fr Inter-réseaux Développement rural fr Inter-réseaux Développement rural

Accueil

ADECIA : Résultats des travaux de R&D sur le Jatropha en Afrique de l’Ouest

ADECIA : Résultats des travaux de R&D sur le Jatropha en Afrique de l'Ouest
  • Partagez :
ADECIA 26 novembre 2015

Thèmes :

Dans le cadre du projet d’appui au développement et à la structuration de la filière paysanne de Jatropha biocarburant en Afrique de l’Ouest, financé par le FFEM, Adecia a lancé auprès des opérateurs de transformation du Jatropha un appel à propositions de travaux de recherche et développement afin de produire de la connaissance sur la plante et mieux situer son potentiel de développement économique.

Les travaux de recherche ont été conduits en étroite collaboration avec les paysans, les instituts de recherche et les autorités nationales. Ils sont présentés après seulement 3 campagnes culturales et complètent trois études qui ont également fait l’objet d’une publication propre.

La publication des études et des travaux a pour objectif de permettre une capitalisation et une diffusion large des savoirs acquis sur la filière Jatropha dans le contexte de l’Afrique de l’Ouest, en particulier au Mali et au Burkina Faso.

Les projets de R&D financés par le programme ont déjà produits des résultats intéressants. On peut notamment retenir les points suivants :
- Selection-genetique-Jatropha : Sur la question de l’introduction de variétés améliorées, les résultats obtenus sur des nouvelles plantations réalisées en 2012, montrent des rendements supérieurs et plus homogènes pour les nouvelles variétés de deuxième génération, ainsi que des périodes de récolte décalées permettant d’éviter trop de concurrence sur l’utilisation de la main d’œuvre. Cependant, la variabilité reste grande en fonction des conditions pluviométriques, et des conditions de sols, même au sein d’une même parcelle.
- Systeme-agroforestier-Jatropha : Sur la question de l’agroforesterie, les tests réalisés ont tendance à montrer une diminution des rendements des cultures intercalaires de sorgho dans les plantations de Jatropha (-50% de rendement dans des inter-bandes de 4 à 5 m), qui ne seraient pas compensées en termes de valeur monétaire par la production de graine de Jatropha. De meilleurs résultats sont obtenus avec le niébé. Il serait donc plutôt recommandé d’utiliser le Jatropha sous forme de haies, ou avec des espacements très larges pour bénéficier des effets de lutte contre l’érosion sans impacter négativement les cultures.
- Depredateurs-Jatropha : Sur la question des ravageurs, plusieurs ravageurs et maladies importants du Jatropha ont été caractérisés et des méthodes concluantes de lutte avec des insecticides chimiques et organiques ont été mises au point.
- Tourteaux-Jatropha / Valorisation-tourteaux-Jatropha : Sur la question des tourteaux, il apparaît qu’ils ont un faible pouvoir humigène sur les sols mais qu’ils sont un excellent fertilisant organique. Son application à 870 kg/ha permet de doubler les rendements du sorgho de 500 à 1000 kg/ha. Ils ont comme caractéristiques de libérer des doses importantes d’azote de façon rapide (3 à 8 jours après apport). Le compostage n’apporte pas de bénéfice supplémentaire et n’est donc pas une pratique à promouvoir.
- Itineraire-technique-Jatropha  : Sur la question des suivis de rendements, il apparaît globalement que les plants de Jatropha des plantations de 2008 / 2009 produisent généralement autour de 300 g / plant / an. Pour des densités moyennes de plantations en agroforesterie, cela donne un rendement moyen de 500 kg/ha. Cependant, sur des plants anciens au niveau des villages, on reporte des rendements par pied pouvant atteindre au maximum 2 à 3 kg / plant / an.
- Methanisation-tourteaux-Jatropha : Sur la question de la méthanisation des tourteaux, c’est une pratique qui fonctionne mais les résultats montrent que le potentiel de méthanisation est assez faible en comparaison à d’autres substrats.
- Sur la question du briquetage des coques de Jatropha, la contrainte principale est de réussir à produire des briquettes qui ne soient pas friables. Toutefois, leur pouvoir calorifique est important, ce qui pourrait donc constituer une bonne voie de valorisation de ces co-produits.
- Qualite-Huile-Jatropha : Sur la question de la qualité de l’huile, les activités mises en place ont permis d’optimiser la production d’huile, de recueillir et de caractériser les données physico-chimiques de l’huile de Jatropha.

Cependant, il est clair que certains projets n’ont eu que des résultats partiels du fait de leur période d’exécution trop courte (3 campagnes) et il apparaît que la filière a encore besoin d’affiner les référentiels technico-économique et de développer les potentialités du Jatropha, que ce soit par l’amélioration variétale ou l’amélioration des itinéraires techniques. Les essais réalisés dans le cadre du Programme constituent une base solide sur laquelle il est possible de s’appuyer. De nouvelles thématiques pourraient être étudiées, notamment la caractérisation des rôles environnementaux du Jatropha (notamment les effets des haies sur l’érosion des sols, en tant que brise-vent, etc…).


Réagir à cet article

Restez informé(e) !

Vous pouvez vous abonner à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail. Vous pouvez également créer des bulletins personnalisés pour recevoir les dernières informations publiées sur les thématiques de votre choix.

Je m’inscris

  •  

    Site réalisé avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie et de l’Agence française de Développement

  • AFD OIF
  • COMMENT PARTICIPER ?

    De nombreuses possibilités existent pour participer à la vie du réseau. Vous pouvez vous abonner à nos publications et créer des bulletins personnalisés.

    Abonnez-vous à nos publications

  • Vous pouvez aussi vous abonner à nos flux RSS et nous suivre sur les réseaux sociaux

  • Envoyez-nous vos contributions et vos suggestions en nous contactant !

  • CONTACTEZ-NOUS