The content bellow is available only in French.

Ceci est un article de la publication "N°85 : Sur la piste des transitions agroécologiques. Quels chemins parcourus ?", publiée le 7 mars 2024.

Editorial – Dix ans d'avancées ?

Gifty Narh/Inter-réseaux/Iram/Isabelle Droy

Agro-écologieAfrique centraleAfrique de l’Ouest

Il y a 10 ans, Inter-réseaux consacrait un numéro de sa revue Grain de sel aux approches agroécologiques qui se mettaient en place
en Afrique de l’Ouest et du Centre. Depuis, les crises environnementales se sont aggravées (érosion de la biodiversité, changement
climatique) et la nécessité de s’engager dans une transition agroécologique, aussi bien dans les pays du Nord global que ceux du
Sud global, est désormais reconnue par de nombreux acteurs, politiques, opérateurs ou consommateurs. Cependant, la mise en oeuvre
de cette transformation et de cette possible résilience tarde, alors que la récente vague de contestations des agriculteurs et agricultrices
en Europe révèle l’impasse dans laquelle ils se trouvent, coincés dans l’engrenage d’un modèle agricole qui les précarise.

Ce numéro de Grain de sel aborde le chemin parcouru et les évolutions en cours dans les approches de la transition agroécologique
en Afrique de l’Ouest. Il est le fruit d’un partenariat avec l’Iram, dont le projet associatif affirme son engagement en faveur de l’agroécologie,
et qui a consacré sa Journée d’études de 2023 à la question « Comment accompagner les transitions agroécologiques dans
les Suds ? ». Ce numéro conjoint permet de valoriser et de poursuivre les réflexions engagées lors de cet événement (p.43).

Il y a 10 ans, en 2014, les travaux sur l’agroécologie étaient encore largement focalisés sur les transitions vers des pratiques agricoles
sans externalités négatives sur la santé des agriculteur·trices et l’environnement. Si les enjeux de sa productivité sont parfois sujets à
controverse, l’agroécologie permet déjà aux systèmes innovants intensifs de se développer (p.8). En Afrique de l’Ouest, le Manifeste de
l’Agroécologie Paysanne de 2017 a ancré la dimension sociale et territoriale de l’agroécologie paysanne, afin d’agir face aux tentatives
d’accaparement du concept par des opérateurs extérieurs au milieu rural (p.6).

Une compréhension plus holistique de l’approche agroécologique, proposée par la FAO (2018) et le HLPE (2019) montre que l’agroécologie
peut aussi être porteuse d’un modèle social plus inclusif, notamment en direction des femmes par la reconnaissance de leurs
savoirs et de leur contribution à la préservation des pratiques agroécologiques (p.15).

L’agroécologie peut alors contribuer à une transformation vers des systèmes alimentaires durables, déclinés sur les territoires. Le
rapport de la FAO de 2023 sur la situation mondiale de l’alimentation et de l’agriculture a présenté un mode de calcul sur les coûts
complets des systèmes alimentaires, comptabilisant les incidences, jusqu’ici largement occultées, des modèles agricoles conventionnels
sur l’environnement, la santé et les moyens de subsistance des populations. Cet outil devrait permettre de mieux éclairer
les orientations de politiques publiques agricoles et de justifier le soutien à des démarches de transitions agroécologiques, alors
même que certaines données sur l’utilisation des pesticides en Afrique montrent une forte hausse présageant d’une crise sanitaire
silencieuse (p.20). De la même façon, les récentes évolutions défavorables aux modèles d’élevage transhumant, pourtant plus respectueux
des équilibres agroécologiques, témoignent de la prédominance de modèles d’intensification dont les risques pour la
santé, l’environnement, mais aussi le bien-être des éleveurs et de leurs animaux ne sont plus à démontrer (p.32).

Du côté des productrices et producteurs, la transition ne peut se faire sans formation et les conseils agricoles ont un rôle essentiel dans
ce travail de sensibilisation et d’agroécologisation des systèmes (p.24). Des innovations, notamment financières, sont nécessaires (p.26).
Sur tous les territoires, les transitions agroécologiques sont des processus de transformation complexes engageant de nombreux
acteurs, leur déroulé n’est souvent pas linéaire. La société civile joue un rôle de première ligne (p.39) à travers des alliances pour
soutenir la recherche-action en partenariat avec les organisations paysannes, alliances qui donnent l’espoir d’un réel changement
de paradigme à différentes échelles.

Stay informed⸱e!

Subscribe to our publications and newsletters to receive them directly in your mailbox.

" * " indicates required fields

This field is used for validation purposes only and should remain unchanged.

Other articles that might interest you

Editorial – Dix ans d'avancées ?
Gifty Narh, Inter-réseaux, Iram, Isabelle Droy

Il y a 10 ans, Inter-réseaux consacrait un numéro de sa revue Grain de sel aux approches agroécologiques qui se mettaient en place en Afrique de l’Ouest et du Centre. Depuis, les crises environnementales se sont aggravées (érosion de la biodiversité, changement climatique) et la nécessité de s’engager dans une transition agroécologique, aussi bien dans les pays du Nord global que ceux du Sud global, est désormais reconnue par de nombreux acteurs, politiques, opérateurs ou consommateurs. Cependant, la…

Repères : Transitions agroécologiques : quels chemins parcourus ?
Inter-réseaux, Iram

Explorez les dernières informations sur l’agroécologie en Afrique de l’Ouest et du Centre, avec des données chiffrées, des infographies, des repères et une frise interactive retraçant 20 ans d’évolution.

Lire FlipbookPDF
"Ce n'est pas la pertinence de l’agroécologie qui est en jeu, mais sa dimension politique"
Irpad, Mamadou Goïta

Mamadou Goïta est le directeur exécutif de l’Institut de recherche et de promotion des alternatives de développement basé à Bamako, au Mali. Pour Grain de sel, il analyse les différentes forces en présence qui ont émergé ces dernières années autour des processus de transitions agroécologiques.

Lire PDF
Quelle intensification, grâce à quelles innovations ?
Cirad, Nadine Andrieu

Si en Afrique, l’agroécologie est proposée de façon croissante comme alternative pour intensifier durablement les systèmes agricoles, elle soulève encore (malgré ses réussites) scepticisme et controverses, notamment sur sa productivité et sa possibilité de transformer l’agriculture à grande échelle. Cet article revient sur différents projets menés en Afrique visant, d’une part, à caractériser la diversité des systèmes de production agroécologiques, et d’autre part à co-concevoir avec les acteurs des systèmes agroécologiques innovants.

Lire PDF
"L'adaptation au changement climatique, un levier pour favoriser une dynamique régionale en faveur de l'agroécologie"
Cedeao, Commission de la CEDEAO, Massandje Touré-Litsé

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) mène actuellement quatre grands projets qui mobilisent les principes de l’agroécologie et de l’agriculture intelligente face au climat pour un montant total de 49 millions d’Euros (cf. encadré page suivante). Contrairement à la position défendue par Mamadou Goïta page 6, l’organisation communautaire ne considère pas ces deux approches comme antinomiques. Entretien avec Massandje Touré-Litsé, Commissaire de la CEDEAO aux Affaires Économiques et à l’Agriculture, sur les enjeux politiques…

Lire PDF
COP28 : l’agroécologie grande absente des débats et déclarations
Inades Formation, Sena Kwaku Adessou

Malgré les bonnes intentions du langage politique, la COP28 sur le climat a soigneusement évité d’utiliser le terme d’agroécologie lors des débats tenus à Dubaï fin 2023. Décryptage par Sena Adessou.   Sur cette même page, vous trouverez un encadré des projets CEDEAO en cours liés à l’agroécologie, en suite de l’entretien p.10-11 de Massandje Touré-Litsé, Commissaire de la CEDEAO aux Affaires Économiques et à l’Agriculture.

Lire PDF
Quels droits et dispositifs pour favoriser des terres agroécologiques ?
GRET, Manéré Ouedraogo

L’expérience de périmètres bocagers au Burkina Faso et l’aménagement de blocs agroécologiques au sud de Madagascar visent un changement d’échelle de la transition agroécologique. Retour sur les questions centrales du foncier et de la gestion des terres qui ont émergé lors de ces initiatives.

Lire PDF
Femmes, rapports de genre et agroécologie au Niger : quelles places des femmes dans les transitions agroécologiques ?
Aïssa Kimba (RECA Niger), Balkissa Daoura, Christophe Rigourd, Iram, Marthe Diarra Doka, Patrick Delmas, RECA Niger, Rose Adoum, Souleymane Ousmane

Les rapports de genre peuvent-ils expliquer une différence sexo-spécifique de sensibilité à l’agroécologie ? Les femmes sont-elles les premières supportrices de l’agroécologie ? Dès lors, peuvent-elles être le premier levier pour les transitions agroécologiques et pour le développement durable du pays ? Éléments de réflexions et de réponses depuis le modèle de “maraîchage au féminin” où les femmes se révèlent expertes de l’intensification agroécologique.

Lire PDF
L’agroécologie, un mouvement social porté par les femmes rurales
Nous Sommes la Solution, Sia Anne Marie Kamano

“Nous Sommes la Solution” démontre comment mouvement paysan, mouvement des femmes rurales et mouvement pour l’agroécologie convergent ensemble pour faire progresser les pratiques agroécologiques, mais aussi redonner aux femmes leur juste place dans les systèmes alimentaires. Le réseau panafricain NSS compte environ 800 associations de femmes rurales dans 8 pays de l’Afrique de l’Ouest. Entretien avec Sia Anne Marie Kamano, la coordinatrice nationale de NSS Guinée, trésorière générale de NSS et présidente de la coalition des femmes guinéennes…

Lire PDF
La tractorisation et ses enjeux en zone cotonnière du nord Bénin
Cirad, Espérance Nazaire Biaou, Laboratoire de Search sur l'Innovation pour le Développement Agricole (LRIDA)., Prof. Ismail M.Moumouni, Rayane Imorou Karimou, Teatske Bakker

L’Afrique demeure le continent le moins mécanisé du monde. La motorisation permet d’améliorer la productivité du travail et d’étendre les surfaces cultivées, mais elle n’est pas sans risques pour la durabilité des exploitations agricoles. Après des décennies de tentatives infructueuses, l’essor rapide de la motorisation ces dernières années dans certaines régions change fondamentalement les systèmes agraires, avec des effets encore peu étudiés. Cet article questionne la place des tracteurs et de la motorisation pour accompagner les transitions agroécologiques,…

Lire PDF
Face à l'alerte sanitaire et environnementale, réduire l'usage des pesticides Expériences croisées d'AVSF-Alterpestimed et du RECA Niger
AVSF, Bertrand Mathieu, Patrick Delmas, RECA Niger, Souleymane Ousmane, Valentin Beauval, Younoussa Barry

En Afrique de l’Ouest et du Centre (AOC), la consommation de pesticides augmente bien plus vite que la progression des alternatives agroécologiques : leur utilisation en Afrique de l’Ouest s’est multipliée par 20 entre 1993 et 2021 (FAOSTAT) avec des effets catastrophiques sur la santé des personnes et sur l’environnement. Face à des constats extrêmement préoccupants, le RECA Niger et le groupe AVSF-Alterpestimed (groupe où agronomes, vétérinaires, agriculteurs et éleveurs travaillent sur le sujet du “moindre, meilleur usage…

Lire PDF
Comment "agroécologiser" les dispositifs de conseil agricole ?
Cirad, Fédération des paysans du Fouta Djallon, Institut Agro Montpellier, Manal Bourazza, Patrice Djamen, Thierno Balla Diallo

Prendre en compte l’agroécologie dans l’offre de conseil agricole est une des clés de réussite des politiques de promotion de l’agroécologie. Mais “l’agroécologisation” des dispositifs de conseil agricole doit être cohérente avec les besoins en transitions agroécologiques. Cela exige un changement transformationnel qui ne peut réussir qu’au travers d’une stratégie bien adaptée. Cet article propose une démarche pour relever ce défi.

Lire PDF
Mieux financer les investissements productifs dans la transition agroécologique, c'est possible !
Elise Juguet, Eva Haentjens, HORUS Development Finance, SalvaTerra

La demande de financement du secteur agricole en Afrique de l’Ouest demeure, de manière générale, considérable et largement insatisfaite. La transition de l’agriculture vers des modes de production plus durables et plus résilients aux changements climatiques ne peut s’accompagner qu’avec des financements renouvelés. Elise Juguet et Eva Haentjens détaillent ici les mécanismes financiers qui fonctionnent et peuvent encourager cette transition, d’après l’étude qu’elles ont menée ensemble pour l’ARAA-CEDEAO sur les mécanismes de financement de la transition agroécologique dans…

Lire PDF
Maraîchage agroécologique : connecter l'offre paysanne aux marchés urbains
Fifata, Iram, Laurent Liagre

La demande des consommateurs en produits “sains” pourrait stimuler les agriculteurs à adopter des pratiques agroécologiques, et la grande distribution comme la restauration se disent intéressées par ces produits. Mais cela suppose de créer des systèmes de commercialisation qui connectent mieux les producteurs aux marchés urbains. Les initiatives en cours à Madagascar mettent en lumière les défis à surmonter.

Lire PDF
Cultures céréalières pluviales : les enjeux cachés des transitions agroécologiques
GRDR, Grdr Mauritanie

La céréaliculture pluviale du sud mauritanien est, par défaut, agroécologique. L’exemple de la culture du sorgho, pratiquée dans les zones non inondables riveraines du fleuve Sénégal, démontre que les enjeux de transition agroécologique se situent surtout dans les relations entre parties prenantes plutôt que dans la proposition “d’itinéraires techniques types”.

Lire PDF
Élevage : l'agroécologie face à la stratégie d’intensification des troupeaux
Bio Goura Soulé, Commission de la CEDEAO

Bio Goura Soulé est assistant technique Élevages et Pastoralisme à la direction de l’Agriculture et du Développement Rural de la Commission de la CEDEAO et membre d’Inter-réseaux. Cet agroéconomiste s’intéresse particulièrement aux mutations des systèmes pastoraux. Pour Grain de sel, il analyse les défis de la filière élevage en Afrique de l’Ouest.

Lire PDF
La filière laitière périurbaine de Niamey : des dynamiques favorables aux pratiques agroécologiques ?
Abdelmajid Ali Dandakoye, Claire-Isabelle Rousseau, Iram

L’élevage au Niger représente un enjeu majeur en termes d’emploi, de revenu des ménages ruraux et de sécurité alimentaire. La demande en lait des consommateurs est en constante augmentation, mais elle reste essentiellement satisfaite par des importations. Il existe cependant de réelles opportunités pour développer la filière lait local dans la périphérie de Niamey. À quel niveau de transition agroécologique se situe-t-elle ? Cet article propose une lecture au niveau de l’exploitation, de l’agroécosystème et du système alimentaire…

Lire PDF
Le natural farming à grande échelle : la promesse agroécologique de l’Inde ?
Claire Aubron, INRAE, Institut Agro Montpellier, Laurent Ruiz, Olivier Philippon, Sébastien Bainville

Le natural farming, appelé jusqu’en 2019 zéro budget natural farming (ZBNF), est un mouvement agroécologique très ambitieux qui a émergé ces dernières années dans le sud de l’Inde. L’État de l’Andhra Pradesh s’est fixé pour objectif de “convertir” 6 millions d’agriculteurs et 8 millions d’hectares à l’agroécologie d’ici 2027. Est-ce que cela fonctionne ? Les conditions sont-elles suffisantes pour développer cette approche agroécologique ? Une équipe de chercheurs de l’Institut Agro Montpellier détaille les interrogations soulevées par ce…

Lire PDF
Comment l’agroécologie s’est-elle insérée dans les politiques agricoles du Maroc ?
ENA Meknès, Fouad Rachidi

Du Plan Maroc Vert (PMV) de 2008 à 2020 à la Stratégie Génération Green (SGG) de 2020 à 2030, cet article examine ici comment les principes de transitions agroécologiques ont peu à peu été intégrés aux récentes politiques agricoles marocaines.

Lire PDF
La transition agroécologique en marche
Bernardin Djossou, CIFAN, CNOP Mali, Enda Pronat, Ferme Ecole SAIN, Mariam Sow, Ramadan Sylla

Quels sont les modèles d’agroécologie pour l’Afrique de l’Ouest, avec quels enjeux de territorialisation ? Comment favoriser et valoriser l’innovation paysanne pour les transitions agroécologiques ? Dialogue à trois voix entre organisation paysanne (CNOP Mali), organisation de la société civile (Enda Pronat Sénégal, 3AO) et organismes de formation (Centre CIFAN et la ferme école Sain du Bénin), trio d’acteurs essentiels des dynamiques des transitions agroécologiques et visages des synergies en cours.

Lire PDF
Du côté des membres
AVI, Fondation de France, Iles de paix

Plusieurs organisations membres d’Inter-réseaux animent et soutiennent des projets et des réflexions sur le thème de l’agroécologie et des transitions. Certaines ont intégré notre comité de rédaction et ont co-signé plusieurs articles (Iram, AVSF, Gret, RECA-Niger, Inades-Formation). Leurs expériences ont nourri les choix et débats de ce présent numéro. Cette page met en lumière le travail de Iles de Paix, de AVI et de la Fondation de France, qui a apporté son soutien exceptionnel pour ce numéro.

Lire PDF
L'Iram, co-rédacteur en chef de ce numéro, invité à mettre son Grain de sel
Inter-réseaux, Iram

Inter-réseaux Développement rural s’associe de nouveau à l’un de ses membres pour la co-réalisation de sa revue Grain de sel ! Ce partenariat autour des transitions agroécologiques permet à Inter-réseaux de poursuivre les débats ouverts dans le Grain de sel n°63 paru il y a tout juste 10 ans, et à l’Iram de valoriser et de prolonger les réflexions de sa journée d’études du 29 juin 2023 sur l’accompagnement des transitions agroécologiques. Retour sur la Journée d’études Iram…

Lire PDF
Sophie Sedgho, cultiver le droit à la santé
CNABio, Sophie Sedgho

Professeure de biologie à la retraite, Sophie Sedgho est une des grandes figures militantes de l’agriculture agroécologique à Ouagadougou. Elle est vice-présidente du Conseil national de l’agriculture écologique (CNABio) du Burkina Faso et a fondé en 2004 l’association La Saisonnière qui coordonne aujourd’hui 3 sites agroécologiques certifiés en Bio/SPG gérés par des femmes et un réseau de six organisations engagées en agroécologie dans les zones périurbaines de Ouagadougou.

Lire PDF