Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

The content bellow is available only in French.

publié dans Ressources le 24 juillet 2020

Article – World Bank’s COVID-19 Assistance to Kenya Benefits Multinational Agribusiness and Agrochemical Firms

oakland institute

IntrantsSecteur privé et développementKenya

Accéder à la ressource

[English version below]

Cet article décrit la façon dont la Banque Mondiale semble privilégier, pour ses aides post-covid, les pays adoptant des politiques favorables au secteur privé. Les auteurs s’appuient sur l’exemple du Kenya où cette approche a eu des impacts importants sur l’économie rurale. Il apparaît que ce sont les entreprises internationales des engrais et pesticides (Yara, Syngenta, etc.) qui en sortent gagnantes.

Lire l’article (en anglais) : ici

This article describes how the World Bank seems to favour, for its post-covid aid, countries adopting policies benefitting to the private sector. The authors focuses on Kenya, where this approach has had significant impacts on the rural economy. It appears that it is the international fertilizer and pesticide companies (Yara, Syngenta, etc.) that are the main winners.

Read the article: here

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser