fr Inter-réseaux Développement rural fr Inter-réseaux Développement rural

Accueil

Bulletin mensuel N°330 d'information sur les marchés agricoles.

Bulletin mensuel N°330 d'information sur les marchés agricoles.
  • Partagez :
Commissariat à la sécurité alimentaire 11 novembre 2015

Thèmes :

FAITS SAILLANTS ET PERSPECTIVES

Le mois de septembre clôture la campagne de commercialisation des produits
agricoles sous pluie. Ce mois se caractérise par la faiblesse des disponibilités des produits locaux (céréales locales sèches, légumineuses), malgré le déstockage tout azimut, des dernières réserves. Toutefois, il est observé d’importantes quantités de maïs en vert dans les marchés des régions Centre, Sud et Est du pays.

Le stock de riz local décortiqué a sensiblement baissé en passant de
860,810 tonnes à la fin du mois d’août à 588,200 tonnes en fin septembre 2015 (source : ARM.). Ce stock est pour l’essentiel (85,68 %) localisé au niveau des régions de Dakar, Louga et St Louis et se répartit
ainsi qu’il suit : Dakar (300 tonnes), Louga (124,500 tonnes) et St-Louis (79.500 tonnes).

Le stock de régulation du riz importé se situe à 92 610 tonnes (source : ARM).
Il est composé de : 43 998 tonnes de riz ordinaire brisé, 47 886 tonnes de riz
parfumé et 726 tonnes de riz entier ou intermédiaire.

Les prix par kilogramme des céréales locales sèches sont inférieurs à leurs

valeurs du mois d’août 2015 (-1% à -4%) et à leurs niveaux de 2014 à la même période (-4% à – 18%), mais sont plus élevés (+3% à +24%) aux moyennes des cinq dernières années.

Les prix par kilogramme des céréales locales sèches
reste inférieur à ceux de toutes les périodes de référence : -5% par rapport au mois écoulé (268 F CFA), -1% par rapport à la même période en 2014 (257 F CFA) et -3% par rapport à la moyenne quinquennale
(262 F CFA).

Le kilogramme du riz ordinaire importé brisé (274 F CFA) reste
relativement stable par rapport à toutes les périodes de référence.

La faiblesse des stocks des légumineuses s’est traduite par le
renchérissement des prix pratiqués. Même si les variations mensuelles sont faibles (-1 à +6%), celles par rapport à l’année écoulée à la même période (+13 à +27%) et aux moyennes quinquennales (+46 à +49%)
sont importantes.

La forte demande occasionnée par la célébration de la fête de tabaski s’est

soldée par la hausse des prix de détail des légumes phares importés (oignon,
pomme de terre) avec des variations comprises entre +6% et +13%.

Malgré l’importante offre liée à la fête de tabaski, les prix des petits

ruminants, notamment des ovins ont enregistré une hausse mensuelle de +18%.

Les principaux flux commerciaux avec les pays voisins (Mali, Burkina, Guinée, Mauritanie) se poursuivent avec les produits suivants : maïs, arachide humide,
huile de palme et bétail (bovin, ovin).
_
Au cours du mois d’octobre 2015, les marchés, notamment ceux de collecte
devraient retrouver leur dynamisme du fait de l’arrivée des nouvelles récoltes.


Réagir à cet article

Restez informé(e) !

Vous pouvez vous abonner à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail. Vous pouvez également créer des bulletins personnalisés pour recevoir les dernières informations publiées sur les thématiques de votre choix.

Je m’inscris

  •  

    Site réalisé avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie et de l’Agence française de Développement

  • AFD OIF
  • COMMENT PARTICIPER ?

    De nombreuses possibilités existent pour participer à la vie du réseau. Vous pouvez vous abonner à nos publications et créer des bulletins personnalisés.

    Abonnez-vous à nos publications

  • Vous pouvez aussi vous abonner à nos flux RSS et nous suivre sur les réseaux sociaux

  • Envoyez-nous vos contributions et vos suggestions en nous contactant !

  • CONTACTEZ-NOUS