Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Le Conseil de gestion (CDG) est né des limites de la vulgarisation classique (fondée sur la diffusion de savoirs et d’innovations techniques auprès des paysans).
En Guinée, c’est ce constat d’insuffisance du seul appui technique qui a conduit à la mise en place de deux premières expériences de CDG:

  • chez les producteurs de bananes et de porcs en Guinée forestière d’abord,
  • puis chez les producteurs de pommes de terre dans le Fouta-Djallon.
    Ces producteurs sont en effet engagés dans une dynamique d’intensification et/ou de commercialisation actives de ces spéculations essentiellement valorisées sous forme monétaire. L’amélioration de la rentabilité de leurs systèmes passe par une aide à la décision technico-économique, source de rationalisation des choix sur la base d’indicateurs chiffrés.

Les enseignements de ces deux premières expériences conduites sur 2 années conduisent aujourd’hui à s’interroger sur la façon d’envisager l’avenir de l’activité. Dresser un bilan afin d’alimenter la réflexion prospective est apparu nécessaire. C’est ce à quoi participe en particulier la mission effectuée par Anne Legile fin 2005 (voir le rapport infra).

Appui aux programmes de conseil de gestion en Guinée forestière et dans le Fouta-Djallon

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser