fr Inter-réseaux Développement rural fr Inter-réseaux Développement rural

Accueil

Analyse de la production de biomasse 2014 et perspectives pour 2015 en Afrique de l'Ouest

La version finale du rapport ACF de production de la biomasse 2014 (et perspectives pour 2015) est disponible. Le rapport est focalisé sur la production dans la saison pluvieuse de 2014, particulièrement aux zones pastorales et agro-pastorales. Les cartes de la production de la biomasse pour Sénégal, Mali, Mauritanie, Niger, Burkina Faso et Tchad sont inclus dans le rapport.

Vous pouvez télécharger ce rapport en haute (7 Mo) et basse (2 Mo) résolution ci-dessous.

Points Saillants :
- Globalement, la production de biomasse au Sahel est excédentaire à la moyenne des dernières 16 années. Mais la production de 2014 montre un déclin considérable comparée à l’année 2013. En plus, des bandes sévèrement déficitaires indiquent une période de soudure (mars-juillet) difficile pour les pasteurs de ces zones.
- La saison des pluies en 2014 n’a pas été favorable pour la zone pastorale. Un début tardif combiné avec des anomalies pluviales négatives a eu un impact négatif sur la production de biomasse dans les zones pastorales.
- Il existe des zones globalement déficitaires dans l’ouest du Sahel (Nord Sénégal et Mauritanie). Les déficits dans ces zones sont particulièrement inquiétants, vu que les déficits se trouvent dans des zones de production habituellement forte et importante pour la transhumance.
- Une production déficitaire dans le nord du Mali est particulièrement problématique, vu l’insécurité dans la région. Les pasteurs de cette zone seront en difficulté, vu que leurs mouvements (ainsi que leurs stratégies d’adaptation) seront limités.
- La production au Niger et Burkina Faso est plutôt excédentaire, mais des poches déficitaires dans les zones pastorales méritent plus d’attention.
- Les zones pastorales et agro-pastorales du Tchad sont fortement excédentaires à l’est du pays, mais des zones déficitaires dans l’ouest (dans la région du Kanem) sont inquiétantes.
- Les mouvements de populations liés aux crises au Nigeria et au Mali peuvent exacerber les problèmes de faible production de la biomasse, particulièrement si les mouvements des pasteurs sont limités.


Réagir à cet article

Restez informé(e) !

Vous pouvez vous abonner à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail. Vous pouvez également créer des bulletins personnalisés pour recevoir les dernières informations publiées sur les thématiques de votre choix.

  •  

    Site réalisé avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie et de l’Agence française de Développement

  • AFD OIF
  • COMMENT PARTICIPER ?

    De nombreuses possibilités existent pour participer à la vie du réseau. Vous pouvez vous abonner à nos publications et créer des bulletins personnalisés.

    Abonnez-vous à nos publications

  • Vous pouvez aussi vous abonner à nos flux RSS et nous suivre sur les réseaux sociaux

  • Envoyez-nous vos contributions et vos suggestions en nous contactant !

  • CONTACTEZ-NOUS