Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

publié dans Bulletins de veille le 29 juillet 2010

Bulletin de veille n°164 – 29 juillet 2010

Veuillez trouver ci-dessous un nouveau bulletin de veille sur le développement rural.
Ce mois-ci, des références autour du foncier, des politiques agricoles, des filières, du conseil agricole, etc.
N’hésitez pas à réagir par retour de mail à l’une ou l’autre de ces références, ce bulletin de veille est aussi l’occasion d’engager le débat au sein d’Inter-réseaux.
Vous pouvez également consulter ce bulletin sur le site web d’Inter-réseaux : www.inter-reseaux.org
Bonne lecture !
L’équipe d’Inter-réseaux Développement rural

Développement agricole

Insécurité alimentaire, question agraire et développement « durable » en Afrique
Marc Dufumier, Pambazuka, 28 juin 2010
L’Afrique traverse une crise agraire et rurale d’une extrême gravité dont les conséquences se manifestent sous de multiples aspects : faiblesse des niveaux de vie, malnutrition, décapitalisation des exploitations, moindre production de biomasse, érosion croissante des sols, exode rural et migrations massives vers l’étranger, tensions sociales aigues, risques croissants de guerres civiles, etc. Dans cet article, Marc Dufumier prône une agriculture agro-écologiquement intensive pour répondre aux défis et potentialités des paysanneries africaines : accroître la production en faisant un usage intensif des ressources naturelles renouvelables disponibles, raisonner la mécanisation agricole au regard du chômage et de l’exode rural croissant, valoriser les pratiques et savoir faire traditionnels, sécuriser l’accès au foncier agricole et pastoral, favoriser l’association agriculture/élevage, le tout dans un cadre harmonieux et durable de commerce international.
http://www.pambazuka.org/fr/category/features/65564

Relancer les agricultures sahéliennes
Jeune Afrique, 15 juillet 2010
Alors que le développement agricole est théoriquement devenu une priorité pour l’aide publique au développement en Afrique, l’auteur dénonce les risques inhérents au manque de moyens investis dans ce secteur dans les pays du Sahel. Il souligne qu’une croissance démographique forte, les dysfonctionnements des marchés céréaliers locaux et la dépendance aux marchés extérieurs, ainsi que les problèmes fonciers et de gestion de l’eau menacent non seulement la sécurité alimentaire mais aussi la stabilité géopolitique de la région. L’auteur lance un appel à l’État français pour le maintien de ses engagements d’aide publique au développement au Sahel.
http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2583p095.xml0/relancer-les-agricultures-saheliennes.html

Politiques agricoles

Atelier de dialogue sur les instruments de politiques agricoles
IPAR, 21 juillet 2010
Les 13 et 14 juillet, Oxfam, le Hub rural et le Roppa ont organisé à Dakar un atelier de dialogue sur la politique agricole régionale (Ecowap). Il s’agissait notamment d’analyser et de discuter quelques instruments politiques existants dans les plans d’investissements agricoles. Quatre priorités sont ressorties des travaux de cet atelier : (i) la sécurisation foncière des exploitations familiales, (ii) le financement de l’agriculture, (iii) la valorisation économique au sein des filières et (iv) l’analyse continue de la cohérence entre les politiques agricoles et les politiques commerciales.
Diaporamas présentés lors de l’atelier : http://www.ipar.sn/spip.php?article225
Étude des plans d’investissements de la Cedeao, du Sénégal et du Mali dans le cadre de l’élaboration de la politique agricole régionale (Ecowap/PDDAA) : http://www.ipar.sn/spip.php?article226

Pastoralisme – Niger

Ordonnance relative au pastoralisme
RECA Niger, 21 juillet 2010
Le 14 avril 2010, lors de l’atelier de présentation du Projet de renforcement des capacités du Collectif des associations pastorales du Niger (Capan), le secrétaire permanent du Code Rural au Niger a présenté aux participants les principaux articles du nouveau texte législatif sur le pastoralisme au Niger. Ce texte a pris la forme d’une ordonnance et a été signé le 20 mai 2010 par le Chef de l’État nigérien. Une copie scannée de ce texte est proposée.
http://www.reca-niger.org/spip.php?article160

Conseil agricole – Sénégal

Agriculture : l’Ancar enterre la vulgarisation et se tourne vers le conseil rural à la carte
Walf Fadjri, 21 juillet 2010
Au Sénégal, suite à des résultats mitigés de sa politique de vulgarisation et de diffusion de nouvelles technologies, l’Agence nationale de conseil agricole et rural (Ancar) change de stratégie. Elle se tourne vers une offre de services de conseil agricole et rural de proximité, impliquant les producteurs et à leur demande. En parallèle, pour répondre à un problème de maintien du personnel, l’agence est en train de mettre en place un dispositif de formation initiale et continue, visant à valoriser les ressources humaines et leur offrir un plan de carrière.
http://www.walf.sn/economique/suite.php?rub=3&id_art=65983

Recherche agricole

Guinée : le point sur la recherche agricole du secteur public
Asti, mai 2010
Cette note réalisée par l’Asti (Indicateurs relatifs aux sciences et technologies agricoles) et l’Institut de recherche agronomique de Guinée fait le point sur la recherche agricole du secteur public en Guinée. Elle présente les tendances à long terme des investissements et des capacités en Recherche & Développement agricole public ; les structures institutionnelles et l’environnement politique ; les niveaux de qualification des chercheurs et l’offre de formation ; les tendances des investissements ; la répartition des chercheurs par filières. Des liens vers le site web de l’Asti permettent d’accéder à des informations complémentaires en ligne.
http://www.asti.cgiar.org/pdf/Guinea-Fr-Note.pdf

Crise alimentaire – Sahel

Au Niger, 7 millions de personnes souffrent de la faim
Le Monde, 26 juillet 2010
Au Niger, la situation alimentaire n’a cessé de s’aggraver depuis le début de l’année, suscitant des inquiétudes croissantes. Plus de 7 millions d’habitants, presque la moitié de la population, sont menacés par la faim. Fin 2009, les pluies insuffisantes et erratiques ont amputé la campagne agropastorale, avec une baisse de 30 % de la production céréalière et de près de 70 % de la récolte fourragère destinée aux cheptels. Cette perte a aggravé la situation déjà difficile provoquée par la hausse constante des prix des denrées alimentaires.
http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/07/23/au-niger-7-millions-de-personnes-souffrent-de-la-faim_1391476_3244.html

50e anniversaire Niger : ventre affamé ne fête pas
Syfia, 26 juillet 2010
Le 3 août prochain, le Niger célébrera sans éclat le cinquantième anniversaire de son indépendance. Le gouvernement a supprimé toutes les festivités en raison de la crise alimentaire qui frappe le pays depuis plusieurs mois.
http://www.syfia.info/index.php5?view=articles&action=voir&idArticle=5258

Prévenir les crises alimentaires au Sahel : des indicateurs basés sur les prix de marché
Cerdi, AFD, juin 2010
Cette étude vise à renforcer les systèmes nationaux et régionaux de prévention des crises alimentaires au Sahel par le biais des Systèmes d’information des marchés (SIM) dont les données sont jugées plus fiables et rapidement mobilisables que les indicateurs parcellaires traditionnels. L’étude s’appuie sur l’analyse des prix relevés par les SIM au Burkina Faso, au Niger et au Mali. Il en résulte d’importantes fluctuations de prix tant sur l’ensemble de l’année qu’au sein des régions étudiées. La dernière partie de l’étude propose l’instauration de deux indicateurs d’alerte fondés sur les prix des céréales : le premier orienté sur l’écart entre le prix courant et le prix tendanciel, l’autre sur la prévision des prix. Du fait de l’interdépendance des marchés nationaux, les auteurs soulignent l’importance d’intégrer ces indicateurs à un système régional déjà existant.
http://www.afd.fr/jahia/webdav/site/afd/users/admirecherche/public/DT/DT_95_-_Crise%20alimentaire%20au%20Sahel%20_%20version%20électronique.pdf

Riz – Sénégal

Splendeurs et mystères de Moustapha Tall
Jeune Afrique, 6 juillet 2010
Moustapha Tall, PDG de la holding Tall Company et un des principaux importateurs de produits agroalimentaires (notamment le riz) au Sénégal, est en procès contre un fournisseur néerlandais qu’il accuse d’avoir empoché la prime d’assurance d’une de ses cargaisons de riz, perdue en mer en mars 2008 et jamais remplacée. Cet article permet de revenir sur le parcours et l’ascension de cet homme d’affaire dans le paysage économique du Sénégal.
http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2581p090-091.xml0/splendeurs-et-mysteres-de-moustapha-tall.html

Filières laitières

Filières laitières dans les pays du Sud – Nouvelles dynamiques et options politiques
Cirad, 2 juillet 2010
Ce numéro thématique de la Revue d’élevage et de Médecine Vétérinaire des pays tropicaux permet de faire le point sur l’état actuel des filières laitières dans les pays du Sud et sur leurs perspectives, à travers 20 articles originaux, six résumés de thèses et une synthèse. La première partie est consacrée aux études de filière et à l’analyse des marchés. La deuxième regroupe des études sur la structuration et le fonctionnement des systèmes de production laitière. Enfin, la troisième partie discute des options politiques nécessaires pour accompagner le développement du secteur laitier. Ce tour d’horizon permet de souligner la diversité des trajectoires de développement et la transversalité des thèmes de recherche. L’ensemble de ces travaux montre aussi l’importance de promouvoir des solutions techniques et institutionnelles adaptées à chaque contexte.
http://www.cirad.fr/actualites/toutes-les-actualites/articles/2010/ca-vient-de-sortir/filieres-laitieres-dans-les-pays-du-sud
Pour consulter le numéro : http://remvt.cirad.fr/fr/recents/recent7.html

Cacao

Jean-Marc Anga : « Il faut rémunérer davantage les producteurs de cacao »
Jeune Afrique, 19 juillet 2010
Jean-Marc Anga doit prendre en octobre la direction exécutive de l’Organisation internationale du cacao (OIC), qui réunit 42 pays représentant 80% de la production mondiale de cacao. Dans cet entretien, il présente les bonnes perspectives de production et de consommation du cacao pour la campagne 2010-2011. Il propose de renforcer la coopération entre public et privé afin de moderniser la filière cacao, et annonce la signature d’un accord contraignant au sein de l’OIC (qui doit suivre sa mise en œuvre) sur la transparence du marché, qui demeure très spéculatif.
http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2582p082-083.xml0/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+Jeune_Afrique_Economie+%28Jeune+Afrique+Economie%29&utm_content=Netvibes

Sur le même sujet :
Le nouvel accord sur le cacao est favorable, selon les producteurs
IPS, 9 juillet 2010
http://ipsinternational.org/fr/_note.asp?idnews=5965

Le financier « Chocolate Finger » tente d’assécher le marché mondial du cacao
Le Monde, 21 juillet 2010
Anthony Ward a acheté le 16 juillet 240 100 t de fèves de cacao, soit 6.3% de la production annuelle mondiale, pour 1 milliard de dollars. Une opération (qu’il avait déjà réussie en 2002 et qui lui avait valu son surnom de « Chocolate Finger ») destinée à raréfier l’offre et donc à faire monter les prix, d’autant que la production mondiale est au plus bas et que la demande ne cesse de croître. Pour voir son opération réussir, les cours doivent monter jusqu’en septembre.
http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/07/21/le-financier-chocolate-finger-tente-d-assecher-le-marche-mondial-du-cacao_1390560_3234.html

Sur le même sujet :
Monsieur Chocolat peut-il être condamné pour crime économique ?
abc Burkina, 27 juillet 2010
http://www.abcburkina.net/content/view/770/1/lang,fr/

Le cacao ne fait plus recette
Courrier International, 22 juillet 2010
Cet article retrace l’âge d’or du cacao en Côte d’Ivoire, pour mieux s’attarder sur les difficultés actuelles de l’or brun chez le premier producteur mondial (40% de la production annuelle mondiale). En cinq ans, les récoltes ont baissé de 15% et la situation devient inquiétante. D’autant qu’il ne sera pas simple de résoudre la crise dans une filière structurée autour de petits paysans qui voient leurs arbres vieillir, et leurs charges s’alourdir quand d’autres cultures plus rentables s’offrent à eux. Si Nestlé prépare un important « plan cacao » avec la plantation de nouvelles variétés d’arbres, il faut aussi travailler à une amélioration de la qualité des fèves, largement liée au travail du producteur après récolte.
http://www.courrierinternational.com/article/2010/07/22/le-cacao-ne-fait-plus-recette

Mécanisation

La kassine
AgoravoxTV, 12 juillet 2010
Développée par l’association « Promotion du machinisme moderne à traction animale » (Promatta), la kassine est un porte-outil multi-usage tracté par un âne, aujourd’hui fabriquée dans un atelier coopératif burkinabé, et bientôt au Mali. Cet outil permet, grâce à son « croch-axe » adapté à plusieurs accessoires, de labourer, sarcler, butter, etc. Dans une région où 75% des travaux agricoles se font encore à la main, la kassine permet de diminuer la pénibilité des tâches, d’augmenter les superficies cultivées, de limiter l’érosion et d’effectuer les opérations culturales au moment le plus adapté. Mais à plus de 100€ l’unité, son acquisition n’est pas à la portée de toutes les bourses.
http://www.agoravox.tv/actualites/technologies/article/la-kassine-26954
Pour en savoir plus sur le fonctionnement de la kassine : http://www.prommata.org/portfiche.php?p=1

Ousmane Kaboré, le concepteur du tracteur multifonctionnel : « La recherche n’intéresse pas les banques »
Lefaso.net, 27 juillet 2010
A l’heure où mécanisation et agrobusiness constituent une option du gouvernement burkinabé, l’invention du tracteur multifonctionnel par M. Kaboré est intéressante. Après deux ans de recherche, il a mis au point un tracteur répondant aux besoins spécifiques des producteurs de céréales. Une innovation qui s’adapte à tous les tracteurs et qu’il souhaiterait pouvoir produire à grande échelle pour éviter les importations. Mais les banques semblent avoir « oublié » son dossier de demande de fonds dans leurs tiroirs. Et ce n’est pourtant pas sa seule innovation qui mérite d’être connue de tous.
http://www.lefaso.net/spip.php?article37791

Commerce – Afrique de l’Ouest

Le Futur du Commerce Intra-régional en Afrique de l’Ouest
Enda, 22 juillet 2010
Publié par Enda Tiers monde, cet ouvrage traduit l’engagement de cette structure à susciter les réflexions sur l’intégration et le commerce intra-régional en Afrique de l’Ouest. Il rassemble les contributions de sept auteurs ouest africains, spécialistes reconnus dans leurs domaines. Les thèmes abordés sont l’Union douanière et le renforcement du marché régional, le commerce informel transfrontalier, la politique industrielle, l’articulation entre politique monétaire et le développement du marché régional, le commerce des services, la propriété intellectuelle et la cohérence des politiques. Leurs analyses croisées et leur lecture fine des enjeux de la région permettent de jeter une nouvelle lumière sur le processus et le renforcement du commerce intracommunautaire.
http://syspro2.enda.sn/

Foncier – Accaparement des terres

Faut-il ouvrir les terres africaines aux investisseurs agricoles étrangers ?
Farmlandgrab.org, 9 juillet 2010
Cet article propose un débat entre deux économistes africains. Le premier, James Shikwati assimile les investissements agricoles étrangers à une colonisation, non plus au nom de la « civilisation » mais de la « faim ». Les investissements révèlent qu’il y a un besoin de produits agricoles au Nord ; un besoin auquel les africains ne doivent pas répondre en louant leur terre, mais en adoptant un cadre permettant de produire davantage afin d’alimenter ces marchés. En réponse, Franklin Cudjoe affirme que, pour pouvoir produire plus, il faut être capable d’entreprendre à grande échelle. Il ne faut donc pas fuir les investisseurs mais les encourager à transformer leur production sur place, et donc à être encore plus présents en Afrique.
http://farmlandgrab.org/14283

Main basse sur le fleuve
Jeune Afrique, 22 juillet 2010
Grâce au fleuve Niger, 35 000 agriculteurs maliens produisent chaque année 500 000 t de riz sur 85 000 ha de terres administrées par l’Office du Niger. Le Mali souhaite doubler cette superficie de terres irriguées. Faute de moyens, il a dû faire appel aux investisseurs étrangers pour y parvenir. Et c’est un fonds d’investissement libyen qui réalise les travaux. En échange, il se voit autorisé à mettre en valeur 100 000 ha de terres pendant 50 ans, sans obligation d’écouler les productions sur le marché local. Une situation qui inquiète producteurs et éleveurs en amont du fleuve.
http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2583p036-037.xml0/niger-libye-agriculture-investissementmain-basse-sur-le-fleuve.html

Journaux – Cameroun

Faire de l’information une valeur ajoutée pour la production agricole
Dynamiques Paysannes, SOS Faim, juillet 2010
Le journal La voix du paysan (LVP) a vu le jour au Cameroun en 1988 à l’initiative de membres de différentes organisations paysannes (OP). La version anglophone est née en 1996. Soutenue par le Service d’appui aux initiatives locales pour le développement (SAILD), la revue jouit d’une large autonomie et se focalise sur les problèmes liés à la production agricole, en entendant rester à l’écoute de son lectorat d’agriculteurs. Vendu en kiosque et, surtout, distribué par abonnement à prix souvent préférentiel, le journal survit grâce aux subsides des partenaires techniques et financiers. Aujourd’hui, LVP entend multiplier les partenariats de diffusion avec les OP et s’afficher davantage sur Internet.
http://www.sosfaim.org/pages_lu/IMG/pdf/SOS-10-DP22-FR.pdf

Organisation paysanne – Burkina Faso

La Fepassi, l’art de conjuguer les TIC à l’agriculture
TICanalyse, 27 juillet 2010
Cet article est un extrait du rapport de l’étude sur l’utilisation des TIC à la Fédération provinciale des professionnels agricoles de la Sissili (Feppasi) menée par Mahamadi Rouamba pour le compte de l’Institut International pour la Communication et le Développement (IICD). Après une brève présentation de la Feppasi, il explique les divers outils d’information et de communication mis en place par cette organisation et l’utilisation qu’elle en fait. L’article met en avant le rôle essentiel des TIC dans l’accès à l’information des paysans membres de la Fepassi.
http://ticanalyse01.wordpress.com/2010/07/27/la-feppasi-lart-de-conjuguer-les-tic-a-lagriculture/

Stockage – Madagascar

L’appui au stockage des récoltes – Une solution pour la sécurité alimentaire dans les zones agricoles difficiles ? L’exemple du Grand Sud de Madagascar
Études et travaux en ligne n°25, GRET, juin 2010
Dans la région Antandroy, au sud de Madagascar, le Gret a développé depuis 2008 des actions d’amélioration du stockage des denrées et semences. Le crédit-stockage (warrantage) a également été développé en partenariat avec une institution de microfinance pour permettre aux ménages de faire face à la période de soudure, en maintenant les excédents localement et en facilitant l’accès aux ressources financières. Dans cet ouvrage, le Gret retire plusieurs enseignements de cette expérience pilote, décrit les difficultés rencontrées et évalue les résultats obtenus.
http://www.gret.org/ressource/pdf/09379.pdf

Services aux entreprises

L’actualité des services aux entreprises : Revue semestrielle sur le développement du secteur privé
Gret, DDC, AFD, juin 2010
« L’actualité des services aux entreprises » est un produit d’information destiné aux opérateurs, praticiens et partenaires au développement. Ce numéro intégral de janvier-juin 2010 compile les synthèses et actualités pertinentes du semestre, et en particulier : un bilan rétrospectif des 20 dernières années dans le domaine de l’appui au développement des entreprises ; des études de cas au Maroc, au Sri Lanka et au Burkina Faso ; des outils d’action sur les incubateurs d’entreprises de Tic et un guide pratique pour la création d’entreprises de commercialisation de produits bio.
http://www.gret.org/ressource/pdf/09394.pdf

Coopératives – RDC

Nord-Kivu : regroupés en coopératives, les paysans imposent leurs prix
Syfia, 15 juillet 2010
Depuis qu’ils sont regroupés en coopératives et qu’un syndicat défend leurs intérêts, les agriculteurs de Mutwanga dans le territoire de Beni, en République Démocratique du Congo, vendent désormais leurs récoltes à meilleur prix. Leurs conditions de vie s’améliorent notablement.
http://syfia-grands-lacs.info/index.php5?view=articles&action=voir&idArticle=1804

Agro-carburant – Burkina Faso

Biocarburant : Le Burkina a sa première usine
Lefaso.net, 16 juillet 2010
Belwet Biocarburant SA a inauguré la première usine de production de biocarburant et de diverses huiles végétales au Burkina Faso, dans la zone industrielle de Kossodo, à Ouagadougou. Cette unité pilote a une capacité de 30 000 t de graines et 5 000 L de biocarburant.
http://www.lefaso.net/spip.php?article37655

Agroforesterie

Dossier en ligne sur l’agroforesterie
CTA, juillet 2010
Un dossier thématique sur l’agroforesterie est publié sur le portail web « Connaissances pour le développement » du Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA). Vous y trouverez divers articles autour des enjeux et opportunités de l’agroforesterie, des parcs agro-forestiers sahéliens, du Centre mondial d’agroforesterie, du Réseau africain pour l’agriculture, l’agroforesterie et les ressources naturelles (Anafe), etc.
http://knowledge.cta.int/fr/content/view/full/11800?utm_campaign=newsletterFR&utm_medium=newsletterlink&utm_source=newsletterFR

Burundi

Nord du Burundi : les produits des races importées boudées par les consommateurs
Syfia, 22 juillet 2010
Dans le nord du Burundi, les éleveurs et les agriculteurs ont du mal à vendre le lait et les œufs des vaches et poules de races modernes ou les haricots plus productifs. Les consommateurs leur préfèrent les produits traditionnels.
http://www.syfia-grands-lacs.info/index.php5?view=articles&action=voir&idArticle=1817

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.