fr Inter-réseaux Développement rural fr Inter-réseaux Développement rural

Accueil

Rapport de synthèse GWI: Spécialisation ou diversification ? Perspectives divergentes sur la riziculture irriguée par trois grands barrages dans le Sahel

Rapport de synthèse GWI: Spécialisation ou diversification ? Perspectives divergentes sur la riziculture irriguée par trois grands barrages dans le Sahel
  • Partagez :
Global Water Initiative , IED Afrique , IIED , UICN 10 juin 2014

Thèmes :

Ce rapport de synthèse s’appuie sur les principales leçons et recommandations des études de cas portant sur l’analyse des stratégies, aspirations et contraintes des différentes catégories d’agriculteurs vivant autour des barrages de Bagré (Burkina Faso), Sélingué (Mali) et Niandouba/Confluent (Sénégal)1. Cette recherche est initiée par la Global Water Initiative (GWI), financée par la Fondation Howard G. Buffett. GWI promeut la vision où l’eau est utilisée d’une manière efficace et équitable, permettant aux agriculteurs d’améliorer leur sécurité alimentaire et de devenir plus résilients face au changement climatique, grâce à une production agricole durable, pour eux-mêmes, leurs communautés et le monde. L’étude vise à contribuer aux réflexions régionales autour des politiques et programmes à mettre en oeuvre pour améliorer la performance des systèmes de production rizicoles dans les périmètres et renforcer les moyens de subsistance des agriculteurs. Une telle initiative était d’autant plus opportune que les politiques nationales en matière de sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest accordent une place centrale à la riziculture. Les choix technologiques qui accompagnent ces politiques sont essentiellement centrés sur la construction de grands barrages destinés à l’irrigation, mais également à la production d’électricité. Aujourd’hui, plus de 90 barrages ont déjà été construits en Afrique de l’Ouest pour améliorer l’irrigation et 40 autres sont prévus. C’est pourquoi GWI s’intéresse à la production rizicole, qui figure parmi les options prioritaires des États en matière de sécurité alimentaire, avec pour objectif d’assurer les moyens de subsistance des petits producteurs. GWI se demande cependant si une telle option permet vraiment une meilleure utilisation des ressources disponibles et la mise en place de systèmes de production adaptés aux besoins des petits producteurs.
production adaptés aux besoins des petits producteurs.

Lire le rapport de synthèse (40p., 681 Ko) :

http://pubs.iied.org/pdfs/17568FIIED.pdf


Réagir à cet article

Restez informé(e) !

Vous pouvez vous abonner à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail. Vous pouvez également créer des bulletins personnalisés pour recevoir les dernières informations publiées sur les thématiques de votre choix.

Je m’inscris

  •  

    Site réalisé avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie et de l’Agence française de Développement

  • AFD OIF
  • COMMENT PARTICIPER ?

    De nombreuses possibilités existent pour participer à la vie du réseau. Vous pouvez vous abonner à nos publications et créer des bulletins personnalisés.

    Abonnez-vous à nos publications

  • Vous pouvez aussi vous abonner à nos flux RSS et nous suivre sur les réseaux sociaux

  • Envoyez-nous vos contributions et vos suggestions en nous contactant !

  • CONTACTEZ-NOUS