The content bellow is available only in French.

publié dans Bulletins de veille le 13 janvier 2011

Bulletin de veille n°170 – 13 janvier 2011

Bonne année à l’ensemble des membres du réseau !
Veuillez trouver ci-dessous un nouveau bulletin de veille sur le développement rural.
Ce mois-ci, des références autour du foncier, des filières agricoles, de la volatilité des prix, de la crise alimentaire, etc.
N’hésitez pas à réagir à l’une ou l’autre de ces références, ce bulletin de veille est aussi l’occasion d’engager le débat au sein d’Inter-réseaux.
Vous pouvez également consulter ce bulletin sur le site web d’Inter-réseaux : www.inter-reseaux.org
Bonne lecture !
L’équipe d’Inter-réseaux Développement rural

Appel à contributions : dossiers de Grain de Sel « Céréales » et « Foncier »
En prévision des prochains numéros de la revue Grain de Sel, l’équipe d’Inter-réseaux lance un appel à contribution sur les deux premiers thèmes de l’année 2011. Vous avez une expérience à valoriser ? Un point de vue à donner ? Un débat à lancer ? Des idées à partager ? N’hésitez pas à nous contacter sur l’un des deux sujets afin de voir comment nous pouvons travailler ensemble !

  • Numéro sur les céréales : à paraître en juin 2011
  • Numéro sur le foncier: à paraître en septembre 2011

Pour contribuer à ces numéros : inter-reseaux@inter-reseaux.org
Pour plus d’information : http://www.inter-reseaux.org/revue-grain-de-sel/article/appel-a-contributions-dossiers-de

Crise alimentaire

Au Niger, le cycle des crises alimentaires
J.P. Olivier De Sardan, Blog du Monde diplomatique, 7 janvier 2011
Directeur de recherche au CNRS et en poste actuellement au Laboratoire nigérien de recherches en sciences sociales (Lasdel) au Niger, Jean-Pierre Olivier de Sardan expose son analyse des cycles de crises alimentaires qui se succèdent au Niger depuis plusieurs années. En déficit alimentaire chronique, le Niger souffre davantage de crises d’accessibilité de la nourriture plutôt que de disponibilité, en raison du déficit de production qui fait flamber les prix et du faible pouvoir d’achat de la majorité des ménages. Malgré des efforts à noter dans le système d’information et de prévention des crises, le système agro-pastoral peu productif ainsi que le déficit de politiques publiques adaptées sont à mettre en cause. Sans oublier la question du système de santé et de la malnutrition infantile chronique, mais aussi la forte dépendance à l’aide extérieur pas toujours cohérente dans ses actions de développement et d’aide alimentaire.
http://blog.mondediplo.net/2011-01-07-Au-Niger-le-cycle-des-crises-alimentaires

Hausse des prix alimentaires : situation explosive en Afrique
Afrique Expansion, 10 janvier 2011
Deux ans après les émeutes contre la vie chère et l’inflation qui avaient secoué une trentaine de pays dans le monde, la nouvelle flambée des prix des denrées alimentaires fait craindre de nouvelles tensions, à l’instar des émeutes actuelles en Algérie. La FAO a signalé un niveau des prix qui dépasse celui de juin 2008 pour de nombreux produits de base (céréales, huile, produits laitiers, viande, sucre). Les aléas climatiques et leurs impacts sur les récoltes de certains grands pays producteurs sont en cause. Mais les premières victimes semblent encore se trouver sur le continent africain, malgré l’enregistrement de récoltes céréalières exceptionnelles lors de la dernière campagne. Alors que le directeur de la Banque Mondiale en appelle à plus de soutien aux petits agriculteurs, les ONG insistent sur la nécessité de s’attaquer à une meilleure régulation des marchés agricoles.
http://www.afriqueexpansion.com/produits-africains-/1544-hausse-des-prix-alimentaires–situation-explosive-en-afrique.html

Olivier de Schutter : « Vers une nouvelle crise alimentaire »
Les Échos, 11 janvier 2011
Dans cette interview, Olivier de Schutter, le rapporteur spécial des Nations Unies pour le droit à l’alimentation, alerte le lecteur sur le risque actuel de répétition d’une crise alimentaire similaire à celle de 2008. Il fait état de 80 pays qui sont actuellement en situation de déficit alimentaire, malgré le renflouement des stocks suite aux bonnes récoltes des deux dernières campagnes. Il en appelle à ne pas répéter les mêmes erreurs commises en 2008, et il souhaite plus de transparence et une meilleure gestion des stocks. Il apporte également des éléments sur les raisons de cette nouvelle crise (manque d’investissement des Etats dans l’agriculture, spéculation sur les marchés dérivés, phénomène croissant d’accaparement des terres) et propose quelques pistes de solutions.
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/grande-consommation/actu/0201061127727-olivier-de-schutter-vers-une-nouvelle-crise-alimentaire-.htm

Volatilité des prix

Note d’analyse sur la volatilité des prix des matières premières – Volet produits agricoles : limiter la volatilité ou en atténuer les effets ?
Centre d’analyse stratégique, janvier 2011
Fortement dépendants des importations et exportations de produits agricoles, les pays en développement sont de loin les plus touchés par la volatilité des cours des matières premières. De quels moyens dispose-t-on pour prévenir l’instabilité des prix ? Question importante, puisqu’elle touche aux problèmes bien connus de la sécurité alimentaire et du développement. L’analyse des fondamentaux des marchés conduit à conclure à une forte volatilité « naturelle » des marchés agricoles, qui tendrait à se renforcer dans les années à venir. Si certaines mesures peuvent conduire à limiter l’instabilité des cours mondiaux, il est plus probable que les solutions relèvent davantage de politiques visant à freiner la transmission de cette instabilité au niveau national et à réduire les retombées sur les populations vulnérables. Il n’en reste pas moins nécessaire de chercher à réguler les marchés financiers, qui sont accusés d’avoir participé à l’envolée des prix.
http://www.strategie.gouv.fr/IMG/pdf/NA207-Volalitileprixmatprem2-2011-01-06.pdf

Les prix du riz sont stables alors que les autres céréales flambent
RFI, 11 janvier 2011
La stabilité des cours mondiaux du riz rassure les pays importateurs qui voient leur facture alimentaire exploser. A 535 dollars la tonne aujourd’hui, le prix du riz thaï, qui fait référence sur le marché mondial, est de moitié moins élevé que lors de la flambée de 2008. Contrairement aux cours du blé et du maïs qui ont progressé de 50 % en un an sur le marché américain, sans parler du marché européen, le prix du riz a même baissé de 13% en 2010.
http://www.rfi.fr/emission/20110111-prix-riz-sont-stables-alors-autres-cereales-flambent

Accaparement des terres

Diverses sources d’informations sur le forum paysan sur l’accaparement des terres agricoles au Mali (Kolongo, 19-20/11/10)
Hub Rural, 6 janvier 2011
Le Collectif des organisations paysannes et la Coalition du forum des organisations de la société civile ont organisé à Kolongo, au Mali, un forum paysan sur l’accaparement des terres agricoles les 19 et 20 novembre 2010. Cette page regroupe les différents articles et documents qui ont été publiés sur cet évènement.
http://www.hubrural.org/spip.php?article8068

Foncier

Une fiche pédagogique sur les droits sur la terre et sur les ressources naturelles
Agter, décembre 2010
Quand on aborde les questions de l’accès à la terre et de sa sécurisation, on évoque les « titres de propriété » formels, les « petits papiers », et les accords oraux entre les parties. Le plus souvent, on ne précise pas quels droits sont en jeu, ni les ayants droit concernés. Beaucoup de malentendus et de conflits naissent de ce non-dit. Cette fiche entend contribuer à combler cette lacune en proposant une méthode pour caractériser les droits sur la terre et les ressources naturelles et les ayants droit du foncier, qui soit utilisable partout et par tous, dans des cultures et des systèmes juridiques différents, avec des mots simples et du bon sens.
http://www.agter.asso.fr/article543_fr.html

Gestion foncière au Sénégal : enjeux, état des lieux et débats
IPAR, 13 janvier 2011
Initiée par l’Initiative prospective agricole et rurale (IPAR), une rencontre sur le thème de la gestion foncière au Sénégal a eu lieu à Dakar le 13 décembre 2010. Elle a permis de restituer des études conduites par l’IPAR, le programme LANDac de l’Université de Leiden aux Pays Bas et un partenariat entre le CNCR et la Fongs. Les thèmes des présentations portaient sur : (i) les enjeux de la sécurisation foncière au Sénégal ; (ii) la responsabilité dans la gestion du foncier ; (iii) les actions et initiatives des organisations de producteurs (OP) et des organisations de la société civile sur le foncier au Sénégal ; (iv) les OP dans le processus de réforme foncière au Sénégal et (v) une étude de cas d’accaparement des terres à grande échelle. L’ensemble des présentations est disponible en ligne.
http://www.ipar.sn/spip.php?article256

Burundi : la bataille de la terre
France 24, janvier 2011
Toujours plus de paysans, mais de moins en moins de terres à partager. Au Burundi, la pression démographique est une bombe à retardement. La terre est de plus en plus convoitée et les conflits entre voisins se multiplient. Ces disputes pour la terre fragilisent la récente réconciliation nationale. Ce reportage de 16 minutes se consacre à la question du foncier au Burundi.
http://www.france24.com/fr/20110107-reporters-burundi-bataille-terre-agriculture-paysans-conflits-demographie-tribunaux-rapatries-loi-fonciere-reforme

Politiques agricoles – Niger

La déclaration des organisations professionnelles agricoles à la rencontre du PNIA/SDR Niger
RECA Niger, 31 décembre 2010
Retrouvez la contribution des organisations professionnelles agricoles au Business Meeting du Niger sur le Financement du Plan national d’investissement agricole (PNIA/SDR), qui s’est tenu les 14 et 15 décembre 2010 à Niamey.
http://www.reca-niger.org/spip.php?article240

Oignon – Niger

L’histoire de l’oignon : témoignage de deux pionniers de la filière
RECA Niger, 3 janvier 2011
L’oignon est le deuxième produit d’exportation du Niger, après l’uranium. La filière d’oignon rapporte des milliards de devises. Toutefois, le commerce de l’oignon a commencé avec un petit nombre de pionniers qui tentaient leurs chances sur les marchés des pays voisins. C’est au fil du temps que l’intelligence de marché et des réseaux commerciaux se sont développés. Cet article résume les propos de Elhadj Salifou Ousmane (Président National de l’Association des coopératives de la filière oignon – ANFO) et Elhadj Boujé Tanko (Président de la Fédération Régionale d’ANFO Tahoua). Ces deux personnalités de la filière oignon regardent en arrière pour retracer les chemins parcourus, avant que l’exportation d’oignons ait atteint les niveaux d’aujourd’hui.
http://www.reca-niger.org/spip.php?article245

Stockage et conservation des oignons au Niger
RECA Niger, 3 janvier 2011
Le site du RECA Niger propose deux notes sur le stockage et la conservation des oignons au Niger. La première a été présentée à l’atelier « éplucher l’oignon » organisé les 30 novembre et 1er décembre 2010 à Birni N’Konni dans la région de Tahoua (Niger). Elle capitalise les expériences vécues sur le terrain et résume les conseils techniques pratiques aux producteurs-stockeurs. La deuxième note s’intéresse à l’expérience de l’Union des producteurs d’oignon de Madaoua (Niger), en termes de stockage des oignons.
http://www.reca-niger.org/spip.php?article244

Élevage

L’avenir de l’élevage africain
Défis Sud n°98, SOS Faim, janvier 2011
Le secteur de l’élevage est en pleine mutation. Il tente de faire face au double défi de l’explosion de la demande et d’externalités environnementales de plus en plus lourdes. Signe des temps, la révolution de l’élevage est sans doute l’un des plus grands défis pour l’agriculture du XXIème siècle. Ce numéro de Défis Sud se consacre à l’avenir de l’élevage africain.
http://www.sosfaim.be/ong-developpement-FR-publications-defis_sud.htm

Coton – Mali

Ruinés par le coton, des paysans tournés vers les céréales semblent y revenir
IPS, 7 janvier 2011
Malgré les multiples avantages qu’apporte la culture du coton aux agriculteurs maliens, le retard dans les paiements du coton à la livraison les amène à délaisser cette production au profit de la culture des céréales. Cet article témoigne à la fois des bénéfices d’associer le coton aux systèmes de culture au Mali – accès aux engrais à crédit qui permet d’augmenter les rendements en céréales, source de revenus ; mais aussi de ses travers – endettement, retard de paiements aux producteurs et baisse des revenus malgré la hausse récente des cours mondiaux.
http://ipsinternational.org/fr/_note.asp?idnews=6310

Engrais – Niger

Rapport d’activités et de mission sur les intrants – Année 2010
RECA Niger, décembre 2010
Ce rapport fait le bilan des activités menées par le RECA Niger sur la thématique des intrants, de janvier à décembre 2010. Les activités se sont orientées autour de différents axes : mise en place d’un système d’information sur le marché des engrais ; atelier formation sur la commande groupée ; mise en place d’un système d’information sur les semences ; le matériel agricole ; la réalisation d’outils et supports de communication.
http://www.reca-niger.org/spip.php?article242

Semences

L’Agra sème à tout va
Jeune Afrique, 10 décembre 2010
Soutenue par la Fondation Rockefeller et par celle de Gates, l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (Agra) a,,en deux ans, jeté les bases de filières semences dans 13 pays. Elle s’est tout particulièrement investie dans les domaines de la formation, la production et les réseaux de distribution des semences.
http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2597p104.xml0/

Warrantage – Assurance indicielle

Assurance indicielle agricole et warrantage : quelles perspectives en Afrique de l’Ouest ?
Gret, décembre 2010
Un séminaire d’experts a été co-organisé le 16 novembre par le Gret et l’AFD. Il visait à mettre en discussion une étude réalisée par le Gret et centrée sur deux outils privés de gestion des risques prix et climat : le warrantage et l’assurance climatique indicielle. Sur la base de 9 expériences de terrain situées dans 5 pays en Afrique de l’Est et en Inde, l’étude détaille les intérêts et les limites de ces outils pour réduire l’exposition des petits producteurs aux risques agricoles. Le séminaire a permis de discuter l’intérêt et la faisabilité de la mise en place de warrantage et d’assurances indicielles pour les agriculteurs familiaux d’Afrique de l’Ouest. Consultez la synthèse écrite et en images :
Consulter le compte rendu : http://www.gret.org/actu/cr_risques_agricoles_112010.PDF
Visionner les vidéos : http://www.gret.org/newsletter/enlien3_breves_agenda_1110.htm#agri

Journaux paysans – RDC

La Voix du Congo profond n°3
Centre agronomique et vétérinaire tropical de Kinshasa, décembre 2010
La troisième édition du magazine trimestriel « la voix du Congo profond » est en ligne. Ce numéro de 60 pages traite de divers sujets relatifs à l’agriculture en RDC : la sécurisation foncière, l’agriculture de conservation, le processus REDD+, les politiques agricoles, les filières agricoles, la place des jeunes et des femmes. Egalement en dernière page, une fiche de présentation des prix des principaux produits agricoles sur les marchés de gros et de détail.
http://www.inter-reseaux.org/ressources-thematiques/bulletins-d-infos-journaux-paysans/article/la-voix-du-congo-profond-no3

Cohérence des politiques pour le développement

Cohérence des politiques pour le développement : pour une approche basée sur les droits de l’homme
Note de la C2A, Coordination Sud, janvier 2010
Il y a aujourd’hui consensus sur la priorité à donner au développement de l’agriculture dans les pays du Sud pour faire reculer la sous-alimentation et la pauvreté. L’importance d’un soutien accru à l’agriculture familiale, modèle largement dominant dans les pays en développement, est également de plus en plus reconnue. Mais les politiques mises en œuvre par la France et l’Union européenne sont-elles cohérentes avec la lutte contre la faim dans le monde et, en particulier, le développement de l’agriculture familiale dans les pays du Sud ? Cette note de 4 pages présente l’analyse des membres de la Commission agriculture et alimentation (C2A) de Coordination Sud sur la question de la cohérence des politiques pour le développement.
http://www.coordinationsud.org/spip.php?action=acceder_document&arg=5072&cle=7afe313e7f37e7693defb119e7669dfd&file=pdf%2Fles_notes_de_la_c2a_cdp_no4.pdf

Eau

L’eau
Agridape, septembre 2010
Avec l’impact des changements climatiques, la question de l’accès à l’eau se pose plus que jamais avec acuité pour le secteur agricole. En effet, l’agriculture est consommatrice de plus de 70% des prélèvements d’eau douce. Elle est aussi grandement responsable de sa pollution. Ce numéro d‘Agridape invite à découvrir une diversité de réponses à la problématique de l’eau en agriculture. Il explore de potentielles pistes pour assurer la durabilité et l’optimisation des ressources hydriques. Les expériences qui y sont présentées mettent également en exergue la place centrale de la concertation et de la négociation dans gestion équitable des ressources communes telles que l’eau.
http://agridape.leisa.info/

Formation agricole et rurale

Organisations professionnelles et formation des populations agricoles et rurales (réseau FAR)
Réseau FAR, novembre 2010
Le réseau international Formation agricole et rurale (réseau FAR) a organisé du 25 au 27 novembre 2010 à Bamako (Mali) un atelier d’échanges sur le thème « Organisations professionnelles et formation des populations agricoles et rurales ». Cet atelier était dédié à des échanges d’expériences, d’analyses et de réflexions entre partenaires socioprofessionnels d’une vingtaine de pays africains et les membres du comité de pilotage du réseau FAR. Inter-réseaux a rassemblé sur cette page l’ensemble des documents relatifs à cet événement : la note de présentation, l’agenda, la liste des participants, ainsi que les différents diaporamas présentés pendant l’atelier.
http://www.inter-reseaux.org/agenda/article/25-27-novembre-2010-bamako

Agrocarburants

Politique agricole : Les plans du Sénégal sur les biocarburants mettent en exergue les problèmes de l’impact sur les cultures vivrières
Agritrade 13 décembre 2010
Un rapport rédigé par des experts brésiliens a estimé que le Sénégal pourrait produire 28 millions de litres d’éthanol par an d’ici trois ans. Cela permettrait de réduire la dépendance du pays vis-à-vis des importations de carburant, dans le cadre du programme de développement bioénergétique du Sénégal, sur 5 ans, d’un montant de 140 millions de dollars, et qui devrait créer environ 100 000 emplois directs. Mais le directeur général de l’Institut de recherche agricole du Sénégal se veut prudent, soulignant qu’il est nécessaire d’obtenir un équilibre entre cultures vivrières et celles destinées aux carburants.
http://agritrade.cta.int/fr/Rubriques/Acces-au-marche/Nouvelles/Politique-agricole-Les-plans-du-Senegal-sur-les-biocarburants-mettent-en-exergue-les-problemes-de-l-impact-sur-les-cultures-vivrieres

Développement agricole

Rencontres Internationales Afdi : Compte-rendu des RIA 2010
Afdi, janvier 2011
Les Rencontres Internationales Afdi 2010 se sont déroulées à Amiens les 8 et 9 décembre. De nombreux responsables agricoles français et leurs homologues des pays en développement étaient présents pour dialoguer et échanger sur les problématiques actuelles du monde agricole, notamment autour de l’idée d’un pacte pour permettre aux agricultures familiales de relever le défi alimentaire mondial. Retrouvez sur cette page les comptes rendus des tables rondes de ces rencontres.
http://www.afdi-opa.org/fr/compte_rendu_des_ria_2010,32,29.html

Pauvreté rurale

Le rapport sur la pauvreté rurale 2011
FIDA, décembre 2010
Le rapport du FIDA sur la pauvreté rurale 2011 propose une analyse de la pauvreté rurale, de ses conséquences à l’échelle planétaire et des perspectives d’éradication. Malgré les progrès de ces dix dernières années qui ont permis de tirer plus de 350 millions de ruraux de l’extrême pauvreté, les auteurs soulignent que la pauvreté mondiale reste un phénomène de grande ampleur et essentiellement rural. Sur 1,4 milliard de personnes qui vivent dans les pays en développement et souffrent d’extrême pauvreté, 70% résident en zone rurale.
http://www.ifad.org/rpr2011/report/index.htm

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.