The content bellow is available only in French.

publié dans Ressources le 30 décembre 2021

Le Congo face aux dangers des pesticides

SOS Faim Belgique

PesticideRépublique Démocratique du CongoEtude, rapportVidéos

Accéder à la ressource

Une étude financée par SOS Faim, réalisée en avril 2021 par la faculté des sciences agronomiques de Kinshasa en République démocratique du Congo auprès d’un échantillon représentatif de 126 maraîchers de la ville, a mis en exergue une utilisation disproportionnée et abusive de pesticides, un risque avéré pour la santé des maraichers et des consommateurs et un impact certain sur l’écosystème, en particulier sur les sources d’eau. Les équipes de SOS Faim ont constaté qu’en plus des produits homologués, les paysans ont un accès aisé à des pesticides extrêmement toxiques, les plus courant étant le Dichlorvos et le Thiodan Endosulfan Sulfate. Ces substances chimiques pourtant interdites au Congo et dans de nombreux pays du monde en raison de leur grande toxicité et de leur persistance dans l’environnement, sont reconditionnées et vendues à moindre coût dans la ville de Kinshasa et ses environs. La présence et l’usage incontrôlé de telles substances nocives, permet d’affirmer que les Congolais et l’écosystème du Congo, sont en danger !

Télécharger l’étude

Accéder au site de la campagne

Stay informed⸱e!

Subscribe to our publications and newsletters to receive them directly in your mailbox.

" * " indicates required fields

This field is used for validation purposes only and should remain unchanged.

Other articles that might interest you