fr Inter-réseaux Développement rural fr Inter-réseaux Développement rural

Accueil

Coûts du transport et de la logistique sur le corridor Lomé-Ouagadougou

Coûts du transport et de la logistique sur le corridor Lomé-Ouagadougou
  • Partagez :
West Africa Trade Hub 4 mai 2012

Thèmes :

Le Centre ouest-africain pour le commerce a lancé en 2009 et en partenariat avec l’USAID, une étude sur les coûts du transport et de la logistique sur le corridor Lomé (Togo)- Ouagadougou (Burkina Faso). Après trois ans d’études sur le terrain, un rapport de 111 pages a été produit.

L’objectif principal de cette étude était d’identifier les problèmes et les opportunités afin de proposer des recommandations qui permettront d’améliorer la performance du transport et de la logistique en Afrique de l’ouest et du corridor Ouaga –Lomé en particulier. Le rapport en question a été rendu possible grâce à l’audition de 80 intervenants comprenant des transporteurs, des courtiers en douane, ainsi que des représentants de compagnies maritimes et de conseils des chargeurs.

Sur le trajet Lomé-Ouagadougou, du port au transit en terre burkinabè, il est fait état de 19 étapes de dédouanements. Coûts toujours élevés, longs délais des procédures, manque de certitude en temps et en coûts, corruption, sont essentiellement les difficultés rencontrées par les transporteurs selon le rapport. Pour accroitre la qualité sur le trafic, les auteurs de l’étude ont formulé cinq recommandations. Il s’agit de la libéralisation du marché ouest-africain du transport par camion, la création d’un marché unique dans la zone de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), la suppression de la corruption et des points de contrôle routiers, la mise en œuvre des contrôles de charge à l’essieu de la Cédéao et de l’Union économique et monétaire ouest africain et la réduction des frais de manutentions des conteneurs aux terminaux routiers à conteneurs du Burkina. Et ces recommandations, si elles venaient à s’appliquer, permettront d’économiser la somme de près de 36 milliards de francs CFA soit environ 31 milliards au titre des importations et 5 milliards pour les exportations.
Ce rapport est le deuxième du genre après celui fait sur le corridor Tema-Ouagadougou entre le Ghana et le Burkina Faso.

Voir l’article de presse de Fasozine : http://fasozine.com/index.php/societe/societe/8325-corridor-lome-ouagadougou-un-rapport-pointe-les-couts-du-transport-et-de-la-logistique

Pour télécharger le rapport sur le site du West Africa Trade Hub : http://www.watradehub.com/fr/resources/resourcefiles/jan12/transport-and-logistics-costs-lome-ouagadougou-corridor-draft


Réagir à cet article

Restez informé(e) !

Vous pouvez vous abonner à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail. Vous pouvez également créer des bulletins personnalisés pour recevoir les dernières informations publiées sur les thématiques de votre choix.

Je m’inscris

  •  

    Site réalisé avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie et de l’Agence française de Développement

  • AFD OIF
  • COMMENT PARTICIPER ?

    De nombreuses possibilités existent pour participer à la vie du réseau. Vous pouvez vous abonner à nos publications et créer des bulletins personnalisés.

    Abonnez-vous à nos publications

  • Vous pouvez aussi vous abonner à nos flux RSS et nous suivre sur les réseaux sociaux

  • Envoyez-nous vos contributions et vos suggestions en nous contactant !

  • CONTACTEZ-NOUS