Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

The content bellow is available only in French.

publié dans Bulletins de veille le 15 novembre 2012

Bulletin de veille n°206 – 15 novembre 2012

PDF en bas de page

Veuillez trouver ci-dessous un nouveau bulletin de veille sur le développement rural.

N’hésitez pas à réagir par retour de mail à l’une ou l’autre de ces références, ce bulletin de veille est aussi l’occasion d’engager le débat au sein d’Inter-réseaux.

Vous pouvez également consulter ce bulletin sur le site web d’Inter-réseaux : www.inter-reseaux.org

Bonne lecture !

Sommaire

A la une : le CEF

  • Atelier de Bohicon sur le CEF

    Enjeux de politiques agricoles

  • Interview du Commissaire de la CEDEAO sur les enjeux de sécurité alimentaire
  • Article d’Ibrahima Hathié (IPAR) : Une vision persistante des décideurs : développer l’agriculture sans les agriculteurs
  • Forum africain 2012 du PDDAA – Les organisations de producteurs agricoles : le lien vital pour une croissance agricole équitable et durable en Afrique (12-16 novembre 2012, Tunis)
  • Rapport de la FAO sur la transhumance transfrontalière en Afrique de l’Ouest – Proposition de plan d’action
  • ECDPM: Regional approaches to food security in Africa
  • Vers une politique agricole commune pour les pays de la Méditerranée ?

    Enjeux de sécurité alimentaire

  • Cahiers Agricultures : la sécurisation alimentaire en Afrique : enjeux, controverses et modalités
  • Humanitaire en mouvement (URD) : Crise alimentaire au Sahel

    Filières – Chaines de valeurs

  • Tomate au Niger : Les brèves du RECA Niger n°5
  • Bétail au Niger : Interprofession de la filière avance
  • Produits locaux : Le lait de souchet va-t-il détrôner le bissap au Burkina Faso ?
  • Conférence du CTA sur les chaines de valeur : les présentations
  • Cacao en Côte d’Ivoire : La fixation du prix du cacao bien accueillie par les planteurs (presse)
  • Lait au Brésil : L’appui de Fert et Ircod à la professionnalisation de la filière lait dans le sud-ouest du Paraná (capitalisation)

    Enjeux liés au commerce régional

  • Banque Mondiale : L’Afrique peut contribuer à se nourrir elle-même : Supprimer les obstacles au commerce régional des produits alimentaires de base

    Enjeux de production

  • Agroforesterie : Deuxième numéro du Bulletin « Arbre et culture »
  • L’agriculture de conservation : quelle place dans les exploitations familiales du Sud ?
  • Petite irrigation au Niger : potentiel et contraintes
  • Evaluation du potentiel et des contraintes de la petite irrigation au Niger : renforcement des capacités d’élaboration d’un plaidoyer et de dialogue politique des OP / Rapport final
  • Coton OGM au Burkina : presque moitié moins de Coton Bt cultivé, selon le directeur de la Sofitex
  • Coton OGM au Burkina : Documentaire (BEDE) : “Coton Bt au Burkina : la parole aux paysans”

    Enjeux de financement

  • Les enjeux des partenariats entre coopératives agricoles et financières : enseignements de quatre expériences en Afrique de l’Ouest
  • Capitalisation AOPP/Sidi : Production & Commercialisation de semences certifiées & Relation Banque/OP
  • Rapport de la FAO sur les investissements dans les pays en développement : Trends and Impacts of Foreign Investment in Developing Country Agriculture
  • IDE: Trends in foreign direct investment in the agricultural sector of developing and transition countries: a review
  • NANTS (Nigeria): Review of the Proposed 2013 Agriculture Budget and Trade & Investment Budget

    Enjeux internationaux

  • CSA : Documents relatifs à la 39ième session du Comité de la sécurité alimentaire mondiale (15-20 octobre 2012)
  • Position du GISA (Groupe Interministériel sur la Sécurité Alimentaire – France) sur les biocarburants

    Enjeux fonciers

  • Etat des lieux du cadre juridique et institutionnel de la gestion des ressources naturelles et foncières du Sénégal : rapport final
  • ITW vidéo (4min) d’un investisseur agricole indien en Ethiopie
  • ITW vidéo (37min) Hubert Cochet (professeur d’agriculture comparée à AgroParisTech): Achats et locations de terres sur la planète, état des lieux

    Enjeux liés à la recherche agricole

  • Le FNRAA – Fonds National de Recherche Agricole et Agro-Alimentaire du Sénégal : étude de cas

    Coopérative

  • Droit des coopératives OHADA

A la une : le CEF

Conseil à l’exploitation familiale (CEF)

Inter-réseaux, Novembre 2012, 10 p.
En préparation de l’atelier de Bohicon 2, Inter-réseaux a réalisé un bulletin spécial sur le conseil à l’exploitation familiale, présentant ses généralités, ses évolutions en Afrique, ainsi qu’une réflexion sur l’expérience CEF en Afrique. Le bulletin recense également plusieurs outils à destination des OP qui souhaitent produire ou renforcer leurs services de CEF. Enfin, il aborde les initiatives internationales sur conseil agricole et rural.
http://www.inter-reseaux.org/bulletin-de-veille/article/bulletin-de-veille-no205-special
Veuillez également les documents et présentations de l’atelier Bohicon 2 :
http://www.inter-reseaux.org/ressources-thematiques/article/conseil-agricole-et-cef-documents

Enjeux de politiques agricoles

Interview de Lapodini Marc Atouga sur les enjeux de sécurité alimentaire

CSAO, avril 2012
Lapodini Marc Atouga, Commissaire de la CEDEAO en charge de l’agriculture, de l’environnement et des ressources en eau, fait un bilan de l’ECOWAP, la politique agricole de la CEDEAO, en rappelant que les PNIA doivent encore se traduire en projets concrets. Il aborde également des aspects sous-sectoriels (la priorité à donner au riz, les attentes du secteur de l’élevage) et les questions de coordinations des différentes organisations et politiques régionales.
http://www.portailouestafrique.org/opinions/interviews/enjeux-de-s%C3%A9curit%C3%A9-alimentaire

Article d’Ibrahima Hathié (IPAR) : Une vision persistante des décideurs : développer l’agriculture sans les agriculteurs

IPAR, novembre 2012
Le Dr. Ibrahima Hathier analyse les récentes orientations du nouveau gouvernement sénégalais, qui s’était engagé à ne pas suivre la voie de l’ancien président Wade, qui voulait « développer l’agriculture sans ses agriculteurs ». Pourtant, il semble que l’actuel gouvernement fasse lui aussi le choix de l’agrobusiness moderne, et privilégie les cultures d’exportation au détriment de l’agriculture familiale, pourtant plus à même de nourrir le Sénégal. L’auteur appelle de ses vœux une rupture, qui placerait les intérêts des Sénégalais au-devant des priorités, et que le gouvernement et les partenaires agissent en ce sens.
Première partie :
http://www.lequotidien.sn/index.php/opinions-et-debats/item/15280-une-vision-persistante-des-d%C3%A9cideurs—d%C3%A9velopper-l%E2%80%99agriculture-sans-les-agriculteurs
Deuxième partie :
http://www.lequotidien.sn/index.php/opinions-et-debats/item/15326-une-vision-persistante-des-d%C3%A9cideurs—d%C3%A9velopper-l%E2%80%99agriculture-sans-les-agriculteurs

Forum africain 2012 du PDDAA – Les organisations de producteurs agricoles : le lien vital pour une croissance agricole équitable et durable en Afrique (12-16 novembre 2012, Tunis)

PDDAA, Novembre 2012, 15 p.
Le Forum africain est un véhicule important pour faire valoir la voix et l’influence des acteurs non-étatiques dans le PDDAA. Cette plateforme vise principalement les agriculteurs et leurs représentants, mais aussi les décideurs politiques, les industriels, les commerçants, les détaillants, les financiers/banquiers, les travailleurs de l’aide au développement ainsi que toute autre personne travaillant dans, avec ou pour l’agriculture africaine.
Composé d’acteurs à l’échelle continentale (NEPAD, Union africaine), régionale mais surtout nationale, le forum africain du PDDAA 2012, sous le thème : « Les Organisations de producteurs agricoles : Le lien vital pour une croissance agricole équitable et durable en Afrique » entend comprendre et faire connaître le rôle central des OP dans le développement agricole, notamment leur intégration dans les chaînes de valeur, afin que le PDDAA puisse leur apporter un soutien adapté. Il met également l’accent sur les processus d’intégration des OP avec les autres acteurs du développement agricole, et sur la représentation des femmes.
Pour lire les termes de références :
En français : http://www.hubrural.org/IMG/pdf/french_guidelines_2012_af.pdf
En anglais : http://www.hubrural.org/IMG/pdf/english_guidelines_2012_af-1.pdf

Rapport de la FAO sur la transhumance transfrontalière en Afrique de l’Ouest – Proposition de plan d’action

FAO, Juin 2012, 146 p.
La transhumance transfrontalière est une stratégie importante dans l’élevage en Afrique de l’Ouest, mais le changement climatique et l’inadaptation des politiques, foncières en particulier, lui posent problème. A travers la collecte d’informations et d’opinions auprès de producteurs, d’éleveurs et d’autorités locales, cette étude vise à élaborer différentes solutions aux défis du pastoralisme, en vue de formuler un plan d’action en faveur d’une contribution durable de l’élevage transhumant dans l’économie africaine.
http://www.inter-reseaux.org/IMG/pdf/Transhumance_Transfrontalier_en_AO_Rapport_FAO.pdf

ECDPM: Regional approaches to food security in Africa

European Center for Development Policy Management, Octobre 2012, 48 p.
Après un accent mis sur les initiatives nationales pour remplir les objectifs du PDDAA, l’accent est de plus en plus mis sur la nécessité de travailler sur les aspects régionaux du PDDAA. Ce document aborde le cas de l’Autorité Intergouvernementale de Développement (IGAD), organisation régionale de la Corne de l’Afrique, avec l’objectif de nourrir la discussion parmi les acteurs impliqués, afin de contribuer au processus de consultation autour de la mise en place du PDDAA au niveau régional. Il fait également un inventaire des autres initiatives régionales de sécurité alimentaire, et leurs liens possibles avec le PDDAA.
http://www.ecdpm.org/Web_ECDPM/Web/Content/Download.nsf/0/719580110B4B52B1C1257AA3003BD0C4/$FILE/12-128e-%20FINAL%20d.d%2010121026.pdf

Vers une politique agricole commune pour les pays de la Méditerranée ?

IPEMED, Octobre 2012
L’Institut de prospective économique du monde méditerranéen (IPEMED) vient de publier un rapport dressant un bilan des échanges agricoles et des IDE entre l’UE et les PSEM (pays du Sud et de l’Est de la Méditerranée), afin d’estimer les impacts d’une extension de la PAC aux PSEM, ce qui serait un enjeu de taille à la lumière des crises alimentaires et politiques que traverse la région Méditerranée, et du coût relativement faible que cela demanderait. Ce rapport s’intéresse ainsi à la question des politiques agricoles et alimentaires à mettre en œuvre dans les PSEM pour atteindre un objectif de développement durable, en s’appuyant sur un partenariat euro-méditerranéen.
http://veilleagri.hautetfort.com/archive/2012/10/25/vers-une-politique-agricole-commune-pour-les-pays-de-la-medi.html
Pour lire le rapport de l’IPEMED (88 p.):
http://www.ipemed.coop/adminIpemed/media/fich_article/1349689370_IPEMED_Ninagrimed.pdf

Enjeux de sécurité alimentaire

Cahiers Agricultures : la sécurisation alimentaire en Afrique : enjeux, controverses et modalités

Cahiers Agricultures, vol. 21, n°5, septembre-octobre 2012
Au sommaire de ce numéro :

  • Les nouvelles frontières de la sécurité alimentaire (Pierre Janin, Sandrine Dury)
  • Sécurisation alimentaire et innovations dans l’agriculture et l’agroalimentaire : vers un nouvel agenda de recherche ? Une revue de la littérature (Jean-Marc Touzard, Ludovic Temple)
  • La répétition des crises alimentaires et nutritionnelles au Niger : la rénovation urgente des politiques de sécurité alimentaire (Denis Michiels, Johny Egg, Roger Blein)
  • À quoi servent les indicateurs nutritionnels ? (Vincent Bonnecase
  • Souveraineté alimentaire et droit à l’alimentation : pour une refonte des politiques de sécurité alimentaire (Angèle Postolle, Pauline Bendjebbar)
  • Le « paradoxe » de Sikasso (Mali) : pourquoi « produire plus » ne suffit-il pas pour bien nourrir les enfants des familles d’agriculteurs ? (Sandrine Dury, Ibrahima Bocoum)
  • Disponible alimentaire et productivité agricole en Afrique subsaharienne (Michel Benoit-Cattin, Bruno Dorin)
  • Effets comparés des politiques publiques sur les marchés du riz et la sécurisation alimentaire en Afrique de l’Ouest : dépasser le débat libéralisation versus protection (Frédéric Lançon, Patricio Mendez del Villar)
  • Comparaison de plusieurs scénarios de lutte contre l’insécurité alimentaire au Mali (Françoise Gérard, Sandrine Dury, Jean-François Bélières, Manda Sadio Keita, Michel Benoit-Cattin)
  • Agriculture vivrière : les Africains confrontés à des choix controversés de modèles agricoles (Sibiri Jean Zoundi)
    http://www.jle.com/fr/revues/agro_biotech/agr/sommaire.md

    Humanitaire en mouvement (URD) : Crise alimentaire au Sahel

    URD, Octobre 2012, 32 p.
    Au sommaire de ce numéro :

  • Edito de François Grünewald
  • Sahel : des réponses qui ont du mal à trouver leurs marques (François Grünewald)
  • Discours d’ouverture de Mme Alice Martin-Daihirou lors de la conférence « Crise alimentaire en bande sahélienne » (Alice Martin-Daihirou)
  • Ré-axer le ciblage des acteurs du développement sur les plus pauvres au Sahel pour bâtir une résilience durable (Cyprien Fabre – Eric Pitois)
  • Les multiples fronts de la lutte contre la sous-nutrition (Christina Lionnet)
  • Messages clés de la conférence « Crise alimentaire en bande sahélienne » (François Grünewald)
  • Adaptation d’un programme de réhabilitation face à la crise au Burkina Faso (Bonaventure G. Sokpoh)
  • La résilience : concept porteur ou mot à la mode ? (François Grünewald – Jeroen Warner)
  • Focus bibliographique sur la crise alimentaire au Sahel
  • Actualités de Humanitaires en mouvement n°10
    http://www.urd.org/IMG/pdf/URD_HEM_10_FR.pdf

    Filières – Chaines de valeurs

    Tomate au Niger : Les brèves du RECA Niger n°5

    RECA Niger, octobre 2012, 4 p.
    Cette note « brèves du RECA n°5 » est consacrée à la filière tomate. La production, bien qu’inférieure à la production d’oignon, représente une part importante des cultures maraîchères. Les informations contenues dans cette « brève » ont été collectées pour préparer une rencontre organisée par la Chambre Régionale d’Agriculture de Dosso avec les principales organisations de producteurs de cette région. Il s’agit notamment d’explorer les potentielles sources de débouchés (usines de conditionnement, marchés extérieurs) et d’analyser les pratiques des pays voisins du Niger.
    http://www.reca-niger.org/IMG/pdf/RECA_actualites_Niger_Breves5_octobre2012.pdf

    Bétail au Niger : Interprofession de la filière avance
    RECA Niger, octobre 2012
    Cette note du RECA Niger suit la mise en place progressive d’une interprofession dans la filière bétails, viandes, cuirs et peaux au Niger, initiée par le PRODEX (projet de développement des exportations). Cette interprofession à l’échelle nationale réunira les OP des différents maillons de la filière (production, fourniture de biens et services, transformation et commercialisation) et les mettra également en relation avec d’autres filières, le tout dans une logique d’intégration en vue de supprimer les goulots d’étranglement.
    http://www.reca-niger.org/spip.php?article520

    Produits locaux : Le lait de souchet va-t-il détrôner le bissap au Burkina Faso ?
    abc Burkina, octobre 2012
    Les « Koudou du Faso » viennent de tenir leur seconde édition (le 20 octobre 2012). Rappelons que les « Koudou du Faso » ont pour objectif de promouvoir les produits locaux du Burkina Faso, constituant une véritable opportunité pour les petits producteurs et transformateurs (les 15 marchands présents ont d’ailleurs écoulé la plupart de leurs stocks) ainsi qu’un signe de la demande d’investissement dans l’agriculture familiale. A noter lors de cette édition le plébiscite du lait de souchet, injustement méconnu à l’heure actuelle.
    http://www.inter-reseaux.org/ressources-thematiques/article/abc-burkina-le-lait-de-souchet-va

    Conférence du CTA sur les chaines de valeur : les présentations

    CTA, novembre 2012
    L’ensemble des 24 présentations de la Conférence « Resserrer les liens : des chaînes de valeur agricoles au profit des petits producteurs », organisée par le CTA du 6 au 9 novembre 2012 à Addis Abeba (Ethiopie) sont disponibles.
    http://makingtheconnection.cta.int/node/183

    Cacao en Côte d’Ivoire : La fixation du prix du cacao bien accueillie par les planteurs (presse)

    IRIN, 8 novembre 2012
    Pour la nouvelle campagne cacaoyère, l’Etat ivoirien a mis en place une réforme des prix. Alors qu’autrefois, il fixait un prix indicatif bord-champ, qui n’était jamais respecté par les acheteurs, le prix fixé est désormais ferme, et de lourdes sanctions sont prévues pour ceux qui essaient de s’y soustraire. Les producteurs de cacao sont favorables à ce nouveau prix, supérieur à ce qu’ils touchaient auparavant. Certains objectent cependant que les acheteurs pourront être découragés par l’impossibilité de répercuter le coût du racket et du transport sur les producteurs, et ne plus acheter.
    http://www.irinnews.org/fr/Report/96735/C%EFTE-D-IVOIRE-La-fixation-du-prix-du-cacao-bien-accueillie-par-les-planteurs

    Lait au Brésil : L’appui de Fert et Ircod à la professionnalisation de la filière lait dans le sud-ouest du Paraná (capitalisation)

    Fert, novembre 2012
    Fert, Ircod et Unileite ont souhaité qu’un travail de capitalisation soit conduit en 2011 pour permettre un retour d’expérience sur presque vingt années de coopération professionnelle avec les producteurs de lait de la région de Capanema, dans le sud-ouest du Paraná, au Brésil. La capitalisation, conduite par un consultant de l’IRAM avec l’appui du F3E, s’est déroulée de fin avril à décembre 2011. Elle a analysé le travail qui a été conduit dans le contexte particulier du Paraná, et en a tiré des éléments d’enseignements pour créer les conditions d’une structuration durable d’une organisation professionnelle et d’une filière de production laitière. Ce document est une synthèse du rapport remis par le consultant à l’issue de sa mission.
    Pour lire le document (22p.) :
    http://www.fert.fr/wp-content/uploads/2012/10/BRS_F3E_Appui-Fert-Ircod_Professionnalisation-filiere-lait-Parana_2012.pdf

    Enjeux liés au commerce régional

    Banque Mondiale : L’Afrique peut contribuer à se nourrir elle-même : Supprimer les obstacles au commerce régional des produits alimentaires de base

    Banque Mondiale, octobre 2012
    Selon un nouveau rapport de la Banque mondiale, les exploitants agricoles africains pourraient produire suffisamment de denrées alimentaires pour nourrir le continent si les pays lèvent les restrictions au commerce transfrontalier de produits alimentaires au sein du continent. Le rapport milite pour un appui aux institutions qui entretiennent des marchés alimentaires stables et efficaces et qui facilitent la gestion du risque (entrepôts, assurance indicielle climatique, etc.) et formule certaines recommandations à l’égard des chefs d’Etats africains réunis au sommet d’Addis Ababa.
    Lire le communiqué de presse :
    http://www.banquemondiale.org/fr/news/2012/10/24/africa-can-feed-itself-earn-billions-avoid-food-crises-unblocking-regional-food-trade
    Lire le rapport de la Banque Mondiale, intitulé « Africa Can Help Feed Africa Removing barriers to regional trade in food staples » (en anglais, 106p.) :
    http://siteresources.worldbank.org/INTAFRICA/Resources/Africa-Can-Feed-Africa-Report.pdf

    Enjeux de production

    Agroforesterie : Deuxième numéro du Bulletin « Arbre et culture »

    IED Afrique, 12 novembre 2012, 12 p.
    Ce bimestriel d’information sur les pratiques agroforestières est publié dans le cadre du programme ARI (African Regreening Initiative) et expose deux expériences d’agroforesterie en Régénération Naturelle Assistée (RNA). Il s’agit de celle du village de Fandéne, où le rônier constitue une véritable filière économique pour les populations. L’autre expérience est celle d’un agriculteur, Cheikh Gning. Quelques résultats issus d’une étude menée par l’ISRA et World Vision sur l’effet de la RNA sur le rendement de trois variétés de mil sont aussi présentés dans cette rubrique, puis analyse du cadre juridique et institutionnel du secteur agroforestier au Sénégal, et enfin une présentation des activités ARI.
    http://www.iedafrique.org/IMG/pdf/Newsletter_Arbre_et_culture_Basse_def_-2.pdf

    L’agriculture de conservation : quelle place dans les exploitations familiales du Sud ?

    Cirad, octobre 2012
    L’agriculture de conservation (travail minimal du sol, protection du sol par des résidus organiques, diversification des rotations de cultures) a connu une forte croissance au Brésil, mais reste encore marginale en Afrique. Elle présente pourtant de réels avantages pour la fertilité des sols et la réduction des coûts. Des expériences diverses ont été menées en Europe et au Brésil, permettant de dresser un bilan de cette pratique. Cette étude détaille les conditions auxquelles l’agriculture de conservation est efficace et rentable, et explique ainsi pourquoi son développement en Afrique est rendu difficile.
    http://www.cirad.fr/nos-recherches/resultats-de-recherche/2012/l-agriculture-de-conservation-quelle-place-dans-les-exploitations-familiales-du-sud

    Petite irrigation au Niger : potentiel et contraintes

    Evaluation du potentiel et des contraintes de la petite irrigation au Niger : renforcement des capacités d’élaboration d’un plaidoyer et de dialogue politique des OP

    RECA Niger, 12 novembre 2012
    Cette note du RECA présente une étude portant sur le développement de la petite irrigation à bas coût au Niger. Cependant, même faible coût, cette irrigation nécessite un accès aux financements, ce qui reste problématique pour nombre de petits producteurs, et nécessite de la part des OP une réelle capacité d’intermédiation. L’amélioration du stockage, du suivi des marchés et de la commercialisation sont également des aspects importants des stratégies de développement de l’irrigation, où les OP ont une fois encore un rôle à jouer.
    http://www.reca-niger.org/spip.php?article527
    Pour consulter le résumé du rapport (3 p.) :
    http://www.reca-niger.org/IMG/pdf/Evaluation_du_potentiel_et_des_contraintes_de_la_petite_irrigation_au_Niger_Resume.pdf
    Pour consulter l’étude intégrale (38 p.) :
    http://www.reca-niger.org/IMG/pdf/Etude_PADIP_Suisse_Rapport_final_Oct_2012.pdf

    Coton OGM au Burkina : presque moitié moins de Coton Bt cultivé, selon le directeur de la Sofitex
    Après l’introduction au Burkina Faso du coton BT (une variété génétiquement modifiée pour résister à certains insectes ravageurs) en 2008, les rendements n’ont pas été à la hauteur des promesses de Monsanto et de la Sofitex, même si l’utilisation d’insecticides a pu être réduite. M. Dakuo, de la Sofitex, explique ces rendements moindres par une mauvaise utilisation des graines. Mais l’emblavement a diminué fortement cette année, officiellement en raison de problèmes de graines dont il faut vérifier la pureté. Certains cultivateurs s’opposent à ces cultures, car la graine BT est plus chère que la graine traditionnelle, et n’assure pas de meilleurs rendements. Quand aux insectes nuisibles, ils finiront très vite par s’adapter à cette variété.
    Article sur Infogm.org :
    http://www.infogm.org/spip.php?article5260
    Article de La Croix :
    http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/Monde/Au-Burkina-Faso-la-surface-de-coton-OGM-cultivee-diminue-_EP_-2012-11-08-873675

    Coton OGM au Burkina : Documentaire (BEDE) : “Coton Bt au Burkina : la parole aux paysans”

    BEDE, novembre 2012
    Réalisé par BEDE, ce documentaire décrypte la stratégie de contamination par le coton BT au Burkina avec pour objectif sous-tendu la disparition de l’agriculture paysanne pour un accaparement des terres. Il pose également la question de l’introduction d’OGM dans les cultures vivrières comme le niébé et le sorgho.
    Pour visionner le film (13 minutes) :
    http://www.bede-asso.org/media/video/VideoCotonBt.mp4
    Pour plus d’informations et commander le film :
    http://www.bede-asso.org/index.php

    Enjeux de financement

    Les enjeux des partenariats entre coopératives agricoles et financières : enseignements de quatre expériences en Afrique de l’Ouest

    FARM, Novembre 2012, 8 p.
    Cette note rappelle pourquoi il est nécessaire que les OP et le secteur financier (en l’occurrence des coopératives financières) nouent des partenariats, et analyse les stratégies suivies par quatre OP, appuyées par FARM, montrant que des solutions existent pour améliorer l’accès des agriculteurs au crédit. Elle détaille ensuite les obstacles auxquels se heurtent les OP moins performantes, OP qui auront alors besoin que l’Etat joue un rôle accru, en particulier sur les questions juridique et d’assurance agricole.
    http://www.fondation-farm.org/zoe/doc/notefarm3_partenariatscoop_nov2012.pdf

    Capitalisation AOPP/Sidi : Production & Commercialisation de semences certifiées & Relation Banque/OP

    Sidi, 2009, 18 p.
    L’AOPP souhaitait développer au Mali la culture de semences améliorées, mais devait pour cela chercher l’appui de partenaires financiers, comme la SIDI qui lui a accordé un prêt en 2003 et a servi d’intermédiaire pour un prêt de la BMS en 2007. Après une description des résultats de l’appui à la production et commercialisation de semences sèches, le document revient sur la coopération banque-OP favorisée par la SIDI.
    http://www.inter-reseaux.org/ressources-thematiques/article/capitalisation-aopp-sidi

    Rapport de la FAO sur les investissements dans les pays en développement : Trends and Impacts of Foreign Investment in Developing Country Agriculture [Tendances et impacts des investissements étrangers dans l’agriculture des pays en développement]

    FAO, novembre 2012
    Après avoir développé les risques et les inconvénients des IDE pour le pays hôte (notamment pour ses petits producteurs agricoles), ce rapport de la FAO souligne que les IDE peuvent également être très bénéfiques pour les agriculteurs des pays en développement, quand certaines conditions sont réunies. Ces conditions concernent notamment l’inclusion des producteurs dans le modèle entrepreneurial. C’est alors à l’Etat, à travers les lois et les institutions nationales, de veiller à ce que les investissements étrangers soient réalisés ainsi, et non pas comme des accaparements de terres au détriment des agriculteurs locaux.
    http://www.fao.org/news/story/fr/item/164261/icode/
    Pour consulter le rapport entier (382p., en anglais) :
    http://www.fao.org/fileadmin/templates/est/INTERNATIONAL-TRADE/FDIs/Trends_publication_12_November_2012.pdf

    IDE: Trends in foreign direct investment in the agricultural sector of developing and transition countries : a review [Revue des tendances de l’investissement direct étranger dans le secteur agricole des pays en développement et en transition]

    Universität für Bodenkultur Wien (BOKU), Juillet 2012, 44 p.
    Même si les IDE dans le secteur agricole, particulièrement dans les pays en développement, sont très minoritaires, leur impact peut être important. Bien qu’il y existe un risque de sous-emploi, de perte d’accès à la terre, de dégradation des conditions de vie pour les paysans, ces risques peuvent être contournés et les IDE peuvent apporter des bénéfices aux économies locales, des ressources fiscales, des transferts de connaissances, des intrants de qualité, etc. à la condition toutefois que ces stratégies d’investissement incluent les paysans et soient encadrées par les autorités. Cette étude passe en revue l’état des IDE dans le secteur agricole et les stratégies employées, ainsi que les défis politiques soulevés.
    http://www.gffa-berlin.de/images/stories/GFFA2013/studie%20der%20universitt%20wien.pdf

    NANTS (Nigeria) : Review of the Proposed 2013 Agriculture Budget and Trade & Investment Budget

    NANTS, 2012
    NANTS passe en revue les propositions de budget agricole et de budget pour l’investissement et le commerce au Nigeria, en vue de l’Agenda de transformation (AT) socio-économique du pays pour la période 2011-2015. Il s’agit donc d’évaluer, à travers les propositions de budgets, dans quelle mesure le pouvoir exécutif s’aligne sur l’AT et sur l’importance à donner au secteur agricole ainsi qu’à l’investissement et au commerce. Ces revues analysent alors les stratégies sous-jacentes de l’exécutif, leur articulation avec l’AT, et formule quelques recommandations qui tiennent compte des difficultés et des défis à venir.
    Review of the Proposed 2013 Agriculture Budget for Achieving the Transformation Agenda (29p.):
    http://www.inter-reseaux.org/IMG/pdf/NANTS_Review_of_2013_proposed_Agric_budget.pdf
    Review of the Proposed 2013 Trade & Investment Budget Appraisal Against The Transformation Agenda (16p.):
    http://www.inter-reseaux.org/IMG/pdf/NANTS_Review_of_Trade_Investment_Proposed_2013_Budget.pdf

    Enjeux internationaux

    CSA : Documents relatifs à la 39ième session du Comité de la sécurité alimentaire mondiale (15-20 octobre 2012)

    FAO, Octobre 2012
    L’ensemble des documents relatifs à la 39ième session du Comité de la sécurité alimentaire mondiale, qui s’est tenue à Rome du 15 au 20 octobre 2012 est disponible :
    http://www.fao.org/bodies/cfs/39th-session/fr/
    Ont été débattus notamment les liens entre la protection sociale et la sécurité alimentaire, ainsi qu’entre le changement climatique et la sécurité alimentaire.
    Pour consulter le rapport final de la 39ième session du CSA (20p., en anglais) :
    http://www.fao.org/fileadmin/user_upload/bodies/CFS_sessions/39th_Session/39emerg/MF027_CFS_39_FINAL_REPORT_compiled_E.pdf

    Biocarburants, sécurité alimentaire et nutrition: pour une approche cohérente en faveur des pays en développement / Position du GISA (Groupe Interministériel sur la Sécurité Alimentaire – France) sur les biocarburants

    GISA, 7 p.
    Lors de la session 2011 du Comité de la sécurité alimentaire mondiale, un groupe d’experts a été mandaté pour présenter un rapport sur les impacts positifs et négatifs des biocarburants (en l’occurrence les combustibles liquides issus de la biomasse) sur la sécurité alimentaire, qui nourrissent de nombreux débats. Ce document, présentant la position du GISA, propose de développer une approche globale et cohérente quant aux liens entre biocarburants et sécurité alimentaire. Il dresse donc le bilan des impacts des biocarburants, avant de définir certains principes fondamentaux concernant les droits humains et la sécurité alimentaire, que les stratégies de production de biocarburants doivent impérativement respecter, débouchant logiquement sur des recommandations.
    http://www.gisa-france.fr/content/view/full/3762

Lire la suite

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.