore largement sous-exploitées, bien que les indices de présence d’une vaste gamme de minerais soient nombreux. Face à ces enjeux, l’auteur met en avant la difficulté de ce secteur à entraîner l’économie et les territoires. Il défend également le partage équitable de la rente et une meilleure fiscalité comme éléments-clés d’un secteur extractif durable.
Lire l’article :
http://afriquedecryptages.wordpress.com/2014/03/04/le-boom-minier-au-sahel/

Revues

Nouvelle revue Maroc et autres pays de la région : Alternatives rurales

Alternatives rurales, mars 2014
La revue Alternatives Rurales est une nouvelle revue qui a pour objectifs d’offrir un espace de communication, réflexion et débat sur le développement rural et agricole au Maroc, mais aussi dans d’autres pays de la région. Elle propose des articles courts (synthèses de documents de recherche, entretiens) sur des thèmes comme les politiques agricoles, les méthodologies et dispositifs d’accompagnement, la gestion des ressources naturelles ou encore l’agriculture familiale. Elle s’adresse aux acteurs du développement agricole et rural, aux acteurs institutionnels, aux chercheurs, aux organisations professionnelles, aux étudiants et au grand public. Éditée par l’Unité de Formation et de Recherche DRIDURA (Dynamiques rurales, innovations et développement durable), la revue vient de publier son premier numéro en mars 2014. Un séminaire de lancement aura lieu le mardi 8 avril au matin à l’Ecole Nationale d’Agriculture de Meknès.
Site internet de la revue :
http://alternatives-rurales.org/

Le Déméter 2014, dossier agricultures africaines

Club Déméter, janvier 2014
Le Club Déméter, association axée sur l’environnement et la logistique, propose chaque année un dossier sur l’actualité agricole. Celui-ci se compose d’une dizaine d’articles rédigés par des spécialistes reconnus. Le thème abordé cette année concerne les agricultures africaines. Les points suivant sont en particulier traités : la diversité et la dynamique des agricultures et leurs enjeux ; la souveraineté alimentaire et l’autosuffisance ; les politiques agricoles et foncières ; les marchés céréaliers et rizicoles, ainsi que les filières oléagineuses et notamment celle du palmier à huile.
Lire les articles :
http://www.clubdemeter.com/ledemeter.php

Revue Afrique Renouveau : L’Afrique à l’assaut de l’agriculture

ONU, 12 mars 2014
Afrique Renouveau est une publication du département information de l’ONU relative aux enjeux économiques du développement du continent africain. Cette édition spéciale agriculture aborde des thèmes allant des enjeux fonciers aux innovations et investissements dans les technologies de l’information, en passant pas le rôle essentiel des femmes dans la lutte contre la faim et la malnutrition.
Lire la revue (36 p., 10,1 Mo) :
http://www.un.org/africarenewal/sites/dr7.un.org.africarenewal/files/Africa_Renewal_Special_Edition_2014_fr_0.pdf

Agenda

Réunion thématique AGTER : L’attribution de terres dans la société traditionnelle au Burkina Faso : l’importance des chefs de terres

AGTER, mars 2014
Rencontre avec l’abbé Joseph-Mukassa Somé, chef de terre coutumier Dagara. Celui-ci proposera une approche anthropologique du problème de l’accaparement des terres, dans laquelle il commentera le rapport de la terre avec le sacré. Il expliquera comment les efforts de “développement”, ou de bornages des terres, doivent prendre en compte ces mécanismes. Il témoignera également de ses efforts contre les accapareurs et pour la protection de l’agriculture familiale. Cette rencontre aura lieu le jeudi 27 mars, à 18h, dans l’amphithéâtre du bâtiment 1 du Jardin Tropical, au 45bis, Avenue de la Belle Gabrielle, à Nogent sur Marne.
Détails de l’événement :
http://www.agter.asso.fr/article996_fr.html

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.