The content bellow is available only in French.

publié dans Bulletins de veille le 17 juin 2010

Bulletin de veille n°161 – 17 juin 2010

Veuillez trouver ci-dessous un nouveau bulletin de veille sur le développement rural.
Ce mois-ci, des références autour des politiques agricoles, des filières, du pastoralisme, de l’aide au développement, etc.
N’hésitez pas à réagir par retour de mail à l’une ou l’autre de ces références, ce bulletin de veille est aussi l’occasion d’engager le débat au sein d’Inter-réseaux.
Vous pouvez également consulter ce bulletin sur le site web d’Inter-réseaux : www.inter-reseaux.org
Bonne lecture !
L’équipe d’Inter-réseaux Développement rural

Politique agricole – Afrique

Repenser la politique agricole des États
IPS, 31 mai 2010
Lors des 45e assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (Bad) qui se sont déroulées les 27 et 28 mai à Abidjan, des économistes et experts agricoles africains ont déclaré ne pas apprécier le manque d’intérêt des gouvernements africains pour l’agriculture. En effet, depuis la déclaration de Maputo en 2003, seuls 8 pays ont réellement atteint l’objectif d’accorder 10% de leur budget à l’agriculture. Selon eux, les pays africains restent trop accrochés aux cultures d’exportation, et devraient appuyer davantage la production alimentaire, dans un objectif d’autosuffisance alimentaire.
http://ipsinternational.org/fr/_note.asp?idnews=5875

Alimentation et mondialisation – Pour une politique agricole et alimentaire
abc Burkina, 28 mai 2010
À travers la visite détaillée d’une boutique d’alimentation générale d’un quartier de l’Ouest de Koudougou, Maurice Oudet nous montre de façon très concrète les effets de la mondialisation – dans cette boutique, les produits proviennent de 22 pays dont seulement 4 en Afrique de l’Ouest, et seuls 7 produits sont burkinabé. Il rappelle que des mesures d’accompagnement sont nécessaires pour les produits locaux, et exhorte producteurs et consommateurs à s’unir pour réclamer une véritable politique agricole et alimentaire.
http://www.abcburkina.net/content/view/759/45/lang,fr/

Politique agricole – Cedeao / Ecowap

14-17 juin 2010, Dakar – Réunion pour le financement de l’Ecowap
Reca, 10 juin 2010
La Cedeao a organisé à Dakar les 14 et 17 juin 2010 une réunion de haut niveau pour le financement de l’Ecowap, et plus précisément, de son Plan régional d’investissement agricole (Pria) et des Plans nationaux d’investissement agricole (Pnia) de ses 15 États membres. Élaborée par l’équipe technique du Réseau national des Chambres d’agriculture du Niger (Reca), cette note rappelle le contexte de la réunion dans le cadre du processus de mise en œuvre de la politique agricole de la Cedeao, ses objectifs, et les enjeux pour le Niger et les autres pays membres de l’espace Cedeao.
http://www.reca-niger.org/spip.php?article136

Sécurité alimentaire

La lutte contre l’insécurité alimentaire au Sahel : permanence des questionnements et évolution des approches
John Libbey Eurotext, 3 juin 2010
L’insécurité alimentaire constitue un marqueur historique des sociétés et des espaces sahélo-soudaniens d’Afrique de l’Ouest. Mais son diagnostic reste difficile en dehors des contextes de crise alimentaire car elle varie fortement dans le temps et dans l’espace. Se pose donc la question des lieux, des périodes et des méthodes pour caractériser cette insécurité, en assurer un suivi et tenter de la réduire. Or, experts et décideurs privilégient encore souvent les descriptions monographiques à l’analyse des interactions entre processus. Quant aux outils potentiellement mobilisables (système avancé d’alerte, diagnostics régionaux, protocoles d’intervention) et sans cesse améliorés, ils peuvent souffrir de politiques étatiques mal définies ou sans grands moyens. De même, la multiplication des acteurs peut se révéler un obstacle à une gouvernance efficiente du risque. De ce fait, les stratégies de lutte oscillent entre différentes approches conceptuelles et méthodologiques. Au-delà, ce sont aussi les enjeux (géo)politiques prévalant à leur choix qui se posent.
http://www.jle.com/fr/revues/agro_biotech/agr/e-docs/00/04/58/3B/article.phtml

Sécurité alimentaire : placer la faim au sommet de l’agenda politique
Cirad, 2 juin 2010 – vidéo de 4’30
Dans cette vidéo réalisée à l’occasion de la conférence « Sécurité alimentaire : au-delà de l’urgence » organisée par le Cirad le 20 mai, Olivier de Schutter, rapporteur spécial des Nations unies sur le droit à l’alimentation rappelle que la coordination entre les différentes politiques sectorielles – commerciales, agricoles, sociales, de coopération au développement, etc. – est essentielle pour que les actions visant à lutter contre la faim et la malnutrition soient efficaces. Ses propos sont illustrés par l’exemple du Brésil, où la stratégie Faim zéro mise en œuvre de façon coordonnée entre 19 ministères depuis 2003 est un succès.
http://www.cirad.fr/actualites/toutes-les-actualites/articles/2010/science/la-faim-au-sommet-de-l-agenda-politique

Crise alimentaire – Mali

Trois organisations professionnelles interpellent le gouvernement sur la crise alimentaire et pastorale au nord du Mali
Maliweb, 1er juin 2010
Face à une situation alimentaire et pastorale critique dans le Nord-Est du Mali, 3 organisations paysannes – l’Association des organisations professionnelles paysannes (AOPP), la Fédération nationale des groupements interprofessionnels de la filière bétail-viande du Mali (Febevim) et la Coordination nationale des organisations paysannes (CNOP) – dénoncent l’inertie du gouvernement, et demandent la mise en place de mesures conjoncturelles et structurelles fortes.
http://www.maliweb.net/category.php?NID=61317

Crise alimentaire – Niger

Nigeria : Les retombées de la crise alimentaire au Niger
Irin, 7 juin 2010
Les négociants de céréales tirent parti de la situation d’urgence du Niger pour répondre à une demande locale pressante, ce qui crée une pression sur les marchés du Nigeria du fait d’une augmentation circonstanciée des exportations de céréales vers le Niger. Cette pression est d’autant plus forte que l’aide alimentaire est insuffisante au Niger. Malgré un discours officiel rassurant sur l’état des réserves stratégiques au Nigeria, l’Agence nigeriane de gestion des urgences (Nema) estime à 12 millions le nombre d’habitants du nord du Nigeria potentiellement touchés par des pénuries alimentaires dans les prochains mois. Une intervention d’urgence, alliant le Programme alimentaire mondial (Pam), le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), et l’action des ONG, est en préparation.
http://www.irinnews.org/fr/reportFrench.aspx?ReportID=89392

Prix agricoles mondiaux

Fléchissement des prix des denrées agricoles
FAO, 3 juin 2010
D’après le rapport « Perspectives de l’alimentation » publié par la FAO, les cours internationaux des principales denrées alimentaires de base ont reculé ces 5 derniers mois, en lien avec un accroissement de la production, et la nouvelle campagne 2010/2011 devrait être confortable. Le coût global des importations alimentaires devrait augmenter de 11% par rapport à 2009, en conséquence de quoi le coût d’achat des denrées sur le marché international pour les groupes les plus vulnérables devrait être majoré de 10 à 14%.
http://www.fao.org/news/story/fr/item/42790/icode/

Riz – Afrique

Le riz local, c’est bon
Irin, 16 juin 2010
Le riz africain (Oryza glaberrima) a été abandonné par la plupart des agriculteurs africains, au profit de la variété asiatique (Oryza sativa) aux rendements plus élevés. Mais une récente étude d’AfricaRice – le Centre du riz pour l’Afrique – démontre que la variété africaine est en fait mieux adaptée aux conditions difficiles du continent africain. Ses recherches s’orientent donc à présent vers le transfert des caractères du riz asiatique vers le riz africain, dans le but de stimuler la production locale de riz.
http://www.irinnews.org/fr/ReportFrench.aspx?ReportId=89259

Riz – Sénégal

Étude sur la compétitivité du riz de la vallée du fleuve Sénégal sur les marchés nationaux et régionaux
Nicolas Gergely, Pierre Baris, AFD, octobre 2009, 97 p.
Cette étude s’attache d’abord à analyser les filières riz du Sénégal : riz local et riz importé, demande en riz du Sénégal, commercialisation du riz de la vallée du fleuve Sénégal. Puis elle dégage les conditions des perspectives d’accroissement de la production rizicole au Sénégal et propose des actions en termes de politique fiscale et tarifaire, et de commercialisation du riz.
http://www.inter-reseaux.org/ressources-thematiques/article/etude-sur-la-competitivite-du-riz

Café cacao – Côte d’Ivoire

Enquête express : Filière café-cacao. Comment les coopératives fictives tuent les producteurs ?
D. Mourlaye, 7 juin 2010
Les coopératives de la filière café-cacao ivoiriennes devaient permettre de limiter la paupérisation des producteurs. Mais étant donné leurs facilité et rapidité de création – d’autant plus en soudoyant l’administration – les coopératives se sont multipliées et aujourd’hui la plupart sont en fait fictives. Ayant obtenu un agrément légal, elles touchent tout de même des subventions sur des volumes de productions achetés bord-champs. Un trafic qui leur assure un bénéfice conséquent, alors que les producteurs, eux, restent sur la touche.
http://news.abidjan.net/h/366191.html?n=366191

Oignon – Niger

La filière oignon au Niger ; les axes d’amélioration proposés dans l’étude diagnostique sur l’intégration commerciale
Reca, 31 mai 2010
Dans cet article, le Reca présente les principales recommandations de l’étude pour améliorer la compétitivité de la filière oignon. En effet, depuis l’indépendance, la production d’oignons au Niger a été multipliée par dix. Mais si une meilleure maîtrise de l’irrigation permet aujourd’hui au Niger de commercialiser ses oignons presque toute l’année, il reste cependant encore à progresser sur les moyens de stockage et la diffusion d’informations sur les marchés.
http://www.reca-niger.org/spip.php?article127

Aviculture – Uofa/UEMOA

Union des organisations de la filière avicole des pays de l’UEMOA : À la quête d’un plan d’action pour booster la production et la biosécurité
Bamanet, 11 juin 2010
Les troisièmes journées techniques et avicoles de l’Uofa/UEMOA se sont tenues du 9 au 11 juin 2010 à Bamako. Des participants venus des 8 pays de l’UEMOA, du Ghana et du Cameroun y ont échangé sur le thème de « la biosécurité et le renforcement des capacités des organisations de la filière avicole membres de l’Uofa/UEMOA ». Il en ressort qu’une restructuration avancée du secteur est nécessaire, pour que les professionnels et la filière elle-même soient plus compétitifs. Un plan d’action et de renforcement des capacités des organisations membres de l’Uofa/UEMOA a été proposé.
http://www.bamanet.net/index.php/actualite/independant/9386-union-des-organisations-de-la-filiere-avicole-des-pays-de-luemoa–a-la-quete-dun-plan-daction-pour-booster-la-production-et-la-biosecurite.html

Pastoralisme

Le projet d’ordonnance relative au pastoralisme est adopté au Niger
Ouestaf, 21 mai 2010
Le conseil des ministres du Niger du 20 mai 2010 a examiné et adopté le Projet d’ordonnance relative au pastoralisme. Ce projet d’ordonnance consacre la reconnaissance par l’État et les collectivités territoriales, de la mobilité pastorale comme un droit fondamental des éleveurs, des pasteurs nomades et transhumants. Il concrétise le principe de transfert des compétences qui propose la commune comme maître d’ouvrage dans la gestion des puits en zone pastorale et institue un système de fermeture et de libération des champs de cultures pluviales en zone agricole, pour prendre en compte les nécessités d’une bonne intégration entre l’agriculture et l’élevage, sous la responsabilité des régions. Il clarifie enfin le statut domanial des ressources pastorales et l’institutionnalisation d’une réglementation appropriée. Il est le fruit d’un long processus participatif et inclusif ayant duré près d’une décennie.
http://www.ouestaf.com/Conseil-des-ministres-du-Niger-du-jeudi-20-mai-2010-le-communique_a2983.html
Retrouvez également l’article de la PFPN : http://pfpniger.org/spip.php?article39

Rapport général du forum sous régional sur la transhumance transfrontalière
Réseau Billital Maroobé, 21 mai 2010
Dans le cadre de la recherche des meilleures conditions pour une gestion apaisée de la transhumance en l’Afrique de l’Ouest, le Réseau billital maroobé (RBM) a engagé au cours des quatre dernières années une concertation avec les acteurs clés visant une meilleure connaissance du pastoralisme, de ses principes et des enjeux qui structurent sa pratique dans la sous-région. Il a, dans ce cadre, le forum de Gogounou (Bénin) qui s’est tenu du 14 au 16 avril 2010, avait pour objectifs la facilitation du dialogue et la concertation inter-acteurs, dans le souci de contribuer à l’amélioration des conditions de transhumance dans les pays d’accueil pour les éleveurs.
http://www.inter-reseaux.org/ressources-thematiques/article/rapport-general-du-forum-sous

Foire aux savoirs – Niger

15-17 juin 2010, Niamey – Foire aux savoirs
Le programme « Gestion des connaissances et genre » a organisé du 15 au 17 juin 2010 à Niamey au Niger une foire aux savoirs. L’évènement a rassemblé des acteurs d’organisations paysannes principalement du Niger et du Burkina Faso mais aussi du Togo, Bénin et Sénégal. Les thèmes abordés lors de ces trois jours de foire étaient : (1) la gestion des intrants agricoles, (2) les bonnes pratiques agricoles et innovations et (3) l’information et la communication pour le monde rural. Pour chaque session, l’approche transversale du genre et du partage d’expériences a été adoptée. Cette foire a aussi été l’occasion pour les participants d’exposer leurs projets et outils de communication, d’échanger sur leurs pratiques et de tisser des liens entre organisations.
Les informations sur la foire sont disponibles sur le site du programme « gestion des connaissances et genre » : http://www.connaissances-genre.net
Consultez aussi le site spécialement consacré à la foire : http://foiredessavoirs.ning.com/
Inter-réseaux consacrera en juillet un bulletin de veille thématique sur les innovations où seront présentées des initiatives valorisées à l’occasion de cette Foire aux savoirs.

Systèmes post-récolte

Plaidoyer pour une gestion efficace des systèmes post-récolte
Afriquejet, 28 mai 2010
Lors de la 2e semaine scientifique agricole de l’Afrique de l’Ouest et du Centre initiée par le Conseil ouest-et-centre-africain pour la recherche et le développement agricoles (Coraf), les chercheurs ont plaidé pour une meilleure gestion des systèmes post-récolte, rappelant qu’ils sont une composante essentielle des filières marchandes de la sous-région. Les secteurs du traitement et de la transformation ont été négligés dans la plupart des initiatives régionales de lutte contre l’insécurité alimentaire, mais ils devront être renforcés pour que l’agriculture joue convenablement son rôle de moteur de la croissance économique.
http://www.afriquejet.com/actualites/agriculture/afrique:-plaidoyer-pour-une-gestion-efficace-des-systemes-post-recolte-2010052950073.html

Conseil à l’exploitation familiale (Cef)

Conseil à l’exploitation familiale. Expériences en Afrique de l’Ouest et du Centre
Guy Faure, Patrick Dugué, Valentin Beauval, 16 juin 2010
Loin de présenter une méthode applicable en toutes circonstances, ce guide propose des principes pour construire une méthode et des outils adaptés aux conditions de chaque situation, en étroite collaboration avec des paysans motivés et leurs organisations, pour renforcer des compétences utiles au conseil, pour négocier et mettre en place des dispositifs d’appui-conseil. Ces principes sont issus d’une réflexion collective sur diverses expériences de conseil en Afrique de l’Ouest et du Centre.
Cet ouvrage, illustré par de nombreux exemples, s’adresse en priorité à des techniciens et des responsables paysans qui souhaiteraient approfondir ces principes méthodologiques, maîtriser des outils et construire des dispositifs d’appui-conseil.
http://www.calameo.com/books/000313798f70fe427bd8c

Indications Géographiques

Indications géographiques : 2 guides disponibles en ligne
ITC, 3 juin 2010
Le « Guide des indications géographiques : faire le lien entre les produits et leurs origines » est en ligne. Publié par ITC, il cible les entreprises des pays en développement. Il est basé sur huit études de cas et 200 rapports fournissant des points de vue utiles sur la façon de créer et de gérer les indications géographiques, de partager les coûts et les bénéfices, et d’interpréter les cadres juridiques.
Ce guide est disponible en plusieurs langues

D’autre part, nous rappelons à cette occasion la publication d’un autre guide sur les indications géographiques par la FAO, qui présente une vision différente des IG pour les pays en voie de développement :

Territoires, produits et acteurs locaux : des liens de qualité – Guide pour promouvoir la qualité liée à l’origine et des indications géographiques durables
FAO, Siner-Gi, 2009
L’objectif de ce guide est de fournir aux acteur locaux un cadre conceptuel, des méthodologies et des exemples concrets pour la promotion et la protection des produits de qualité liée à l’origine et pour la mise en oeuvre de démarches IG durables.
Le guide est disponible en versions

Guides méthodologiques

Guide : Capitalisation des expériences des projets et programmes de développement
Fidafrique, 7 juin 2010
Ce guide, publié par la coordination Fidafrique, est destiné de façon prioritaire aux agents des projets et programmes du Fida en Afrique de l’Ouest et du Centre, mais il s’adresse aussi à tous les projets et programmes qui partagent la vision selon laquelle le développement durable n’est pas un ensemble d’actes isolés, mais un processus de transformation qui se réalise parce que différents acteurs interviennent à des moments et à des échelles différentes, et selon des modalités diverses. Il propose une démarche méthodologique pour aider ses lecteurs à développer leurs propres plans de capitalisation et d’échanges.
http://www.fidafrique.net/article2379.html

Parution du guide de l’entreprise biologique
Ifoam, 2 juin 2010
Les ventes de produits biologiques, de même que la production biologique dans les pays à faibles et moyens revenus, sont en augmentation constante. Cela permet en effet aux petits exploitants d’augmenter leurs revenus tout en gérant leur terre d’une façon plus durable, mais aussi d’accéder à des marchés locaux et internationaux prometteurs et d’améliorer leurs revenus. L’objectif principal de ce guide est d’augmenter le taux de réussite des initiatives d’exploitations biologiques dans les pays à faibles et moyens revenus. Il est destiné à aider tous ceux qui sont activement engagés dans le lancement et le développement d’entreprises biologiques avec des petits exploitants afin qu’ils se perfectionnent et qu’ils obtiennent de meilleurs résultats. Vous trouverez donc dans ce guide des éléments pratiques de savoir-faire et les informations essentielles dont vous aurez besoin afin de mettre en place, gérer et développer votre activité dans le domaine biologique.
http://www.fondation-farm.org/spip.php?article698

Aide au développement

La finance au secours de l’alimentation mondiale
Les Echos, 7 juin 2010
Dans cet article paru dans un des principaux quotidiens économiques français, le constat est fait que les fonds publics pour le développement sous quelque forme que cela soit ne pourront pas répondre au défi de nourrir les 9 milliards d’habitants en 2050. La solution esquissée est la mobilisation de fonds d’investissements privés mobilisés sur les différents leviers du développement rural. Mais cet exposé ne discrédite pas les fonds publics et les organisations internationales puisqu’il les replace au centre même du montage avec un rôle de régulation et de garantie.
http://www.lesechos.fr/info/analyses/020583494909-la-finance-au-secours-de-l-alimentation-mondiale.htm

L’impact des tarifs agricoles et des subventions de l’UE
CTA, 15 juin 2010
Les pays européens figurent parmi les premiers donateurs de l’aide au développement, mais la PAC de l’Union européenne compromet en partie cette aide. A l’exportation, les pays en développement se heurtent à des barrières douanières, et sur les marchés locaux, ils doivent faire face à la concurrence des produits européens, hautement compétitifs du fait des subventions. Mais le contexte actuel, et notamment la flambée des prix alimentaires de 2007-08, confrontant pour la première fois les pays en développement à une augmentation des prix, pourrait changer la donne en repositionnant le problème sur une question de devoir moral de « nourrir le monde ».
http://bruxelles.cta.int/index.php?option=com_k2&id=4318&view=item&Itemid=

La terre attire les financiers
Jeune Afrique, 4 juin 2010
Ce 19 mai, la Banque africaine de développement (Bad) a décidé de débloquer 40 millions de dollars pour alimenter le Fonds pour l’agriculture africaine (FAA). Cet instrument d’investissement panafricain, qui s’adresse au secteur privé de toute la filière agricole, réunit des acteurs publics et privés de la finance, tels que l’AFD et Proparco, les banques de développement régional africaines, le Fida, l’Union européenne, Agra, etc. Dans les premiers mois de 2011, le FAA devrait ainsi être à la tête de 300 millions de dollars. Ce fond sera attribué au financement de projets dans la production agricole, aux PME et groupements coopératifs, aux grandes entreprises, avec comme priorité d’améliorer la sécurité alimentaire du continent.
http://www.jeuneafrique.com/Articles/Dossier/ARTJAJA2576p129.xml0/bad-agriculture-investissement-nicolas-sarkozyla-terre-attire-les-financiers.html

Statistiques agricoles

Regroupement des données sur l’agriculture, l’alimentation et la sécurité alimentaire : Countrystat veut favoriser un accès à des informations fiables
Walfajdri (Sénégal), 28 mai 2010
Les données statistiques dans beaucoup de pays sont souvent défectueuses, parcellaires, contradictoires. Cet article présente un projet mené par la FAO sur financement de la fondation Gates qui pourrait apporter une solution. Il est question de rassembler les données, allant des distributions d’intrants au commerce international, mais surtout de travailler sur leur homogénéisation. Dans un premier temps cela concerne le Sénégal mais cela pourra couvrir à terme 17 pays de l’Afrique subsaharienne avec la volonté que le système soit approprié par les cadres nationaux.
http://www.walf.sn/economique/suite.php?rub=3&id_art=64508

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.