fr Inter-réseaux Développement rural fr Inter-réseaux Développement rural

Accueil

Bulletin mensuel N°352 d'information sur les marchés agricoles.

Bulletin mensuel N°352 d'information sur les marchés agricoles.
  • Partagez :
Commissariat à la sécurité alimentaire 11 septembre 2017

Thèmes :

FAITS SAILLANTS & PERSPECTIVES

Après dix mois de déstockages, le niveau d’approvisionnement des marchés en produits locaux (céréales sèches, légumineuses) est faible à négligeable. Cette modicité est plus accentuée dans les marchés ruraux de collecte, du fait de l’épuisement des réserves paysannes. Toutefois, les stocks des céréales importées (riz, sorgho, maïs) sont satisfaisants.

Le stock national de régulation de riz s’élève à 102 596 tonnes. Il est composé de 47 900 tonnes (importé non parfumé), 50 227 tonnes (importé parfumé), 1 269 tonnes (importé entier ou intermédiaire), 1 200 tonnes (local décortiqué), (source ARM).

Les légumes locaux sont de plus en plus rares dans les marchés. Cette faiblesse est imputable à l’épuisement de la production des légumes de grande consommation (oignon, pomme de terre) et à l’arrivée de l’hivernage qui n’est pas une période favorable des cultures maraîchères. En revanche les spéculations importées arrivent progressivement dans les marchés.

Les prix moyens mensuels de détail par kilogramme des céréales locales sèches se situent à : 241 F CFA (mil souna), 253 F CFA (sorgho), 220 F CFA (maïs). Les prix pratiqués en juillet 2017, sont supérieurs à leurs niveaux des autres périodes de référence. Même si les variations sont faibles au cours des deux derniers mois (+2% à +4%), elles sont importantes par rapport à leurs niveaux de l’année dernière à la même période (+11% à +25%) et modérées par rapport aux moyennes quinquennales (+4% à +8%).

Le prix moyen de détail du kilogramme du riz local décortiqué qui se situe à 268 F CFA, est demeuré relativement stable au cours des deux derniers mois et à son niveau de juillet 2016, mais reste légèrement supérieur (+7%) à la moyenne quinquennale.

Le prix du kilogramme du riz importé brisé non parfumé se situe à 290 F CFA/kg. Il a légèrement augmenté de 5 F/kg (+2%) au cours des deux derniers mois, de 20 F/kg (+8%) par rapport à son niveau de juillet 2016 (270 F CFA) et de 11 F/kg (+4%) par rapport à la moyenne quinquennale (279 F CFA).

Le prix du kilogramme du riz importé brisé parfumé se chiffre à 393 F CFA/kg. La seule variation notable (-6%) du prix de cette céréale est enregistrée par rapport à la moyenne quinquennale (419 F CFA).

Les prix moyens par kilogramme des légumineuses s’élèvent respectivement à : 456 F CFA (niébé), 253 F CFA (arachide coque) et 684 F CFA (arachide décortiquée). Les variations des prix des légumineuses ont connu des fortunes diverses. Elles sont ponctuées par des écarts de hausse (+3% à +18%) et baisse (-4% à -22%).

Le niveau d’approvisionnement des marchés à bétail est correct. Le bon déroulement de l’hivernage favorise un bon embonpoint des animaux du fait de la disponibilité de l’herbe et de la diversité des points d’abreuvement.

Les principaux flux commerciaux transfrontaliers qui s’opèrent avec les pays de la sous-région (Mali, Burkina, Guinées, Mauritanie, Gambie) sont constitués des produits suivants : maïs, sorgho, légumes, tubercules, huile de palme, poisson, sel, fruits, bétail etc.

Au cours du mois d’août 2017, le marché agricole national, notamment ceux ruraux seront relativement moroses et tendus pour le commerce des produits locaux (céréales sèches, légumineuses). Toutefois, les marchés des régions nord (St-Louis, Matam, Louga) devraient être bien approvisionnés abondammet en riz local décortiqué issu de la contre saison chaude. Les marchés seront abondamment approvisionnés en céréales importées (riz, maïs). Pour le bétail, il sera très animé du fait de la forte demande des petits ruminants pour la célébration de la fête de Tabaski prévue en fin août-début septembre. Les prix des produits locaux (céréales sèches, légumineuses) qui sont déjà élevés vont poursuivre leur tendance de hausse saisonnière. Les prix des animaux vont se renchérir du fait de la forte demande attendue dans la dernière décade du mois.


Réagir à cet article

Restez informé(e) !

Vous pouvez vous abonner à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail. Vous pouvez également créer des bulletins personnalisés pour recevoir les dernières informations publiées sur les thématiques de votre choix.

Je m’inscris

  •  

    Site réalisé avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie et de l’Agence française de Développement

  • AFD OIF
  • COMMENT PARTICIPER ?

    De nombreuses possibilités existent pour participer à la vie du réseau. Vous pouvez vous abonner à nos publications et créer des bulletins personnalisés.

    Abonnez-vous à nos publications

  • Vous pouvez aussi vous abonner à nos flux RSS et nous suivre sur les réseaux sociaux

  • Envoyez-nous vos contributions et vos suggestions en nous contactant !

  • CONTACTEZ-NOUS