Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email


Cet fenêtre est dédiée aux documents qui parlent de l’aspect foncier et de la question d’accaparement des terres au niveau de la vallée du fleuve.

Main basse sur les terres de la vallée
Mauritanie 1, janvier 2011, 9 p.
Ce document relate de l’accaparement de 120 000 hectares de terres dans la région du Brakna. Cette zone à vocation agropastorale est l’un des lieux de convergences des éleveurs à la recherche de pâturage. La confiscation de ces terres « dites mortes » par les autorités étatiques pour les léguer à des industriels inconnus, constitue un outrage au droit des populations à exercer leur activité. Ce document rassemble les témoignages du président de l’association des éleveurs, du maire adjoint de Hayré Mbar (localité dans la région du Brakna), du maire de Boghé, la superficie respective des terres léguées, etc.
Télécharger le document

Entente foncière de Maghama (Mauritanie) : réseaux sociopolitiques et accès équitable à la terre
FIDA, Mai 2010, 30p.
En Mauritanie, la question foncière suscite de nombreux débats entre les institutions étatiques et la société civile. En effet, dans la vallée du fleuve Sénégal, elle a été à l’origine de multiples tensions entre les agriculteurs et les éleveurs. Ce document s’inscrit dans le cadre d’une capitalisation des expériences sur le terrain que le FIDA a eu à entreprendre dans la région. Il présente le projet d’amélioration des cultures de décrues dans la localité de Maghama. Il met en avant dans une analyse la question foncière dans la vallée du fleuve Sénégal.
Télécharger le document

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser