fr Inter-réseaux Développement rural fr Inter-réseaux Développement rural

Accueil

Publication SOS Faim: Révolution verte ou agro-écologie?

Publication SOS Faim: Révolution verte ou agro-écologie?
  • Partagez :
SOS Faim Belgique 31 mars 2014

Thèmes :

Résumé :

L’agriculture familiale est un mode de vie et un mode de production qui contribue fondamentalement à l’alimentation des populations de l’Afrique l’Ouest avec près de 80% des aliments produits. Elle s’oppose à la forme d’agriculture appelée agriculture industrielle ou agriculture commerciale qui est orientée prioritairement vers l’accumulation de profits financiers en faveur des investisseurs privés. L’agriculture familiale est la plus répandue en Afrique en général et en Afrique de l’Ouest en particulier. Elle est cependant actuellement confrontée à plusieurs défis majeurs, parmi lesquels, principalement : l’émergence d’initiatives d’investissements privilégiant la privatisation des moyens de production (terre, eau, autres intrants…), la faiblesse des politiques publiques pour la soutenir, la faible reconnaissance sociale et politique du métier de paysans par les décideurs politiques, l’insuffisance d’accès aux services sociaux de base, l’insuffisance d’accès aux facteurs essentiels de production (terre, eau, financement…), ou encore le risque de marginalisation face à la percée de l’agrobusiness sur le continent.

La grande majorité des initiatives d’investissements est orientée vers le modèle de « Révolution verte », axé sur la combinaison de trois facteurs essentiels : l’utilisation intensive des intrants chimiques, l’utilisation intensive de l’eau et l’utilisation des semences dites « performantes ». Cette forme d’agriculture privilégie le « marché » (secteur privé) comme acteur principal de l’investissement dans l’agriculture. Des initiatives comme « La Nouvelle Alliance » promue par le G8, l’ « Alliance pour une Révolution Verte en Afrique » communément appelée « AGRA » mise en place par la fondation Bill et Melinda Gates et la Fondation Rockefeller, l’initiative « GROW » proposée par les USA, le Programme global pour l’agriculture et la sécurité alimentaire appelé « GAFSP », toutes ces initiatives constituent la matérialisation de la tendance à l’exclusion progressive des exploitations familiales (EF) dans la production des aliments pour nourrir les populations africaines.

Au niveau international, certaines initiatives comme les Directives Volontaires pour une gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux forêts ou les Principes d’Investissements Responsables dans l’agriculture (PIRA) communément appelé PRAI, tentent de donner des orientations aux formes d’investissements qui s’intéressent à la ressource « terre », fondamentale dans la production des aliments. La ruée vers les terres africaines pour faire fructifier les capitaux et communément appelé par les mouvements sociaux « accaparement des terres », constitue une menace fondamentale pour l’Agriculture familiale et ses acteurs que sont les EF. Ces deux initiatives sont coordonnées par le Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA) où siège la Société Civile (SC) internationale.

L’exemple du Burkina Faso qui est pris dans « l’étau de l’aide » au développement agricole est assez illustratif des tendances actuelles des investissements dans l’agriculture. En effet, pays pauvre et très largement dépendant de l’aide, le Burkina Faso abrite toutes les nouvelles initiatives d’investissement par les coopérations bilatérales et les grandes entreprises privées (Nouvelle Alliance, AGRA, GROW, GAFSP…). Ce pays se trouve dans une situation où les initiatives agroécologiques promues par la très grande majorité des exploitations agricoles ont du mal à bénéficier des investissements nécessaires pour se consolider et pour être vulgarisées à une plus grande échelle.

Des solutions sont proposées dans le document.


Réagir à cet article

Restez informé(e) !

Vous pouvez vous abonner à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail. Vous pouvez également créer des bulletins personnalisés pour recevoir les dernières informations publiées sur les thématiques de votre choix.

Je m’inscris

  •  

    Site réalisé avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie et de l’Agence française de Développement

  • AFD OIF
  • COMMENT PARTICIPER ?

    De nombreuses possibilités existent pour participer à la vie du réseau. Vous pouvez vous abonner à nos publications et créer des bulletins personnalisés.

    Abonnez-vous à nos publications

  • Vous pouvez aussi vous abonner à nos flux RSS et nous suivre sur les réseaux sociaux

  • Envoyez-nous vos contributions et vos suggestions en nous contactant !

  • CONTACTEZ-NOUS