Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Bulletins de veille le 29 septembre 2011

Bulletin de Veille n°182 – 29 septembre 2011

Veuillez trouver ci-dessous un nouveau bulletin de veille sur le développement rural. Ce mois-ci, vous retrouverez une actualité centrée sur le foncier, la régulation des marchés, les filières agricoles, etc.

N’hésitez pas à réagir par retour de mail à l’une ou l’autre de ces références, ce bulletin de veille est aussi l’occasion d’engager le débat au sein d’Inter-réseaux.

Vous pouvez également consulter ce bulletin sur le site web d’Inter-réseaux : www.inter-reseaux.org

Bonne lecture !

L’équipe d’Inter-réseaux Développement rural

Sommaire

Perspectives alimentaires ouest-africaines

Préavis sur les perspectives agricoles et alimentaires au Sahel et en Afrique de l’Ouest
Une Charte pour la prévention et la gestion des crises alimentaires en Afrique de l’Ouest
Coordination et alignement de l’aide : mythe ou réalité ? L’exemple de la mise en œuvre de l’ECOWAP

Stabilisation des prix – notes de synthèse

Stabiliser les prix des céréales ? Différencier la réponse selon le marché
Gestion de l’instabilité des prix agricoles en Afrique – Quatre conditions d’efficacité des politiques
Les politiques publiques de stabilisation du marché du riz en Asie

Crises et réformes foncières – actualités et analyses

Rapport Oxfam : le scandale grandissant qui entoure la nouvelle vague d’investissements fonciers
Afrique de l’Est : terres en vue
Les politiques foncières formelles et concertées : une fiche pédagogique
Réforme foncière au Sénégal : un dossier IPAR
Documentaire : « Quel accès à la terre ont les femmes au Mali ? »

Engrais – actualités

Une proposition de l’Union Africaine pour concrétiser le soutien du G20 aux petits agriculteurs
Aliko Dangote au secours des agriculteurs du continent

Politique commerciale – analyses

Intégration commerciale régionale : l’expérience africaine
Accords de libre-échange impliquant des PED ou PMA : Etude comparative

Filières

La filière oignon veut se mettre sous le parapluie de l’assurance
Fuite du coton camerounais vers le Nigeria
Capitalisation des PPP pour la promotion des filières agricoles au Bénin

Organisations Paysannes

Organisations paysannes et recherche agricole : un atelier
OP africaines et OSI : ensemble pour influencer les politiques européennes

Agriculture et Environnement

Le sommet Rio + 20 centré sur l’agriculture?
Le Protocole de Nagoya sur l’utilisation des ressources génétiques : un jeu à somme nulle entre Nord et Sud ?
Pastoralisme et changement climatique

Enjeux transversaux

Rapport De Schutter sur l’agriculture contractuelle
Modernisation des exploitations agricoles : les chemins de la réussite
Cette eau qui nous alimente
Les organisations interprofessionnelles : un outil répandu de gestion des filières
L’agriculture à égalité : droits des femmes et égalité femmes-hommes
Agrobusiness et TIC dans les pays émergents
Recherche : l’investissement privé dans la recherche agricole pour les PED

Madagascar

« La population malgache a faim car elle est prise en otage », O. De Schutter

Perspective sur la sécurité alimentaire – Afrique de l’Ouest

Préavis sur les perspectives agricoles et alimentaires au Sahel et en Afrique de l’Ouest

Cilss, FAO, WFP, FEWSNET, septembre 2011

Ce préavis de 2 pages fait état de la situation alimentaire en Afrique de l’Ouest actuelle. A la lumière du déroulement de la campagne agricole 2001/2012, il est prévu que les récoltes soient moyennes au Sahel et en Afrique de l’Ouest : les tendances de production céréalière pour l’ensemble des pays de la région sahélienne et ouest Africaine se situeraient entre 43 et 52 millions de tonnes.
http://www.cilss.bf/spip.php?article172

Une Charte pour la prévention et la gestion des crises alimentaires en Afrique de l’Ouest

Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest, septembre 2011

Plus qu’un simple dépoussiérage du texte initial, la Charte révisée pour la prévention et la gestion des crises alimentaires saute le pas : passant de la gestion concertée de l’aide alimentaire à la prévention et à la gestion partagées des crises, affirmant clairement les responsabilités des organisations régionales et des acteurs non étatiques et passant de l’espace Sahel à celui de l’Afrique de l’Ouest. Retrouvez sur cette page la version de 1990 de la Charte de l’aide alimentaire, le projet de texte de la version révisée, ainsi que des éléments sur le processus de révision.
http://www.oecd.org/document/21/0,3746,fr_38233741_38246823_38430805_1_1_1_1,00.html

Coordination et alignement de l’aide : mythe ou réalité ? L’exemple de la mise en œuvre de l’ECOWAP

Oxfam, septembre 2011

A partir de l’étude du processus de définition et de mise en œuvre de l’ECOWAP au Niger, au Burkina Faso, au Ghana, et au niveau régional, cette analyse expose les facteurs de progrès et de blocages observables tant dans la coordination et l’alignement des partenaires, que dans l’élaboration et la mise en place de ces programmes nationaux d’investissement agricoles. Elle laisse entrevoir l’ampleur du chemin qu’il reste à parcourir.
http://policy-practice.oxfam.org.uk/publications/download?Id=420118&dl=http://oxfamilibrary.openrepository.com/oxfam/bitstream/10546/141974/3/rr-aid-coordination-alignment-ecowas-090911-fr.pdf

Stabilisation des marchés – notes de synthèse

Stabiliser les prix des céréales ? Différencier la réponse selon le marché

Perspective n°10, Cirad, août 2011

Une note synthétique de 4 pages rédigée par Franck Galtier, économiste au Cirad. Faut-il stabiliser le prix des céréales ? Avec la crise alimentaire de 2005 au Sahel, puis la flambée des prix sur les marchés internationaux en 2008 et en 2010, la question est plus que jamais posée dans les débats politiques nationaux, régionaux et internationaux. De manière indifférenciée. Pourtant, elle appelle des analyses et des réponses différentes selon qu’il s’agit du marché intérieur de pays en développement sujets à l’insécurité alimentaire, du marché intérieur de pays développés, ou des marchés internationaux.
http://www.cirad.fr/actualites/toutes-les-actualites/articles/2011/ca-vient-de-sortir/stabiliser-les-prix-des-cereales-differencier-la-reponse-selon-le-marche

Gestion de l’instabilité des prix agricoles en Afrique – Quatre conditions d’efficacité des politiques

Perspective n°12, Cirad, 12 septembre 2011

Une note synthétique de 4 pages rédigée par un ensemble d’experts du Cirad, de Gret et de l’Iram. La flambée des prix des produits agricoles de 2007/2008, suivie d’une baisse en 2009/2010, puis d’une nouvelle hausse en 2010/2011, a placé la gestion de l’instabilité des prix agricoles au cœur des débats politiques. De nombreux pays en développement ont mis en œuvre des politiques pour limiter l’instabilité des prix agricoles et ses effets préjudiciables, sans toujours atteindre les résultats escomptés. L’analyse d’expériences récentes en Afrique montre que, pour être efficace, chaque mesure politique suppose de satisfaire quatre conditions : elle doit s’appuyer sur des connaissances solides ; elle doit être prévisible ; son financement doit être assuré ; et sa mise en œuvre contrôlée.
http://www.cirad.fr/actualites/toutes-les-actualites/articles/2011/ca-vient-de-sortir/gestion-de-l-instabilite-des-prix-agricoles-en-afrique

Les politiques publiques de stabilisation du marché du riz en Asie


MAAPRAT, septembre 2011


Cette note de synthèse de 4 pages du Centre d’étude et de prospective du ministère français de l’Agriculture s’intéresse aux fluctuations actuelles du marché du riz et aux politiques de stabilisation mises en place en Asie sur cette filière stratégique. Si les fondamentaux de la production et de la consommation paraissent relativement similaires au précédent épisode de 2007/2008, ce marché semble plutôt épargné par la nouvelle hausse du prix des commodités agricoles. Après une présentation des caractéristiques du marché du riz, cette note restitue les étapes clés de la flambée des prix du riz de 2008 et présente ensuite les politiques publiques des pays asiatiques visant à réduire ce phénomène.
http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/CEP_Analyse30.pdf

Crises et réformes foncières – actualités et analyses

Terres et pouvoirs : le scandale grandissant qui entoure la nouvelle vague d’investissements fonciers
Oxfam, septembre 2011

Ce nouveau rapport d’Oxfam se penche sur la question de « l’accaparement des terres ». Il étudie en détail cinq cas d’accaparement de terres en Ouganda, Indonésie, Guatemala, Honduras et Sud Soudan. Il cherche à élucider leur impact sur les communautés, à identifier les facteurs sous-jacents entre les entreprises, les communautés locales et les gouvernements des pays d’origine, et à analyser les rôles joués par les investisseurs internationaux et les gouvernements nationaux. Il en ressort que les habitants sont invariablement perdants face aux élites locales et aux investisseurs nationaux ou étrangers, faute de disposer du pouvoir nécessaire pour faire valoir leurs droits de façon efficace ou pour défendre leurs intérêts. Selon Oxfam, les entreprises et les gouvernements doivent de toute urgence adopter des mesures visant à améliorer les droits fonciers des personnes qui vivent en situation de pauvreté. Les relations de pouvoir entre investisseurs et communautés locales doivent évoluer si l’on veut que les investissements contribuent à la sécurité alimentaire et aux moyens de subsistance des communautés locales.
Rapport de 58 pages et synthèse de 7 pages.
http://www.oxfam.org/fr/cultivons/policy/terres-et-pouvoirs

Afrique de l’Est : terres en vue

Jeune Afrique, 6 septembre 2011


En proposant d’injecter 2,5 milliards de dollars dans le secteur agricole du continent noir, les géants indiens de l’agroalimentaire s’apprêtent à battre le record des deals agricoles signés en Afrique au cours des cinquante dernières années. Leur objectif : acquérir ou louer de vastes surfaces arables pour y produire des oléagineux, des céréales et des légumes destinés au marché indien.
http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2642p019.xml0/agriculture-culture-investissement-tanzanieafrique-de-l-est-terres-en-vue.html

Les politiques foncières formelles et concertées : le chainon manquant des systèmes fonciers ouest-africains ?

Comité Foncier et Développement, septembre 2011

Une nouvelle fiche pédagogique du Comité foncier sur un sujet important : comment réconcilier les textes juridiques et la pratique en matière foncière en Afrique de l’Ouest? Cette fiche met l’accent sur l’importance d’élaborer des politiques foncières qui soient largement débattues et formalisées.
http://www.agter.asso.fr/article684
Pour accéder à l’ensemble des fiches pédagogiques du Comité foncier sur les questions foncières : http://www.foncier-developpement.fr/outils/fiches-pedagogiques/

Réforme foncière au Sénégal : un dossier IPAR

IPAR, septembre 2011


L’IPAR a élaboré plusieurs notes de synthèse sur la réforme foncière au Sénégal. Elles portent sur les sujets suivants : cadre juridique et institutionnel du foncier au Sénégal ; processus d’élaboration de la réforme foncière au Sénégal ; propositions de la commission nationale de réforme de la terre ; propositions paysannes de réforme foncière ; outils de gestion et de sécurisation foncière ; acquisitions foncières à grande échelle ; cadre d’élaboration des politiques foncières en Afrique de l’Ouest.
http://www.ipar.sn/spip.php?rubrique59

Documentaire : « Quel accès à la terre ont les femmes au Mali ? »
Sur le site du Hub Rural, septembre 2011

Ce documentaire d’environ 17 minutes réalisé pour le PACT (Programme d’Appui aux Collectivités Territoriales) au Mali s’intéresse à l’accès des femmes à la terre. Après une introduction qui expose la problématique de façon générale, le film se structure en différentes séquences thématiques, essentiellement axées sur des témoignages. Sont ainsi successivement traités : l’égalité entre hommes et femmes, les modes d’héritage, l’insécurité foncière, la gestion de la terre, l’utilisation des bénéfices tirés de l’exploitation, l’achat de terre, et les prêts de terre à des associations de femmes.
http://www.hubrural.org/spip.php?article8239

Engrais – actualités

Une proposition de l’Union Africaine pour concrétiser le soutien du G20 aux petits agriculteurs
(Communique from AU-NEPAD on a concrete proposal to the G20 for enhancing agriculture supply by small-scale farmers in Africa)

Nepad, 20 septembre 2011

Ce communiqué de l’Union Africaine (Nepad) fait état de la proposition faite par l’Afrique aux pays du G20 ayant exprimé une volonté de soutenir les petits agriculteurs : mettre en place un vaste programme d’accès aux engrais, via un mécanisme de financement innovant.
http://www.nepad.org/fr/foodsecurity/news/2476/communique-au-nepad-concrete-proposal-g20-enhancing-agriculture-supply-small- (en)

Nigeria : Aliko Dangote au secours des agriculteurs du continent
Jeune Afrique, 26 septembre 2011

Cet article de presse expose le projet d’un homme d’affaire, le nigérian Aliko Dangote, de construire la plus grande fabrique d’engrais d’Afrique. L’idée est de relancer l’économie agricole du Nigéria et, in fine, d’exporter sur le continent.
http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110926142404/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+Actualite_Afrique_De_Louest+%28Jeune+Afrique%3A+Actualit%C3%A9+Afrique+de+l%27Ouest%29

Politique commerciale – analyses

Intégration commerciale régionale et opportunités de développement : l’expérience africaine

ICTSD, septembre 2011

Une analyse de deux économistes de la CNUCED qui plaident pour un accroissement des échanges intra-africains. Le niveau des échanges intra-africains reste l’un des plus faibles au monde. Les perspectives de développement sont pourtant considérables. Certains obstacles à ces échanges se retrouvent dans les accords internationaux.
http://ictsd.org/i/news/eclairage/113358/

Accords de libre-échange impliquant des pays en développement ou des pays moins avancés : Étude comparative
A Savoir n°8, GRET, AFD, août 2011

Dans le cadre des négociations sur les accords de partenariat économique (APE), cette étude propose de contribuer à la réflexion sur les diverses interprétations de l’article 24, en analysant des exemples d’accords de libre-échange en vigueur et n’ayant pas fait l’objet de plaintes à l’OMC. Considérant que les APE sont avant tout des instruments au service du développement des pays de la zone ACP, la France milite pour l’utilisation de la plus grande flexibilité possible, concernant tant le rythme de la libéralisation, que le champ de l’ouverture des marchés des pays de cette zone, en exploitant au maximum l’asymétrie permise par la Commission européenne (tout en respectant les règles de l’OMC). Cette étude s’attache donc, à travers les analyses de différents types d’accords, à identifier ces précédents pour mettre en exergue des exemples de dispositions permettant de la flexibilité sur chacun des points de discussion entre les régions ACP et l’UE, dans les négociations APE.
http://www.afd.fr/webdav/site/afd/shared/PUBLICATIONS/RECHERCHE/Scientifiques/A-savoir/08-A-Savoir-aout11.pdf

Filières

Pour protéger la production – La filière oignon veut se mettre sous le parapluie de l’assurance

Le Soleil, 10 septembre 2011

Une expérience à suivre. Les acteurs de la filière oignon au Sénégal se sont réunis pour valider un programme d’assurance indicielle oignon, en vue de limiter les risques liés aux attaques de prédateurs ou aux intempéries.
http://fr.allafrica.com/stories/201109061319.html

Fuite du coton camerounais vers le Nigeria
APROCA, septembre 2011

Cet article, signé de l’Association des Producteurs de Coton Africains, dénonce la contrebande qui sévit sur le coton camerounais et à destination du Nigéria. Une analyse fine d’un phénomène qui fragilise l’organisation des paysans et notamment les services d’accès au crédit.
http://www.aproca.net/index.php?option=com_content&task=view&id=182&Itemid=58&lang=fr

Capitalisation des partenariats publics privés pour la promotion des filières agricoles au Bénin

CTB, 8 septembre 2011


A travers cette étude de la Coopération Belge ont été analysées des expériences de Partenariats Publics Privés (PPP) dans le cadre la Facilité d’Appui aux Filières Agricoles dans les départements du Mono et du Couffo. L’étude s’est fondée sur les enseignements tirés par les acteurs, la conception et la mise œuvre du projet dont les actions sont orientées sur les filières riz et maraîchage. Le rapport de l’étude propose un schéma de systématisation de la promotion des filières agricoles par l’approche PPP et met l’accent sur les conditions de réussite du PPP dans la promotion des filières agricoles.
Plusieurs rapports sont disponibles : – Volume 1 : Rapport de synthèse – Etude sur la capitalisation des expériences de partenariat public-privé pour la promotion des filières agricoles au Bénin. – Volume 2 : État des lieux des expériences de partenariat public-prive dans le monde, en Afrique et au Bénin. – Volume 3 : Rapport de l’atelier de formation des cadres du MAEP sur la capitalisation des acquis dans la promotion des filières agricoles – Volume 4 : Capitalisation d’expérience de partenariat public prive (PPP) – Cas de la FAFA Mono-Couffo – Filière riz – Volume 5 : Capitalisation d’expérience de partenariat public prive (PPP) – Cas de la FAFA Mono-Couffo – Filière maraichage.
Vous trouverez également sur cette page un guide général qui constitue une méthode pour la capitalisation. Il est le fruit de réflexion et de partage des expériences d’un groupe de travail mis en place au sein de la CTB Bénin.
http://ctb-benin.org/articles/2011-09-01-capitalisation.htm

Organisations paysannes

Organisations paysannes et recherche agricole pour le développement en Afrique
CSA Belgique, septembre 2011

Le Collectif Stratégies Alimentaires (CSA) a organisé le 27 septembre 2011 un atelier autour du thème « Organisations paysannes et recherche agricole pour le développement en Afrique : rôles, complémentarité avec les autres acteurs et institutionnalisation des partenariats ». Cette journée, structurée autour de présentations d’expériences et de débats, a réuni ONG et agri-agences européennes, organisations paysannes africaines, chercheurs et représentants du secteur privé.
Retrouvez le programme et la biographie des intervenants : http://www.csa-be.org/spip.php?page=art-seminaire&id_mot=187&id_article=823
Pour consulter les exposés des orateurs : http://www.csa-be.org/spip.php?article828

Des plates-formes paysannes d’Afrique de l’Ouest et des Organisations de solidarité internationale au Nord : Ensemble pour influencer les politiques avec l’Assemblée parlementaire paritaire UE-ACP
SOS Faim Belgique et Luxembourg, septembre 2011

Ce numéro de Dynamiques Paysannes revient sur les origines et le rôle de l’Assemblée parlementaire UE-ACP (APP), une instance issue de l’Accord de Cotonou afin de construire, pour la période 2000-2020, un partenariat global entre l’UE et les Etats ACP. La base de ce partenariat est fondée sur trois piliers : coopération au développement, coopération économique et commerciale, et dimension politique.
http://www.sosfaim.be/developpement-rural-FR-publications-dynamiques_paysannes-app_cotonou_ue_acp.htm

Agriculture et environnement

Rio+20 summit co-ordinator seeks to put agriculture centre stage
The Guardian, 2 septembre 2011

Cet article de presse britannique retrace la volonté de Brice Lalonde, coordinateur du sommet Rio + 20, de mettre l’agriculture au centre de cet événement. Il explique que l’agriculture est le sujet du moment, alors que sévit à nouveau la faim et que s’affolent les prix internationaux, et que c’est un angle par lequel l’ensemble des problèmes de demain peuvent être abordés : les questions des sols, de la biodiversité, de la place de la femme, bref du « futur que nous voulons », slogan de l’événement. Cette idée originale reste malheureusement controversée et n’est pas sûre d’aboutir.
http://www.guardian.co.uk/global-development/2011/sep/02/rio-20-summit-agriculture (en)

Le Protocole de Nagoya sur l’utilisation des ressources génétiques : un jeu à somme nulle entre Nord et Sud ?
Mouvements, 17 mars 2011

La Conférence sur la biodiversité de Nagoya a débouché sur protocole contraignant autour de « l’accès et le partage des avantages ». Ce texte est un accord commercial et industriel sans lien évident avec la conservation et la préservation de la biodiversité, dont l’élaboration a permis aux pays du Sud de faire entendre leur opposition à la marchandisation du vivant et leur attachement aux droits des populations autochtones.
http://www.mouvements.info/Le-Protocole-de-Nagoya-sur-l.html

Pastoral pathways : Climate change adaptation lessons from Ethiopia

Norwegian University of Life Sciences, septembre 2011

Ce rapport de capitalisation d’une université Norvégienne (54 p.) tire de l’analyse du contexte pastoral éthiopien quatre principes : il faut reconnaître la situation de crise climatique, prendre en compte les intérêts de chaque groupes d’acteurs, intégrer les savoirs faire locaux dans les mesures qui sont prises, considérer les interactions entre les phénomènes globaux et locaux.
http://www.drylands-group.org/Articles/1946.html (en)

Enjeux transversaux

Rapport sur l’agriculture contractuelle

Olivier De Schutter, septembre 2011


En 24 pages, ce rapport d’Olivier de Schutter, rapporteur des Nations Unies, rappelle les conditions dans lesquelles l’agriculture contractuelle, qui apparaît aujourd’hui comme une solution d’avenir, est véritablement gagnante-gagnante, conforme aux intérêts et aux droits des agriculteurs familiaux. Il met l’accent aussi sur les difficultés des agriculteurs à obtenir une part substantielle de la valeur ajoutée dans la filière et expose des modèles coopératifs pouvant leur permettre de prendre une part plus influente dans les filières.
http://www.un.org/ga/search/view_doc.asp?symbol=A/66/262&referer=http://www.google.fr/url?sa=t&Lang=F

Modernisation des exploitations agricoles : les chemins de la réussite

Spore, CTA, septembre 2011

Ce numéro spécial de Spore se consacre à la transformation agricole et à la modernisation des exploitations agricoles dans les pays ACP. Au sommaire de ces 36 pages, quatre grands chapitres : les défis, les nouveaux entrepreneurs, agir pour moderniser, les politiques agricoles.
http://spore.cta.int/modernisation/pdf/spore-hs-2011-fr.pdf

Cette eau qui nous alimente
SOS Faim Belgique et Luxembourg, septembre 2011

Ce nouveau numéro de Défis Sud est consacré au thème de l’eau. L’agriculture joue un rôle crucial dans la consommation totale d’eau sur terre. Ce rôle s’explique notamment par les énormes besoins de l’agriculture industrielle. L’agriculture paysanne est-elle plus économe en eau ? L’or bleu est en tous les cas au centre d’une bataille idéologique et économique, entre les partisans d’une gestion privée et les défenseurs de l’eau comme bien public commun.
http://www.sosfaim.org/developpement-rural-FR-publications-defis_sud-eau_agriculture_alimentation.htm

Les organisations interprofessionnelles : un outil répandu de gestion des filières
MAAPRAT, septembre 2011

Cette note du Centre d’étude et de prospective du ministère français de l’Agriculture analyse les différentes fonctions, souvent comparables, attribuées aux interprofessions de par le monde. Elle décrit aussi leurs modes d’organisation et leurs traits distinctifs. Dans le secteur agroalimentaire, les interprofessions regroupent différents acteurs d’une même filière et ont comme objectif d’agir pour l’intérêt commun de l’ensemble de leurs membres. Cette forme d’organisation, souvent perçue comme une particularité française, est pourtant répandue, que ce soit dans les pays développés ou en développement.
http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/CEP_Analyse_31_Organisations_interprofessionnelles.pdf

L’agriculture à égalité : faire la différence en défendant les droits des femmes et l’égalité femmes-hommes
Action Aid, Peuples Solidaires, septembre 2011

Ce rapport attire l’attention sur l’importance de l’accès des femmes paysannes à l’aide. Il propose des méthodes pour investir dans l’agriculture des femmes paysannes avec une perspective « genre » et une approche par les droits. Il s’appuie sur sept exemples concrets de bonnes pratiques à adopter pour se centrer sur les femmes, et les combine à des constats plus généraux, afin de tirer les leçons clés permettant d’obtenir de meilleurs résultats pour les agricultrices familiales et paysannes. Il analyse ensuite le rôle actuel des différentes institutions et bailleurs dans le soutien aux femmes, et propose des étapes concrètes que les acteurs à l’origine de projets multilatéraux et les bailleurs peuvent suivre pour commencer à placer les droits des femmes et l’égalité des sexes au cœur de leurs politiques agricoles.
http://www.peuples-solidaires.org/wp-content/uploads/2011/09/Lagriculture-%C3%A0-%C3%A9galit%C3%A9BD.pdf

Agrobusiness et TIC dans les pays émergents
Les Échos, 3 septembre 2011

Cet article est écrit par des consultants en nouvelles technologies. Ils expriment une palette de possibilités que les TIC offrent aux agriculteurs, notamment via le téléphone portable, et s’étonnent que ces possibilités soient si peu connues et utilisées.
http://lecercle.lesechos.fr/economie-societe/politique-eco-conjoncture/agriculture/221137337/agrobusiness-et-tic-pays-emergents

Encourager l’investissement privé dans la recherche agricole : mythe ou nécessité pour les pays en développement
J. Ariga (IFDC), sur le site du CTA, septembre 2011

Un article détaillé d’un économiste américain qui dresse un état des lieux de la R&D privée dans les pays en développement et notamment en Afrique. Il expose les obstacles au développement de ce pan de la recherche.
http://knowledge.cta.int/fr/content/view/full/14258?utm_campaign=newsletterFR&utm_medium=newsletterlink&utm_source=newsletterFR

Sécurité alimentaire – Madagascar

« La population malgache a faim car elle est prise en otage »

Olivier De Schutter, juillet 2011

Dans cet article, le rapporteur spécial des Nations Unies s’alarme des conséquences que font peser les sanctions internationales sur la sécurité alimentaire des malgaches et en particulier des plus pauvres. Ces sanctions ont également contribué à donner un coup d’arrêt à deux grandes révolutions en cours sur la grande île : la diffusion de l’agro-écologie, particulièrement adaptée, et le plan de réforme foncière. Il est impératif que la communauté internationale comme les autorités de la transition réagissent au plus vite.
http://www.srfood.org/index.php/fr/component/content/article/1563-madagascars-hungry-population-is-taken-hostage

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.