fr Inter-réseaux Développement rural fr Inter-réseaux Développement rural

Accueil

Bulletin de veille n°355 - Spécial conseil agricole

Le conseil agricole a fait l’objet, ces dernières années, d’un regain d’intérêt au niveau des politiques agricoles et de l’aide au développement. Les formes, les acteurs et les modes de gouvernances du conseil agricole ont largement évolué, notamment pour faire face à l’insuffisance des dispositifs étatiques, et ce dans un contexte de tensions autour des ressources financières dédiées au conseil agricole.

Ce bulletin de veille propose une série de références bibliographiques qui rendent compte de ces transformations et des nouveaux enjeux du conseil agricole en Afrique.

Écrivez-nous si vous souhaitez partager d’autres ressources intéressantes sur ce sujet ; elles pourront venir compléter ce bulletin !

Bonne lecture,

L’équipe d’Inter-réseaux Développement rural ([email protected])

Tout déroulerTout enrouler

Cadrage conceptuel et méthodologique


AFD, à paraître 2019
Alors que l’offre en conseil agricole reste aujourd’hui très en dessous des besoins quantitatifs et qualitatifs des producteurs et d’autres acteurs des filières et des territoires d’Afrique sub-saharienne, cette note propose de réfléchir en termes de « système intégré de conseil agricole » pour mieux prendre en compte la diversité des formes, des acteurs, et des besoins en gouvernance, financement innovation ou renforcement de capacité.


Faure, G., Davis, K. E., Ragasa, C., Franzel, S., and Babu, S. C. Cirad, Ifpri, 2016
Cet article propose une méthode d’évaluation de l’efficacité et de l’impact des systèmes de conseil agricole devenus complexes car composés d’une diversité de formes et d’acteurs aux objectifs pluriels. Plutôt qu’une approche centrée sur un aspect du système, les auteurs recommandent une approche holistique fondée sur une amélioration du cadre du meilleur ajustement, the « best-fit » framework.

Lire le rapport (1.2 Mo) :

http://ebrary.ifpri.org/utils/getfile/collection/p15738coll2/id/130842/filename/131053.pdf


Guy Faure (Cirad), SupAgro, Inra, février 2013
Ce diaporama balaie un ensemble de questions relatives au conseil agricole : historique et évolution du conseil agricole dans le temps, définitions, gouvernance, méthodes de conseil, gestion, financement, évaluation, etc.

Voir la présentation (5.6 Mo) :

http://agritrop.cirad.fr/569105/1/document_569105.pdf


CTA, 2012
La Déclaration de Nairobi issue de la Conférence internationale « Innovations dans les services de vulgarisation et de conseil » de 2011, appelle à la mobilisation des décideurs et praticiens pour « des services de vulgarisation efficients, efficaces et axés sur la demande […] pour accroître la productivité et les revenus des petits exploitants agricoles du monde ». Ce document retrace les échanges qui ont permis d’aboutir à la déclaration et revient sur l’historique du conseil agricole, son délaissement et le besoin de réformes.

Lire le rapport (1.8 Mo) :

https://publications.cta.int/media/publications/downloads/1710_PDF.pdf


Guy Faure, Pierre Rebuffel, Dominique Violas, 2011
A travers deux études de cas au Burkina Faso et au Bénin, les auteurs montrent l’intérêt d’une analyse des interactions entre chaque composante d’un système complexe de conseil agricole. Elle peut expliquer les évolutions, les blocages et les interdépendances entre les composantes du système. L’analyse est aussi un support pour trouver des solutions adaptées aux spécificités du système et co-construites entre les différents acteurs.

Lire le rapport :

http://agritrop.cirad.fr/561887/1/document_561887.pdf


Evolution des formes de conseil agricole

Une diversité d’outils, de méthodes et d’expériences


Laurent Dietsch (GERDAL), Claire Ruault (GERDAL) et Teatske Bakker (AVSF), septembre 2017
Afin de faire évoluer ses dispositifs d’intervention en appui à la transition agroécologique d’une logique de transferts de techniques et de diffusion de « bonnes pratiques » vers une logique d’accompagnement, AVSF a capitalisé plusieurs expériences : paysans‐relais (Madagascar), champs‐écoles (Togo), concours paysans (Honduras). Elles ont notamment permis d’approfondir la réflexion sur les compétences requises pour concrétiser cette volonté.

Lire la communication :

http://www.inter-reseaux.org/IMG/pdf/communication_dietsch-ruault-bakker_vf.pdf

A paraître en avril 2019, l’étude capitalisation complète, suivre sur le site d’AVSF :

https://www.avsf.org/


Guy Faure, Aurélie Toillier, Michel Havard, Pierre Rebuffel, Ismaïl M. Moumouni, Pierre Gasselin et Hélène Tallon, 2018
Ce chapitre aborde l’évolution des dispositifs et des méthodes de conseil agricole et interroge leur place dans le soutien à l’innovation. Il conclut que le choix des approches dépend de la nature du problème, des capacités du conseiller, des objectifs des organisations de producteurs, de la gouvernance et des modes de financement du conseil.

Lire l’article (1.3 Mo) :

https://agritrop.cirad.fr/588287/1/ID588287.pdf


IED Afrique, septembre 2013
Ce numéro d’Agridape consacré au conseil et à la vulgarisation présente une dizaine d’expériences réussies de vulgarisation et de conseils agricoles au Mali, au Burkina Faso, au Sénégal, au Ghana. Outre ces différents contextes géographiques, les expériences balayées permettent d’illustrer la diversité des approches de conseil en fonction des problématiques (salinisation des rivières, formation des formateurs, dialogue social, etc.).

Lire la revue (2.4 Mo) :

http://www.iedafrique.org/IMG/pdf/Agridape_no29-3-.pdf


Conseil à l’exploitation familiale (CEF)


Chabot R, Dugué P, Girard P, 2013
Cette capitalisation revient sur l’expérience menée par l’Union des groupements pour la commercialisation des produits agricoles au Burkina Faso en matière de conseil à l’exploitation familiale. Des effets positifs sur les pratiques des agriculteurs et des marges de progrès sur l’organisation du service de conseil ont été constatés. Des recommandations sont formulées pour adapter l’offre aux différents types d’exploitations, adopter une approche globale, soutenir les innovations et diversifier les sources de financement.

Lire le rapport (1.9 Mo) :

http://agritrop.cirad.fr/570650/1/document_570650.pdf


Champs-écoles paysans


AVSF, mai 2017
Ce guide illustre le déroulement, les éléments essentiels et les outils mobilisés pour la mise en place de champs-école dans la région des Savanes au Togo. Les champs-écoles sont basés sur la co-construction entre paysans et technicien, d’innovations du système agricole. Diagnostic participatif, parcelles d’expérimentation, analyse collective des résultats et partage d’expérience sont les différentes étapes de la méthode décrite. Le document revient sur les difficultés à anticiper et les conditions de réussite.

Lire le guide (6.4 Mo) :

https://www.avsf.org/public/posts/2093/guide-methodo-champs-ecoles_togo_avsf_2017.pdf


CTB Bénin, 2016
Au Bénin, l’Union Régionale des Coopératives de Producteurs Maraîchers de l’Atacora-Donga (URCooPMa-AD) a développé un dispositif de Champs Ecole Paysans (CEP) auprès des producteurs maraîchers. Il a pour spécificité la responsabilisation des coopératives de producteurs maraîchers dans sa mise en place et son fonctionnement. Cette note présente le dispositif et son fonctionnement, les résultats des premiers CEP mis en place dans l’Atacora-Donga, ainsi que les enseignements tirés de l’expérience et les défis à relever à court-terme.

Lire le document (1.5 Mo) :

https://www.enabel.be/sites/default/files/champs_ecole_paysans_experience_dans_latacora-donga_au_benin.pdf


Ministère de l’Agriculture du Niger, décembre 2014
Ce guide pratique sur les champs écoles paysans (CEP) a été élaboré pour harmoniser les approches de CEP des organisations œuvrant dans ce domaine au Niger. Il vise ainsi à donner un impact durable aux interventions, indépendamment des projets des ONG. Le guide constitue un outil à destination du facilitateur et en appui à pour toutes les étapes (avant l’installation, constitutions de groupes, sélection des champs hôtes, etc.).

Lire le guide (1.66 Mo) :

https://www.reca-niger.org/IMG/pdf/GUIDE_NATIONAL__CEP_Niger.pdf


Conseil agricole de proximité


Fert, mai 2012
Le dispositif de conseil de proximité s’appuyant sur un réseau de conseillers Agricoles de Proximité (CAP), est développé depuis 2004 dans plusieurs régions de Madagascar. Cette note de capitalisation présente une description du métier de CAP, puis analyse les intérêts et les limites de ce dispositif innovant à Madagascar. Enfin, elle souligne les clés de la réussite du dispositif ainsi que les perspectives d’évolution du métier de CAP. Bien que le dispositif présente des limites en termes de coûts et de diffusion géographique, il reste pertinent dans le contexte malgache.

Lire le document de capitalisation (6.5 Mo) :

https://www.fert.fr/v2/wp-content/uploads/2012/06/MDG_Note-de-capitalisation-Conseiller-Agricole-de-Proximite_2012.pdf


L’approche FBS - Ecoles d’Entrepreneuriat Agricole en Afrique


GIZ, 2015
Ce document fait le point sur l’approche des Ecoles d’Entrepreneuriat Agricole (FBS) développée par la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ). Elle vise à promouvoir les compétences entrepreneuriales des petits exploitants agricoles, préalable important en vue de l’amélioration des techniques et des investissements dans la production agricole. L’approche FBS vise à induire un changement d’attitude chez les agriculteurs en les sensibilisant aux opportunités de marché et aux moyens d’améliorer la productivité. Il illustre ce point par des études de cas au Ghana, au Togo, au Cameroun et au Malawi.

Voir la ressource :

http://www.fao.org/sustainable-food-value-chains/library/details/fr/c/428405/


TIC et conseil agricole


AFDI, mars 2019
La Fédération des professionnels agricoles du Burkina Faso (FEPAB) expérimente avec l’appui de l’AFDI, l’utilisation de différentes technologies sur la filière maïs dans le cadre de la digitalisation des services de conseil agricole. Cette note présente le bilan de l’expérimentation du suivi du cycle cultural par les drones et l’interprétation participative des données, dont l’objectif était d’orienter les décisions de fertilisation. Des recommandations sont faites à l’endroit des OP souhaitant expérimenter le « drone » et les conditions pour le passage à l’échelle sont précisées.

Voir la capitalisation (2.2 Mo) :

http://www.afdi-opa.org/wp-content/uploads/2019/03/20180304_Capi-Drone_web.pdf


RECA, décembre 2018
Le Centre d’appels pour un conseil agricole à distance, animé par le RECA, les Chambres régionales d’Agriculture et leurs partenaires, est le premier outil d’un système e-Extension mis en place au Niger. Ce dispositif de vulgarisation s’appuie sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication. Le rapport présente le bilan du Centre d’appels pour le premier semestre 2018 et les évolutions observées par rapport à 2017, les difficultés rencontrées ainsi que les leçons tirées et les perspectives.

Lire le rapport (1.6 Mo) :

http://www.reca-niger.org/IMG/pdf/-14.pdf

Voir la vidéo de présentation (9 minutes) :

https://www.youtube.com/watch?v=fqwyx0dNw_o


Repositionnement des acteurs traditionnels

Quel(s) rôle(s) pour l’Etat…


Dugué P., Ngouambé N., Fongang Fouepe G.H., Kossoumna Liba’a N., Ribier V., Cirad, Iram 2017
Ce rapport présente les résultats du diagnostic du conseil et de la vulgarisation agricoles (CVA) au Cameroun commandité par l’Etat dans le cadre de l’élaboration de la politique publique de CVA. Il analyse la place du CVA dans les documents de politiques publiques, les dispositifs publics et privés de CVA existants ainsi que l’adéquation entre l’offre et les besoins de conseil agricole au Cameroun. Il souligne le défi pour l’Etat de construire une politique globale et un système national de CVA multi-acteurs couvrant tout le territoire et répondant mieux aux besoins diversifiés des producteurs.

Lire le rapport (1.8 Mo) :

https://agritrop.cirad.fr/588169/1/Rapport%20final%20diagnostic%20CVA%20Cam%20Vol%201.pdf


Haut-Commissariat à l’Initiative 3N, Présidence de la République, République du Niger, Rigourd C., Djariri B., Dugué P. & Maman I., juin 2016
Ce rapport présente un diagnostic du conseil rural au Niger à travers l’analyse de l’évolution historique et de la situation du conseil rural. L’analyse révèle parmi les principales insuffisances, l’absence d’un système national de conseil rural. Pour combler ce vide, il est proposé dans la deuxième partie du rapport, un système national de conseil rural pluriel (Etat et secteur privé) ayant pour objectif de mieux couvrir le territoire, de répondre efficacement aux demandes/besoins des producteurs et des productrices en prenant en compte leur diversité et la diversité de leurs organisations.

Lire le rapport (2.8 Mo) :

http://agritrop.cirad.fr/581448/1/Rapport%20Strate%CC%81gie%20conseil%20Rural%20%20Niger%20%202016%20Version%20Finale.pdf


… et les bailleurs ?


Dr. Abou Berthe, Banque africaine de développement, 2015
Ce rapport propose une analyse des enjeux actuels des systèmes de vulgarisation et de conseil en Afrique en matière de coordination, d’adéquation des services de conseil aux besoins des producteurs, de sécurisation du financement,…Il présente également les opportunités institutionnelles, financières et partenariales pour le renforcement de l’efficacité de la vulgarisation autour d’une approche de développement des chaînes de valeur. Il propose des mesures et recommandations pour la restructuration du système de vulgarisation et de conseil dans les pays africains.

Voir le rapport (1.5 Mo) :

https://www.afdb.org/fileadmin/uploads/afdb/Documents/Events/DakAgri2015/Services_de_vulgarisation_et_de_conseil_pour_la_transformation_de_l%E2%80%99agriculture.pdf


OP: demandeurs, bénéficiaires et fournisseurs de conseil agricole


AFDI, Fert, et Inter-réseaux, 2012
Ce rapport analyse la place des producteurs agricoles et de leurs organisations (les OP) dans les politiques de conseil agricole suite à une étude des dispositifs de conseil (au Bénin, au Burkina, en Guinée et au Niger) sous plusieurs angles : la gouvernance, le financement, les méthodes promues, la couverture géographique et le ciblage des exploitations familiales (EF). Il en ressort la nécessité pour les OP de s’outiller pour suivre l’application des politiques, d’impulser un débat sur le conseil à l’échelle sous-régionale et de démontrer auprès des Etats leur capacité à offrir un conseil adapté aux producteurs.

Lire l’article :

http://www.inter-reseaux.org/IMG/pdf/Synthese_politiques_conseil_agricoles_10_mars2013_mis_en_page.pdf


Coopération belge au développement, SOS Faim, ROPPA, 2014
Ce rapport présente les résultats du colloque portant sur les approches paysannes d’accompagnement de la transformation des exploitations familiales (EF), tirés des expériences de quatre (04) organisations paysannes (OP) d‘Afrique de l’Ouest. Il en ressort que l’appui conseil aux EF a pris une place centrale dans les stratégies de ces OP. Les facteurs clés de la réussite de ces approches paysannes sont l’ancrage paysan, l’adéquation à la dynamique réelle des EF et la production continue de connaissances sur les EF. Le maintien de la qualité et la coopération avec les autres acteurs est le gage de la durabilité de ces approches.

Lire les notes de colloque :

https://www.sosfaim.be/9952/retour-sur-le-colloque-organise-en-2014-dans-le-cadre-de-lannee-internationale-de-lagriculture-familiale/


Orlane Gadet, 2012
Cette étude propose une méthode d’évaluation d’impact du conseil à l’exploitation familiale (CEF) sur le renforcement de capacité d’une organisation de producteurs au Burkina Faso, fondée sur une démarche de terrain socio-anthropologique. Il en ressort différentes situations d’apprentissage qui influent sur la réalisation des activités de l’organisation, contribuent à des changements au niveau de celle-ci (fonctionnement des conseils de gestion, mise en œuvre des activités sur le terrain, relations avec les producteurs, etc.) et participent de leur renforcement.

Lire le mémoire (2.1 Mo) :

http://agritrop.cirad.fr/570282/1/document_570282.pdf


Conseillers agricoles : rôle, posture et compétences


Augustin Pallière, Charline Rangé, 2017
Cette communication s’appuie sur une expérience menée dans le cadre d’un projet de développement de la pisciculture en Guinée Forestière où l’émergence d’une expertise technique locale au sein des réseaux de pisciculteurs oblige à repenser le rôle et la formation des techniciens. Elle montre comment l’évolution de la relation technicien-producteur vers une approche systémique permet un dialogue renouvelé.

Lire la communication :

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01710771/document


Nouveaux acteurs du conseil agricole


Patrice Djamen, juillet 2013
Face à l’insuffisance des ressources humaines, logistiques et financières de l’Etat pour assurer les services de conseil rural (SCR), de nouveaux acteurs ont émergé (secteur privé commercial, organisations non gouvernementales, organisations de producteurs). Cet article rend compte de leur rôle, de leur positionnement, mais aussi des limites et des défis posés par cette pluralité d’acteurs pour les SCR.

Lire l’article :

http://www.fondation-farm.org/zoe.php?s=blogfarm&w=wt&idt=1521


Fondations et entreprises privées


RESCAR, août 2018
L’objectif global de cet atelier était de contribuer à la transformation de l’agriculture en Afrique de l’Ouest et du Centre en identifiant les mécanismes pour des synergies plus fortes entre le secteur privé et les fora de conseil agricole. Cinq axes ont été définis dont la mise en place d’un cadre de développement de partenariats avec les acteurs des chaines de valeur agricole et la facilitation de l’accès des producteurs aux connaissances et technologies adaptées et performantes.

Lire les conclusions de l’atelier (3.6 Mo) :

http://rescar-aoc.org/wp-content/uploads/2018/08/Rapport-Atelier-RESCAR-AOC-ANADER-AFAAS-Exploration-des-Synergies-Secteur-Priv%C3%A9-et-Fora-de-Conseil-Agricole-1.pdf


Réseaux institutionnels


GFras
Parmi les nouveaux réseaux institutionnels qui interviennent dans le conseil agricole, le Forum mondial pour le conseil rural (Gfras), né des échanges entre bailleurs et institutions lors de l’initiative de Neuchâtel, a un rôle croissant. Il vise à améliorer l’efficacité des services de conseil rural pour mieux servir les familles d’agriculteurs, et agit via des actions de plaidoyer, la professionnalisation des services de conseil, ou encore la gestion des connaissances.

Voir le site du Gfras :

http://www.g-fras.org/fr/


Gouvernance et modèles économiques


Wongtschowski, M., J. Belt, W. Heemskerk, and D. Kahan (eds), 2013
Face aux défis auxquels font face les Etats en matière de conseil agricole (accès aux financements, etc.), et afin de connecter les agriculteurs aux marchés, certains Etats sont en faveur d’un conseil aux agriculteurs pluraliste, axé sur les entreprises et la demande. Plusieurs études de cas en Afrique témoignent de l’évolution des formes de gouvernance du conseil.

Lire le document en anglais (10.4 Mo) :

https://www.kit.nl/wp-content/uploads/2018/08/2080_the_business_of_agricultural_business_services.pdf


Cheikh Oumar BA, Adama Faye, Doudou Diagne, 2018
Cette étude revient sur le Programme des services agricoles et organisations de producteurs (PSAOP) du Sénégal. Elle témoigne des réformes effectuées en direction des services de conseil agricole au Sénégal et de l’évolution vers des systèmes de financement innovants, décentralisés et régis par la demande, avec des structures, des procédures et des financements des services de conseil par les agriculteurs.

Lire l’étude (7.5 Mo) :

http://www.fao.org/3/CA0900FR/ca0900fr.pdf


Défis actuels


Forum Global sur la Sécurité Alimentaire et la Nutrition, FAO, 2017
Cette synthèse revient sur les approches et démarches de services de conseil à adopter pour favoriser la lutte contre les inégalités de genre et améliorer la nutrition. Il en ressort par exemple que ces services devraient favoriser une approche globale de la chaîne de valeur, l’évolution de l’agriculture vers l’objectif de la nutrition dépendant de la participation et du contrôle des femmes dans les activités agricoles.

Lire la synthèse des discussions en ligne :

http://www.fao.org/3/a-i8164f.pdf


Daniel Phillips, Hugh Waddington & Howard White, 2014
Cet article revient sur les critères utilisés par l’approche champs-écoles paysans pour cibler les agriculteurs bénéficiant de ces services et les questions que cela soulève en termes de performance et participation des agriculteurs. En effet, certains programmes se fondent sur des critères ‘d’équité’ quand d’autres utilisent des critères ‘d’efficacité’, plus facilement atteignables.

Lire l’article en anglais (1.12 Mo) :

https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/21665095.2014.924841?needAccess=true#aHR0cHM6Ly93d3cudGFuZGZvbmxpbmUuY29tL2RvaS9wZGYvMTAuMTA4MC8yMTY2NTA5NS4yMDE0LjkyNDg0MT9uZWVkQWNjZXNzPXRydWVAQEAw

Remerciements

  • Réagir :
  • Partagez :

Réagir à cet article


Restez informé(e) !

Vous pouvez vous abonner à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail. Vous pouvez également créer des bulletins personnalisés pour recevoir les dernières informations publiées sur les thématiques de votre choix.

  •  

    Site réalisé avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie et de l’Agence française de Développement

  • AFD OIF
  • COMMENT PARTICIPER ?

    De nombreuses possibilités existent pour participer à la vie du réseau. Vous pouvez vous abonner à nos publications et créer des bulletins personnalisés.

    Abonnez-vous à nos publications

  • Vous pouvez aussi vous abonner à nos flux RSS et nous suivre sur les réseaux sociaux

  • Envoyez-nous vos contributions et vos suggestions en nous contactant !

  • CONTACTEZ-NOUS