The content bellow is available only in French.

publié dans Ressources le 15 mai 2024

Plus de 80 organisations dénoncent la conférence sur la terre organisée par la Banque mondiale en 2024

Via Campesina

Accaparement des terresChangement climatiqueFoncier et politiques foncièresMondeDéclaration - communiqué

Accéder à la ressource

Du 13 au 17 mai 2024, la Banque mondiale organise une conférence sur la terre à Washington DC, sur le thème « Sécuriser les régimes fonciers et l’accès à la terre pour l’action climatique ». Cette conférence est présentée comme faisant partie des solutions aux dommages causés par l’accaparement des terres, le changement climatique et la destruction des écosystèmes.

Cependant, 80 organisations du monde entier (dont le Conseil national de Concertation et de Coopération des Ruraux (CNCR) du Sénégal, la Convergence Globale des Luttes pour la Terre et l’Eau – Afrique de l’Ouest (CGLTE-AO), FIAN Uganda, l’Organisation pour la Protection de l’Environnement Guinéen (OPEG), l’Union des Associations et des Coordinations d’Associations pour le Développement et la Défense des Droits des Démunies (UACDDDD) du Mali, etc…) accusent dans une déclaration la Banque mondiale de faciliter l’accaparement des terres et la financiarisation de la nature et demandent que la Banque ne touche pas aux terres des communautés. La Banque mondiale investit directement dans des projets fonciers, mais promeut depuis longtemps une approche de la gestion des ressources naturelles fondée sur le marché et encourage la privatisation, explique la déclaration.

Stay informed⸱e!

Subscribe to our publications and newsletters to receive them directly in your mailbox.

" * " indicates required fields

This field is used for validation purposes only and should remain unchanged.

Other articles that might interest you