fr Inter-réseaux Développement rural fr Inter-réseaux Développement rural

Accueil

L'agriculture africaine sous les projecteurs : deux rencontres organisées à Paris fin 2008

Alors que la crise alimentaire mondiale ouvre de nouvelles
perspectives pour l’agriculture africaine, la Présidence française
de l’Union européenne (PFUE) a pris l’initiative de réunir le 8
décembre, des ministres d’Europe et d’Afrique subsaharienne, des
bailleurs de fonds, des producteurs mais aussi des banques et des opérateurs économiques autour d’un Forum de haut niveau sur le financement
des investissements pour l’agriculture en Afrique subsaharienne.

Le lendemain, un débat s’est concentré sur la politique agricole
régionale de la Cedeao (Ecowap) et « l’Offensive régionale pour la
production alimentaire et contre la faim », dans le cadre d’une réunion
organisée conjointement par la Communauté économique des
États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et la PFUE.

Le financement des investissements pour l’agriculture au coeur du problème.

La première conférence a permis de rappeler aux gouvernements
ouest-africains leurs engagements de consacrer 10% de leur budget à
l’agriculture (Maputo, 2003). Alors que l’aide internationale manifeste
un regain d’intérêt pour le secteur agricole, de nombreux intervenants
ont interpellé les États et les bailleurs de fonds sur la nécessité de concevoir
des outils financiers adaptés à la spécificité et à la diversité des
besoins du secteur. La constitution de fonds de financements agricoles
cohérents avec la rentabilité de l’activité, prenant en compte les
risques importants (climatiques, économiques, commerciaux, etc.)
est jugée indispensable. Des opérateurs économiques ont livré leur
expérience des dispositifs de financement de la production et de la
transformation de produits agricoles. Les débats (des difficultés
d’obtention des crédits, aux limites d’un investissement agricole trop
dépendant des financements extérieurs, en passant par le besoin d’un
environnement commercial stable et équitable vis-à-vis de la concurrence
étrangère) ont mis en exergue l’importance cruciale d’investir
simultanément sur le champ des politiques publiques, des accords internationaux,
des outils de financement, de la gouvernance, etc. pour
créer un environnement porteur pour les acteurs économiques. Dans
ce contexte, le futur Partenariat mondial pour la sécurité alimentaire
et l’agriculture est considéré comme une étape importante visant à
améliorer la coordination des appuis internationaux et faciliter l’accès
aux ressources en faveur de l’agriculture.

Ecowap, où en est-on ? Bilan et perspectives pour la politique agricole régionale de la Cedeao.

Avec l’Ecowap, dont le contenu a été
discuté au cours de la
deuxième journée, l’Afrique de
l’Ouest apparaît comme la région qui dispose
d’un cadre de politique susceptible de relancer
l’agriculture. L’enjeu était d’impulser un dialogue
politique exigeant entre la région Afrique de l’Ouest et
les partenaires internationaux et de définir un agenda de
travail conjoint devant conduire fin 2009 à une conférence
internationale sur le financement de l’Ecowap. Les difficultés
rencontrées dans sa mise en oeuvre et les nouvelles questions
que cette politique doit affronter compte tenu des évolutions
induites par la crise des prix alimentaires ont été débattues
longuement. Face aux multiples défis, la construction d’un
marché régional performant est apparue comme prioritaire.
En se fondant sur l’expérience européenne, le ministre français
de l’Agriculture, Michel Barnier, a rappelé les trois piliers d’une
politique agricole ambitieuse : la mutualisation, la régionalisation
et le partenariat.
D’ici fin 2009, la Cedeao doit achever l’élaboration des programmes
d’investissements nationaux et régionaux. Trois nouveaux
chantiers ont été ouverts : les outils de régulation des marchés face
à l’instabilité des prix, les mutations des politiques alimentaires
en faveur des populations vulnérables, l’intensification des systèmes
productifs dans un contexte de changement climatique. Les
bailleurs de fonds se sont engagés à soutenir la Cedeao dans ces
différents chantiers et à réfléchir les mécanismes de financement
pour en assurer une mise en oeuvre efficace.

Plus d’informations en ligne : www.diplomatie.gouv.fr/fr/actionsfrance_830/agriculture-securite-alimentaire_18825/reunion-sur-lesenjeux-agricoles-alimentaires-afrique-ouest-9.12.08_70112.html

  • Réagir :
  • Partagez :




Réagir à cet article

Restez informé(e) !

Vous pouvez vous abonner à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail. Vous pouvez également créer des bulletins personnalisés pour recevoir les dernières informations publiées sur les thématiques de votre choix.

  •  

    Site réalisé avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie et de l’Agence française de Développement

  • AFD OIF
  • COMMENT PARTICIPER ?

    De nombreuses possibilités existent pour participer à la vie du réseau. Vous pouvez vous abonner à nos publications et créer des bulletins personnalisés.

    Abonnez-vous à nos publications

  • Vous pouvez aussi vous abonner à nos flux RSS et nous suivre sur les réseaux sociaux

  • Envoyez-nous vos contributions et vos suggestions en nous contactant !

  • CONTACTEZ-NOUS