Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Dans cette publication, l’ONG GRAIN et l’Alliance pour la souveraineté alimentaire en Afrique (AFSA) défendent la thèse que les gouvernements, les entreprises, les fondations et les organismes de développement contribuent à changer les lois sur les terres agricoles et les semences pour les adapter à la stratégie de l’agrobusiness. La publication montre que la plupart des initiatives visant à changer les lois foncières actuelles proviennent de l’extérieur de l’Afrique tandis que la situation est inversée pour les lois sur les semences. Elle révèle également que les organismes africains sous-régionaux s’efforcent de créer de nouvelles règles pour l’échange et le commerce des semences mais qui sont directement empruntées aux États-Unis et à l’Europe.

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser