fr Inter-réseaux Développement rural fr Inter-réseaux Développement rural

Accueil

Conflits agriculteurs/ éleveurs : Des mécanismes pour instaurer un climat de paix, d’entente et de solidarité

Conflits agriculteurs/ éleveurs : Des mécanismes pour instaurer un climat de paix, d'entente et de solidarité
  • Partagez :
le pays 22 septembre 2011

Thèmes :

L’accroissement de la population conjugué aux besoins nouveaux de terres agricoles, au développement de la culture de saison sèche et aux effets néfastes des changements climatiques réduisent considérablement l’espace réservé aux animaux. De ce fait, la mobilité des animaux à la recherche de pâturages, de cures salées et de points d’eau ne se fait pas sans difficultés. Dans un tel contexte de raréfaction des terres et des ressources naturelles, les individualismes se développent au détriment des valeurs ancestrales de partage et de solidarité. Ainsi, il s’instaure et s’accentue une compétition entre les acteurs du monde rural, principalement entre les éleveurs et les agriculteurs puisque chacun a tendance à privilégier les différences au détriment des similitudes et des intérêts communs. Dans cette véritable lutte d’intérêts, chacun perd ses repères et les contacts se soldent malheureusement par des oppositions rangées. Ces conflits deviennent de plus en plus nombreux et graves menaçant ainsi la cohésion sociale de même que les objectifs de développement et d’intégration économique.


Réagir à cet article


1 commentaire

  • Jean-Marie Cordier 22 septembre 2011 10:35:36

    Pour imaginer une voie de sortie à cette situation :

    Rêvons un peu… JTS- les semences du jardin tropical écrivait sous ce titre il y a quelques mois !

    "Non seulement un doublement de la production alimentaire, mais en plus une restitution de parcours aux éleveurs et du reboisement …

    Ces aménagements seront rendus possibles par l’extension de la technique JTA qui permet d’envisager des productions par an 15 fois supérieures à celles qui se récoltent actuellement avec les cultures pluviales. Ce résultat est obtenu grâce au fait que les JTA exploités avec des « annuelles de 100 jours » peuvent porter au moins 3 récoltes par an (à l’instar des rizières intensives), alors que les parcelles traditionnelles en culture pluviale n’en portent qu’une seule.

    Les rendements moyens par récolte sur JTA peuvent atteindre l’équivalent de 3 t à 4,5 t de céréales / ha irrigué, alors que les cultures traditionnelles donnent des récoltes dont les moyennes nationales sont voisines de 0,6 à 0,7 t/ha une fois par an.

    La création de zones d’herbages irrigués nécessiterait des équipements adéquats.

    Cet accroissement des disponibilités alimentaires permettrait d’envisager une politique d’occupation des sols qui outre la reconstitution de pâturages, permettrait de reboiser et de créer des bocages dans un cadre de tensions sociales apaisées entre agriculteurs et éleveurs.

    Il serait intéressant à cette fin d’associer les techniques ZAÏ et JTA.

    Les JTA ne nécessitent à chaque culture que 25 à 30% de l’eau habituellement utilisée dans les jardins traditionnels.

    Cette politique serait également source de solutions aux problèmes d’érosion tant hydrique qu’éolienne ainsi qu’à la recharge des nappes phréatiques.

    ATTENTION : L’irrigation des cultures pluviales en vue de 3 récoltes par an, conduites telles qu’elles le sont aujourd’hui, conduirait à des non sens technique, économique et écologique.

    Alors … rêvons un peu…

Restez informé(e) !

Vous pouvez vous abonner à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail. Vous pouvez également créer des bulletins personnalisés pour recevoir les dernières informations publiées sur les thématiques de votre choix.

Je m’inscris

  •  

    Site réalisé avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie et de l’Agence française de Développement

  • AFD OIF
  • COMMENT PARTICIPER ?

    De nombreuses possibilités existent pour participer à la vie du réseau. Vous pouvez vous abonner à nos publications et créer des bulletins personnalisés.

    Abonnez-vous à nos publications

  • Vous pouvez aussi vous abonner à nos flux RSS et nous suivre sur les réseaux sociaux

  • Envoyez-nous vos contributions et vos suggestions en nous contactant !

  • CONTACTEZ-NOUS