fr Inter-réseaux Développement rural fr Inter-réseaux Développement rural

Accueil

Analyse des effets/impacts des politiques en faveur de la riziculture au Burkina Faso particulièrement après la crise de 2008.

Analyse des effets/impacts des politiques en faveur de la riziculture au Burkina Faso particulièrement après la crise de 2008.

Avant les années 90, la production de riz au Burkina ne représentait que 40 000 tonnes estimée à 40% de la consommation de la population en riz. Le reste estimé à 60% est essentiellement fourni par les importations. En 2007, soit 17 ans plus tard, la production de riz au Burkina a été estimée à 68916 tonnes. La production n’a ainsi augmenté que de 28 916 soit un niveau de croissance annuelle d’environ 1700 tonnes. Cependant ce niveau de production ne représentait plus que 20 % de la consommation de la population en riz, signifiant ainsi que le reste (les 80 %) est complètement importées de l’étranger. Cela provoque d’énormes fuites de devises dont l’ampleur a été estimée à plus de 33 milliards de FCFA représentant environ 1% du Produit Intérieur Brut en 2007. Le Burkina Faso est ainsi considéré comme un pays importateur net de riz.

Pourtant le pays regorge d’énormes potentialités pour la production du riz : 600 000 ha de terres, 400 000 ha de terres irrigable avec une demande solvable de plus de 480 000 tonnes de riz par an.

Cette dépendance alimentaire du Burkina Faso vis à de l’étranger ne tardera pas à la rendre vulnérable à crise économique mondiale et à l’exposer ainsi à ses conséquences néfastes. Ainsi, de 2007 à 2008, le pays a connu le phénomène de « la vie chère » caractérisée par la montée vertigineuse des prix des denrées de première nécessité dont le riz : le sac de riz de 50 kg qui se vendait à 9000 FCFA sur le marché passe à 15 000 FCFA.

En 2011, soit trois (3) ans plus tard, la crise alimentaire persiste et s’aggrave. Les prix des denrées de première nécessité continuent de monter sans cesse. Le prix du sac de riz de 50 kg vendu dans le temps sur le marché à 9 000 puis à 15 000 FCFA monte désormais jusqu’à plus de 20 000 FCFA .

De nombreuses émeutes ont lieu partout dans le pays : marches, grèves des étudiants et des fonctionnaires, pillage des commerçants, mutinerie des militaires etc.
Entre 2008 et 2013 une série d’instruments de règlementation et de politique économique fut adoptée et mise en application pour encourager la production du riz, atténuer les effets pervers de la crise alimentaire et assurer une sécurité alimentaire durable pour le pays. Ces mesures conjointement mises en œuvres vont de la décision de subvention, à l’adoption du prix plancher, du prix plafond et enfin à l’allègement des impôts pour les travailleurs.

La mise en place de subventions d’engrais et de semences pour les producteurs a eu des effets positifs pour avoir permis une multiplication de la production de riz par 3 entre 2007 et 2008, cependant au fur et à mesure que le gouvernement a introduit d’autres instruments pour stimuler la production et stabiliser les prix, on a constaté un non fléchissement des prix, et un freinage de la croissance de la production du riz. Ce qui est tout à fait inattendu par rapport aux objectifs visés à travers l’adoption et la mise en œuvre conjointe de ces instruments.

L’objectif de ce rapport est d’analyser les effets et/ou impacts des politiques en faveur de la riziculture au Burkina Faso à la suite de la crise de 2008.

Ainsi, un premier chapitre de ce rapport sera consacré à la présentation de la méthodologie de notre étude et de la revue de la littérature et un deuxième à la présentation et à la discussion des résultats de l’étude


Réagir à cet article

Restez informé(e) !

Vous pouvez vous abonner à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail. Vous pouvez également créer des bulletins personnalisés pour recevoir les dernières informations publiées sur les thématiques de votre choix.

Je m’inscris

  •  

    Site réalisé avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie et de l’Agence française de Développement

  • AFD OIF
  • COMMENT PARTICIPER ?

    De nombreuses possibilités existent pour participer à la vie du réseau. Vous pouvez vous abonner à nos publications et créer des bulletins personnalisés.

    Abonnez-vous à nos publications

  • Vous pouvez aussi vous abonner à nos flux RSS et nous suivre sur les réseaux sociaux

  • Envoyez-nous vos contributions et vos suggestions en nous contactant !

  • CONTACTEZ-NOUS