fr Inter-réseaux Développement rural fr Inter-réseaux Développement rural

Accueil

Analyse : Étendre la protection sociale au Sud : défis et dérives d’un nouvel élan

Analyse : Étendre la protection sociale au Sud : défis et dérives d'un nouvel élan
  • Partagez :
cetri 20 mai 2014

Thèmes :

La protection sociale est l’objet d’un regain d’intérêt dans le chef des gouvernements des pays émergents comme dans celui d’une « communauté du développement » s’étant convertie à l’idée qu’on ne pouvait sérieusement progresser en termes de lutte contre la pauvreté sans formes de prise en charge publique des risques sociaux. Lancée en 2009, l’initiative onusienne des « socles de protection sociale » fédère dans un même élan une coalition d’acteurs aux agendas sociaux passablement diversifiés (si pas contradictoires), de la Banque mondiale à la Confédération syndicale internationale, en passant par l’OIT, l’OMS, l’OCDE et... les ONG. La dernière livraison d’Alternatives Sud, coproduite par le CETRI et le CNCD, propose un ensemble de réflexions de chercheurs du Sud sur les avancées et dérives potentielles de ce nouveau programme d’action international.

Le fait que les programmes sud-africains soient régulièrement pris pour référence par les experts internationaux en dépit de leur dimension marchande et de leur incapacité à empêcher le creusement du chômage et des inégalités, qui y atteignent des records mondiaux, n’est pas anodin. Il éclaire le projet du pôle le plus libéral de la communauté du développement, dans le sillage de la Banque mondiale, au sein duquel la protection sociale vise surtout à amortir les chocs sociaux inévitables au sein d’économies devant poursuivre leur intégration à des marchés mondiaux volatiles, à préparer les pauvres à saisir les opportunités qu’offre la libéralisation des investissements et la flexibilisation du marché du travail, à remplacer d’autres formes d’interventions publiques (subventions alimentaires, logement social) et à génèrer de nouveaux marchés pour les entreprises privées !

A l’opposé de cette conception instrumentale et économiciste de la protection sociale, un ensemble de syndicats, d’organisations sociales et de réseaux de centres de recherche promeuvent l’idée d’une protection sociale « transformatrice », qui permet non seulement aux individus de s’extraire de la pauvreté, mais qui transforme également la structure inégalitaire des sociétés en redistribuant le revenu et le pouvoir. La protection sociale transformatrice est fondée sur une conception dynamique de la citoyenneté sociale, d’une part en tant que projet d’universalisation des droits sociaux - garantie d’accès pour tous à des revenus de substitution décents et des services sociaux de qualité permettant la réalisation effective d’une vie digne -, d’autre part en tant que facteur de diminution des inégalités sociales globales.


Réagir à cet article

Restez informé(e) !

Vous pouvez vous abonner à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail. Vous pouvez également créer des bulletins personnalisés pour recevoir les dernières informations publiées sur les thématiques de votre choix.

Je m’inscris

  •  

    Site réalisé avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie et de l’Agence française de Développement

  • AFD OIF
  • COMMENT PARTICIPER ?

    De nombreuses possibilités existent pour participer à la vie du réseau. Vous pouvez vous abonner à nos publications et créer des bulletins personnalisés.

    Abonnez-vous à nos publications

  • Vous pouvez aussi vous abonner à nos flux RSS et nous suivre sur les réseaux sociaux

  • Envoyez-nous vos contributions et vos suggestions en nous contactant !

  • CONTACTEZ-NOUS