fr Inter-réseaux Développement rural fr Inter-réseaux Développement rural

Accueil

Rapport HLPE (CSA) : Paysans et entrepreneurs: investir dans l’agriculture des petits exploitants pour la sécurité alimentaire

Rapport HLPE (CSA) : Paysans et entrepreneurs: investir dans l'agriculture des petits exploitants pour la sécurité alimentaire
  • Partagez :
HLPE/CSA 17 octobre 2013

Thèmes :

En octobre 2011, le Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA) a demandé au Groupe d’experts de haut niveau sur la sécurité alimentaire et la nutrition de prévoir « une étude comparative des obstacles à l’investissement agricole des petits exploitants dans différents contextes, ainsi que des options de politique générale pour lever ces obstacles, et de prendre en compte, ce faisant, les travaux réalisés dans ce domaine par le FIDA et la FAO dans le contexte du Comité de l’agriculture, ainsi que les activités d’autres partenaires clés. Cette étude devrait comprendre une évaluation comparative des stratégies permettant de lier les petits exploitants aux chaînes de valeur agroalimentaires sur les marchés nationaux et régionaux, et présenter les enseignements pouvant être tirés de différentes expériences, et elle devrait également évaluer les incidences des partenariats entre secteur public et secteur privé, entre secteur coopératif agricole et secteur privé et au sein du seul secteur privé sur les petits exploitants » (Rapport final de la trente-septième session du CSA, 2011).
Pour répondre à cette demande, il faut d’abord définir la petite agriculture, comprendre ce qu’elle recouvre, la portée et la finalité des investissements, et ensuite placer la question dans une perspective plus large en examinant notamment sa contribution à la sécurité alimentaire et ses futures trajectoires, compte tenu des divers contextes régionaux et nationaux.
Sur les 1,4 milliard de personnes dans le monde qui vivent dans une pauvreté extrême (avec moins de 1,25 USD par jour), 70 pour cent vivraient dans des zones rurales et la plupart d’entre elles seraient partiellement (ou complètement) tributaires de l’agriculture. C’est donc en raison de l’urgente nécessité de réduire la pauvreté que la petite agriculture occupe désormais le devant de la scène.

Lire le rapport (126p.)
http://www.fao.org/fileadmin/user_upload/hlpe/hlpe_documents/HLPE_Reports/HLPE-Report-6_FR.pdf


Réagir à cet article

Restez informé(e) !

Vous pouvez vous abonner à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail. Vous pouvez également créer des bulletins personnalisés pour recevoir les dernières informations publiées sur les thématiques de votre choix.

Je m’inscris

  •  

    Site réalisé avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie et de l’Agence française de Développement

  • AFD OIF
  • COMMENT PARTICIPER ?

    De nombreuses possibilités existent pour participer à la vie du réseau. Vous pouvez vous abonner à nos publications et créer des bulletins personnalisés.

    Abonnez-vous à nos publications

  • Vous pouvez aussi vous abonner à nos flux RSS et nous suivre sur les réseaux sociaux

  • Envoyez-nous vos contributions et vos suggestions en nous contactant !

  • CONTACTEZ-NOUS