fr Inter-réseaux Développement rural fr Inter-réseaux Développement rural

Accueil

Bulletin mensuel N°331 d'information sur les marchés agricoles.

Bulletin mensuel N°331 d'information sur les marchés agricoles.
  • Partagez :
Commissariat à la sécurité alimentaire 7 décembre 2015

FAITS SAILLANTS ET PERSPECTIVES

L’offre des produits locaux est constituée des stocks résiduels de la campagne agricole écoulée (2014/15). Elle reste toujours modique. Toutefois, il est observé une arrivée timide des nouvelles récoltes issues de la campagne agricole en cours (2015/16). Il s’agit de l’arachide coque en vert, du maïs et du mil souna.

A la fin du mois d’octobre 2015, le stock de riz local décortiqué s’élève à 1 047,850 tonnes (source : ARM), dont la majorité se trouve dans les régions de Dakar (351,350 tonnes), de St-louis (290 tonnes) et de Louga (203,5 tonnes).

Le stock de régulation du riz importé s’élève 80 566 tonnes (source : ARM). Il est composé de : 57 784 tonnes de riz ordinaire brisé, 12 778 tonnes de riz parfumé et 665 tonnes de riz entier et intermédiaire.

Les prix moyens au kilogramme des céréales locales sèches sont inférieurs à
ceux du mois de septembre 2015 (- 1% à -5%, à leur niveau d’il y a un an (-4% à -20 %), mais sont supérieurs aux moyennes des cinq dernières années (+4% à +12%).

Le prix moyen mensuel du kilogramme du riz local décortiqué qui se situe à 258 F CFA est supérieur (+7%) à son niveau d’octobre 2015 (242 F CFA), mais n’a connu que de faibles variations par rapport à celui du mois précédent (+1%) et à la moyenne quinquennale (-3%).

Le prix moyen mensuel du kilogramme de riz ordinaire brisé importé (272 F CFA) demeure stable par rapport à son niveau du mois précédent et à la même période en 2014, mais reste inférieur (-6%) à la moyenne quinquennale (290 F CFA).

La comparaison des prix moyens au kilogramme des légumineuses indique des variations de baisse (-1% à -3%) au cours des deux derniers mois et de hausse (+10% à +13%) et (+11% à +31%) par rapport à ceux du mois d’octobre 2014 et aux moyennes des cinq dernières années respectivement.

La commercialisation des légumes locaux phares (oignon, pomme de terre) est clôturée et seuls les produits importés sont disponibles dans les marchés.

Après la période de forte demande et de tension, du fait de la fête de Tabaski, les marchés de bétail ont repris leur fonctionnement normal. L’offre s’est stabilisée et les prix pratiqués des sujets sont devenus moyens.
Les principaux flux commerciaux avec les pays voisins (Mali, Burkina, Guinée, Mauritanie) se poursuivent avec les produits suivants : maïs, huile de palme et bétail (bovin, ovin).

Compte tenu de la bonne production de la présente campagne agricole et de la mise en marché des nouveaux produits agricoles, le marché va renouer avec son dynamisme et sera marqué par une offre abondante et des prix modérés dans les prochains mois.


Réagir à cet article

Restez informé(e) !

Vous pouvez vous abonner à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail. Vous pouvez également créer des bulletins personnalisés pour recevoir les dernières informations publiées sur les thématiques de votre choix.

Je m’inscris

  •  

    Site réalisé avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie et de l’Agence française de Développement

  • AFD OIF
  • COMMENT PARTICIPER ?

    De nombreuses possibilités existent pour participer à la vie du réseau. Vous pouvez vous abonner à nos publications et créer des bulletins personnalisés.

    Abonnez-vous à nos publications

  • Vous pouvez aussi vous abonner à nos flux RSS et nous suivre sur les réseaux sociaux

  • Envoyez-nous vos contributions et vos suggestions en nous contactant !

  • CONTACTEZ-NOUS