fr Inter-réseaux Développement rural fr Inter-réseaux Développement rural

Accueil

Editorial : Révolution agricole et citoyenneté rurale

Depuis plus de 40 ans, les agricultures
ouest africaines connaissent une
crise structurelle. Elles n’arrivent pas
à remplir leurs fonctions principales : nourrir
les populations, assurer des revenus aux
paysans, exporter pour assurer des devises
à l’économie nationale, créer des emplois et
préserver les ressources naturelles.
Une révolution verte en Afrique est donc nécessaire
et urgente, mais elle ne peut pas être
identique à celle que l’on a connue en Asie dans
les années 70. Il faut forger une nouvelle vision
du développement agricole et rural, basée sur
une hausse rapide et continue de la productivité
agricole, sur la préservation des ressources
naturelles et sur la mobilisation des capacités
humaines. Pour cela, il faut que l’ensemble des
citoyens accepte non seulement de rémunérer
équitablement les paysans pour l’achat de leurs
produits et pour la gestion des ressources naturelles,
mais aussi de réduire le fossé existant
entre les ruraux et les urbains en termes d’accès
aux infrastructures et aux services publics.
Par ailleurs, la population doit accepter de
négocier de nouveaux rapports au sein des
exploitations agricoles familiales, comme
dans les villages, pour qu’il y ait un partage
plus équilibré aussi bien des revenus que du
pouvoir d’entreprendre.
Un des principaux défis est aussi celui de
l’emploi des jeunes ruraux. Au Sénégal, près
de 200 000 jeunes arrivent chaque année
sur le marché de l’emploi. La promotion de
l’agriculture permettra d’en attirer une grande
partie, mais l’économie non agricole, urbaine
et rurale, doit se préparer à en absorber une
part de plus en plus importante.
Une vision du développement agricole et rural
pour l’Afrique pourrait ainsi se résumer en
3 points : produire plus pour nourrir les populations
à des prix équitables et moins volatiles ;
développer des emplois non agricoles autour
de l’agriculture pour une part croissante des
jeunes arrivant sur le marché du travail ; créer
une citoyenneté rurale aussi attirante pour les
jeunes que la citoyenneté urbaine.
Plus largement, le débat sur quelle alternative
agricole et rurale est à proposer et à discuter
entre les différentes parties intéressées :
Faut-il une révolution verte pour l’Afrique ?
Si oui, laquelle, comment la promouvoir et
avec quels acteurs ?
Pour cela, la capacité des États à concevoir
et mettre en œuvre des politiques publiques
fiables et cohérentes dans tous ces domaines,
avec la participation de tous les citoyens, sera
déterminante.

  • Réagir :
  • Partagez :




Réagir à cet article

Restez informé(e) !

Vous pouvez vous abonner à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail. Vous pouvez également créer des bulletins personnalisés pour recevoir les dernières informations publiées sur les thématiques de votre choix.

  •  

    Site réalisé avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie et de l’Agence française de Développement

  • AFD OIF
  • COMMENT PARTICIPER ?

    De nombreuses possibilités existent pour participer à la vie du réseau. Vous pouvez vous abonner à nos publications et créer des bulletins personnalisés.

    Abonnez-vous à nos publications

  • Vous pouvez aussi vous abonner à nos flux RSS et nous suivre sur les réseaux sociaux

  • Envoyez-nous vos contributions et vos suggestions en nous contactant !

  • CONTACTEZ-NOUS