Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

The content bellow is available only in French.

publié dans Ressources le 13 juillet 2020

Article – Gouvernance, structuration du secteur semencier du Burkina Faso. Un focus sur Sorgho, Niebe, Gombo

Cirad/COEX/INERA

Politique agricole et rurale nationaleQualité et normesSecteur privé et développementSemencesBurkina FasoAnalyse, synthèse

Accéder à la ressource

Cet article met en évidence l’évolution des cadres réglementaires nationaux et régionaux de régulation du système semencier au Burkina Faso, vers la création, la production et l’utilisation de semences dites améliorées. Le rôle de l’institut national de recherche agronomique est central dans l’application des prérogatives nationales. Le secteur privé structuré principalement autour de l’union nationale des producteurs semenciers, et de l’association nationale des entreprises semencière, joue aussi un rôle stratégique dans l’approvisionnement en semences. Des impacts partiels de cette structuration sont analysés sur les filières niébé, sorgho.

Lire l’article ici

Lire aussi le Policy Brief du projet COEX : Renouveler la gouvernance du secteur semencier au Burkina Faso pour un développement inclusif

Restez informé⸱e !

Abonnez-vous à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail.

Autres articles qui pourraient vous intéresser