fr Inter-réseaux Développement rural fr Inter-réseaux Développement rural

Accueil

Bulletin de veille n°271

Tout déroulerTout enrouler


Changement climatique


Réseau Action Climat, octobre 2015
Un outil pédagogique sur les liens entre agriculture et climat est maintenant disponible pour l’enseignement agricole et toute autre personne travaillant avec des acteurs de l’agriculture. La ressource balaie, en 30 sous-thématiques, le phénomène du dérèglement climatique, les émissions de gaz à effet de serre liées aux activités agricoles et les moyens de les réduire, ainsi que des pistes d’actions pour adapter l’agriculture aux effets des changements climatiques.
http://editions.educagri.fr/fr/agriculture-climat.php


Alternatives Economiques, CFSI, septembre 2015
La revue Alternatives économiques a réalisé en partenariat avec le CFSI un numéro consacré aux changements climatiques et à ses défis pour la sécurité alimentaire. Au sommaire, des articles portant sur la nécessité de réinventer l’agriculture, sa place dans la COP21, l’explosion de la consommation de viande et le rôle de l’élevage dans le changement climatique, ainsi que les alternatives que nous pouvons développer. Ainsi de l’agroécologie aux circuits courts, les pays du Sud et du Nord multiplient les initiatives pour développer des modes de production et de consommation durables.
Lire le rapport (116 p.) :
http://www.cfsi.asso.fr/sites/www.cfsi.asso.fr/files/001_016_349bis-vf.pdf


COP 21


RFI, août 2015
En préparation de la 21e conférence des Nations unies sur le changement climatique (COP21) qui se tiendra à Paris en décembre 2015, les 195 Etats participants sont invités à rendre une contribution dans laquelle ils précisent leurs futurs engagements. Cet article propose un décryptage des fiches produites par les six Etats africains (Gabon, Bénin, Maroc, RDC, Ethiopie, Kenya) à avoir remis leur contribution fin août 2015. Malgré une responsabilité limitée de ces pays dans le dérèglement climatique, certains ont surpris la communauté internationale par leur engagement et leur volonté à se tourner vers une croissance verte.
http://www.rfi.fr/afrique/20150823-cop-21-contributions-nationales-africaines-climat-environnement-changement-climatiq


Réseau Action Climat, 2015
Le Réseau Action Climat, fédérant plusieurs associations nationales et locales de protection de l’environnement, de solidarité internationale, d’usagers des transports et d’alternatives énergétiques sur la question du dérèglement climatique, a lancé un blog pour décrypter les enjeux de la COP21. Il regroupe une série de documents et d’outils d’analyse sur les négociations et plus globalement les enjeux liés aux changements climatiques. Il propose également une série de défis à relever par chacun pour « agir concrètement pour le climat ».
http://macop21.fr/


Désertification


Coordination Sud, septembre 2015
La commission Climat et développement de Coordination SUD revient sur les enseignements tirés du Forum Désertif’action, forum international de la société civile organisé par le Cari du 10 au 13 juin 2015 à Montpellier. Différentes thématiques sont abordées, comme la place des terres dans les négociations sur le changement climatique, les concepts de « climate-smart agriculture » et de « land degradation neutrality ». La pertinence de ces concepts est discutée. Enfin, l’agroécologie et l’agropastoralisme sont mis en avant en tant que voies pertinentes à mobiliser en zones arides.
Lire la note (8 p., 6 Mo) :
http://www.coordinationsud.org/wp-content/uploads/FicheCCD_Agriculture_Da15_vfinale1.pdf


Agroécologie


ILEIA, Coventry University, octobre 2015
Ces deux documents de recherche portent sur l’agroécologie, vue à travers le prisme des mouvements sociaux. Ils mettent en avant les dimensions multiples de l’agroécologie, notamment en lien avec la lutte pour la souveraineté alimentaire. Différents témoignages apportent des visions complémentaires au sujet des pratiques et des aspects sociaux qui leurs sont liés.
Télécharger la publication (8 p.) :
http://www.agriculturesnetwork.org/library/253979/at_download/libraryitem_file
Voir la vidéo (7 min ou 22 min) :
http://www.agroecologynow.com/video/ag/


Fert, ACCIR, septembre 2015
Depuis une dizaine d’année, les agriculteurs membres de trois unions de producteurs de niébé au nord du Burkina Faso, ont, avec le soutien des associations Fert et Accir, testé et mis en œuvre un ensemble de pratiques agricoles agroécologiques. Cette synthèse vise à décrire, évaluer et tirer des leçons de ces dix années d’essai. Pour cela, elle identifie dans un premier temps les problèmes liés à la production constatés par les producteurs ainsi que leurs causes. Elle analyse ensuite pour chacune des pratiques testées : la situation initiale, les actions menées, les résultats obtenus, les impressions des producteurs et leur adoption, ainsi que les freins à la diffusion. Elle s’intéresse également à la perception de l’agroécologie par les producteurs, et identifie les enjeux majeurs d’une démarche agroécologique.
Lire la synthèse (35 p., 5 Mo) :
http://www.fert.fr/wp-content/uploads/2015/10/Capitalisation-agro-%C3%A9cologie-BF_2015.pdf


Climate-smart agriculture


GRAIN, septembre 2015
Ce rapport dénonce l’infiltration du secteur des engrais dans la sphère politique de la lutte contre le changement climatique. D’après le rapport, l’Alliance mondiale pour une agriculture intelligente face au climat est l’aboutissement de plusieurs années d’efforts du lobby des engrais, visant à bloquer toute action significative sur l’agriculture et le changement climatique : aujourd’hui, 60 % des membres de l’Alliance appartenant au secteur privé sont issus de l’industrie des engrais. L’ONG appelle à la dissolution de l’Alliance et à l’exclusion des producteurs d’engrais de la COP21 à Paris.
https://www.grain.org/fr/article/entries/5271-les-exxon-de-l-agriculture


CCFD, GRET, Réseau Action Climat
Dans une lettre ouverte, plus de 355 organisations de la société civile expriment leur inquiétude sur la nouvelle alliance globale pour une agriculture intelligente. Cette plateforme n’est pas jugée comme une réponse appropriée au changement climatique, ou une option pertinente pour les agriculteurs et les mouvements citoyens engagés sur les questions alimentaires. La lettre décrit en quoi l’Alliance pourrait miner les objectifs mêmes qu’elle dit vouloir servir.
http://www.altermondes.org/plus-de-355-organisations-de-la-societe-civile-disent-non-a-l-agriculture-intelligente-face-au-climat/


CGIAR, septembre 2015
Ce document de travail analyse les caractéristiques du paysage scientifique, institutionnel, stratégique et financier de l’agriculture intelligente face au climat en Afrique de l’Ouest. Il couvre les cinq secteurs suivants : la production végétale, la production animale, la pêche, la foresterie/ agroforesterie et les ressources en eau. La CEDEAO ayant engagé un processus visant à intégrer le concept d’agriculture intelligente face au climat (AIC) dans le Programme régional et les programmes nationaux d’investissement agricole, ce document fournit des messages clés et des recommandations qui pourraient aider la CEDEAO à les mettre en pratique.
Lire le rapport (84 p., 2 Mo) :
https://cgspace.cgiar.org/rest/bitstreams/56232/retrieve


Objectifs de développement durable


CNCD, 2015
Les Objectifs de développement durable (ODD) -qui doivent devenir le nouveau cadre international du développement d’ici à 2030- ont été adoptés fin septembre. Ces nouveaux objectifs succèdent à ceux du Millénaire dont le bilan est pour le moins mitigé selon l’ONG belge CNCD, qui détaille également les forces et les faiblesses des ODD. L’analyse du détail de l’état d’avancement de chacun des OMD, tel que mesuré par les Nations Unies, indique des résultats contrastés en fonction du type d’objectif et des pays concernés.
Lire la publication (12 p.) :
http://www.cncd.be/IMG/pdf/www_rapport_apd_2015_cncd_11.11.11_glisse_e_s_.pdf


Foncier


RECA Niger, septembre 2015
Le RECA a mis en place un dispositif de veille foncière pour suivre les avis d’immatriculation et de bornage. Les titres fonciers de plus de 10 ha octroyés depuis 2005 ont ainsi été recensés à partir des avis de bornage publiés (le recensement indique une taille moyenne pour les exploitations de 4,12ha). Cette note présente l’analyse des données collectées . Les titres fonciers de plus de 10ha seraient en augmentation, concerneraient près de 70 000 ha de terres inégalement réparties selon les régions, et appartenant à 414 propriétaires.
Lire la note (4 p.) :
http://www.reca-niger.org/IMG/pdf/2015-08_TF_de_plus_de_10_ha.pdf


ILC, CED, MBOSCUDA, janvier 2015
Ce document émet des propositions concrètes sur : la réforme foncière à mettre en place ; les droits reconnus et garantis aux populations locales et autochtones dans le nouveau régime foncier et domanial ; la participation des populations dans la gouvernance foncière ; l’institution d’un domaine foncier des communautés villageoises ; l’institution d’une période transitoire pour le déguerpissement des occupations spontanées du domaine public ou du domaine privé de l’Etat ; la répression des fautes des agents dans la gestion foncière et domaniale, et une application de la loi sans discrimination.
Lire le rapport (18 p.) :
http://www.hubrural.org/IMG/pdf/doc_strategie_fr.pdf
Version anglaise :
http://www.hubrural.org/IMG/pdf/doc_strategie_eng.pdf


Foncier irrigué


GWI, juin 2015
Le Niger rencontre aujourd’hui des difficultés dans la mise en œuvre de vastes projets d’aménagements agricoles, qui veulent encourager l’agriculture familiale tout en attirant les investissements privés. Face au déplacement provoqué par des projets d’aménagement à grande échelle, peut-on employer des solutions juridiques innovantes pour protéger les droits fonciers des exploitants familiaux ? L’analyse montre qu’il y a des incohérences au sein de la législation foncière, notamment en ce qui concerne l’expropriation, la compensation, le statut des terres publiques et l’irrigation. Ce constat suggère le besoin de mettre à jour et d’harmoniser toute la législation en la matière afin d’affiner le cadre juridique et d’aider chaque partie à mieux comprendre ses droits et ses obligations.
http://www.gwiwestafrica.org/fr/des-droits-fonciers-traditionnels-aux-baux-emphyteotiques-une-juste-compensation


GWI, octobre 2014
Le début de la mise en œuvre du Programme Kandadji a fourni l’occasion de mener d’importants travaux et réflexions autour des textes sur le foncier irrigué au Niger. Cette étude, commandée par la Global Water Initiative (GWI) en Afrique de l’Ouest, présente les principaux textes nécessitant une mise à jour, au regard des préoccupations du moment et des attentes des acteurs. L’étude examine également les textes sur les biens fonciers domaniaux de l’Etat et des Collectivités territoriales de façon générale, ceux sur le foncier irrigué, ainsi que les outils juridiques de gestion qui sont fréquemment utilisés sur ce foncier irrigué.
Lire le rapport (10 p.) :
http://www.foncier-developpement.fr/wp-content/uploads/reforme_du_foncier_irrigue_oct2014_vf.pdf


Agriculture familiale


Cahiers Agricultures, juillet-août 2015
Les articles de ce numéro portent notamment sur : les transformations agricoles avec les défis mis en lumière durant l’Année internationale de l’agriculture familiale ; les transformations de l‘agriculture familiale dans les petites villes au Cameroun ; les interrelations entre agro-industrie et agricultures familiales vues par le prisme du système agraire ; le changement de pratiques et de discours avec le cas de l’agriculture à petite échelle au Canada ; ou encore les résultats, en termes d’intensification écologique, des politiques visant à réduire la déforestation en Amazonie.
http://www.jle.com/fr/revues/agr/sommaire.phtml?cle_parution=4214


Jeunes


AGRA, 2015
L’édition 2015 du rapport de l’AGRA (Alliance pour une Révolution Verte en Afrique) met en lumière les opportunités et le potentiel que la jeunesse et les nouvelles générations représentent pour l’agriculture. Ce rapport traite des défis associés à la productivité agricole en Afrique sub-saharienne, et des opportunités que cela peut représenter pour les jeunes « agripreneurs ». L’accent est mis sur les progrès accomplis pour leur permettre de mieux exploiter leur potentiel, comme notamment l’utilisation de technologies améliorées, les technologies de l’information et de la communication, et les programmes de financements innovants et inclusifs.
Télécharger le rapport (232 p., 7 Mo) :
http://www.agra.org/download/560b8d8d1aa45/


Filières laitières


Ecdpm, septembre 2015
Cette note porte sur le secteur des produits laitiers en Afrique de l’Est. Après une brève revue de la production, de l’offre et de la demande ainsi que des dynamiques commerciales, elle s’intéresse à la structure et la performance des chaînes d’approvisionnement en identifiant ses « goulots d’étranglement ». Elle décrit ensuite le paysage politique et institutionnel de cette filière. Enfin, elle met en lumière les intérêts commerciaux et politiques des différents acteurs et propose des pistes pour renforcer la coopération régionale et le développement inclusif des chaînes de valeur.
Lire la note (19 p.) :
http://ecdpm.org/wp-content/uploads/BN-on-dairy-sector-in-EA_final1.pdf


Nutrition


IFPRI, 2015
Selon ce rapport, le progrès global pour réduire la malnutrition a été lent et inégal. Aucun pays n’est sur la voie pour réaliser les objectifs globaux de nutrition établis par l’Assemblée de santé du monde en 2012. Quelques pays ont néanmoins accompli des progrès notables, et le rapport cherche à comprendre les facteurs qui y ont contribué. En Afrique de l’Est, le Kenya fait figure d’exemple. En Afrique de l’Ouest, le Ghana est cité parmi les pays qui ont fait des progrès remarquables en matière de lutte contre le retard de croissance.
Lire le rapport en anglais :
http://ebrary.ifpri.org/utils/getfile/collection/p15738coll2/id/129443/filename/129654.pdf
Lire un résumé en français (12 p.) :
http://ebrary.ifpri.org/utils/getfile/collection/p15738coll2/id/129547/filename/129758.pdf


OMC


FARM, Jacques Berthelot
L’économiste Jacques Berthelot a mis en ligne, début septembre, une analyse critique du document de travail publié en juillet par la fondation FARM et intitulé "Le nouveau paysage mondial du soutien à l’agriculture". Il remet en cause l’idée selon laquelle les subventions agricoles des pays émergents seraient supérieures à celles des pays développés et dénonce un "tour de passe-passe" en faveur des pays développés, qui refusent les fortes baisses des soutiens agricoles internes prévues à l’OMC. Suite à ce document, la fondation FARM a publié une réponse. Au-delà des débats techniques (portant notamment sur le calcul des soutiens à l’agriculture), ces deux textes donnent à lire des éclairages intéressants sur les rapports de force dans les négociations agricoles à l’OMC, et sur les enjeux pour les pays en développement de protéger leur agriculture dans un paysage mondial de plus en plus libéralisé.
Lire la critique de Jacques Berthelot (17 p.) :
http://www.solidarite.asso.fr/IMG/pdf/Analyse_de_l_etude_de_Debar_et_Douillet_sur_les_soutiens_agricoles_compares_07-09-2015.pdf
Lire la réponse de FARM :
http://www.fondation-farm.org/zoe.php?s=blogfarm&w=w1


Chaînes d’approvisionnement


MSU, septembre 2015
Selon cet article, des transformations porteuses sont à considérer et mettre en avant en Afrique. Dans un contexte d’urbanisation et d’émergence d’une classe moyenne, l’article porte un regard sur la mise en place d’une « Révolution silencieuse dans les chaînes d’approvisionnement africaines » menée principalement par des entrepreneurs africains. De même, l’expansion des marchés africains et les changements d’habitudes alimentaires liés sont autant de transformations pouvant se traduire par une croissance rurale, permettant plus d’investissements (agricoles ou non) et pouvant toucher les plus pauvres.
Lire l’article (12 p.) :
http://fsg.afre.msu.edu/fsp/ReSAKSS_ATOR_Reardon_et_al_Sept_2015.pdf


Agroindustrie


Le Monde, septembre 2015
Le journal Le Monde a réalisé un entretien avec Jean-Claude Kassi Brou, ministre de l’Industrie et des Mines de Côte d’Ivoire. Celui-ci a travaillé pendant treize ans pour le Fonds monétaire international (FMI), avant de devenir conseiller technique puis directeur de cabinet du premier ministre ivoirien en 1996. Il rejoint en 2012 l’équipe gouvernementale présidée par Alassane Ouattara. Il est chargé aujourd’hui de développer le secteur industriel et minier de son pays et de créer de puissantes industries de transformation à partir des secteurs agricole et minier. Il revient ainsi sur les progrès réalisés dans ces deux secteurs, notamment en termes d’emplois et revenus pour les Ivoiriens, ainsi que sur les investissements étrangers.
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/09/25/cote-d-ivoire-l-agro-industrie-est-notre-fer-de-lance_4771494_3212.html


Sécurité alimentaire


RPCA, septembre 2015
Le Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA) annonce des perspectives de productions agropastorales globalement satisfaisantes pour la campagne 2015-2016. En effet, malgré l’installation tardive de la saison des pluies, la situation pluviométrique reste bonne. En conséquence, les experts attendent des productions céréalières satisfaisantes. Toutefois, la situation nutritionnelle reste préoccupante. Les experts recommandent entre autres de renforcer l’aide aux plus vulnérables dans les zones de conflit et de renforcer la résilience des populations qui ont été touchées par l’épidémie d’Ebola.
http://us4.campaign-archive2.com/?u=5aa4680998eddebe5f4ce7065&id=e87deab848&e=f414d65ddf


Publications


ICTSD, octobre 2015
Cette édition de la revue Passerelles porte sur l’après 2015, considérant en particulier le nouvel accord sur le climat qui aura lieu à Paris à la fin de l’année. Dans ce numéro, le directeur d’ICTSD revient sur l’évolution de l’architecture de la gouvernance économique mondiale au cours des deux dernières décennies. Une autre contribution est dédiée à la question du coton : les auteurs estiment que la loi agricole américaine de 2014 devrait avoir d’importants effets de distorsion des échanges. Enfin, un article s’intéresse aux approches régionales de l’aide pour le commerce, qui sont de plus en plus utilisées.
Lire le numéro (30 p.) :
http://www.ictsd.org/sites/default/files/review/Pass_September_15.pdf


Technologies innovantes


FARM, septembre 2015
Cet article explique en quoi l’Afrique peut tirer profit de l’utilisation des satellites pour la mise en œuvre et le contrôle des politiques publiques, dans le domaine de l’agriculture en particulier. Un premier enjeu est notamment de disposer d’une cartographie à jour afin de pouvoir identifier les terres cultivables, en utilisant les images des satellites d’observation pour réaliser des cartes d’occupation des sols. Les satellites de météorologie fournissent également des observations qui alimentent les modèles de prévisions de pluie.
http://www.fondation-farm.org/zoe.php?s=blogfarm&w=wt&idt=2002


Niebé


IITA, INERA, JIRCAS, septembre 2015
Ce guide est conçu comme un outil de formation pour les champs d’expérimentation du projet AVEC-BF. Financé par le Ministère de l’agriculture, de la forêt et des pêches du Japon, ce projet organise une formation pour améliorer les techniques et les connaissances des producteurs semenciers ou des producteurs de niébé au Burkina Faso. Ce guide a été compilé durant la période de formation du projet. Il explique les étapes avec des mots simples.
Lire le guide (32 p., 3 Mo) :
http://biblio.iita.org/documents/S13ManIshikawaGuideNothomNodev.pdf-b04fe71e7134e857df32864e26c34887.pdf


  • Réagir :
  • Partagez :

Réagir à cet article


Restez informé(e) !

Vous pouvez vous abonner à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail. Vous pouvez également créer des bulletins personnalisés pour recevoir les dernières informations publiées sur les thématiques de votre choix.

Je m’inscris

  •  

    Site réalisé avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie et de l’Agence française de Développement

  • AFD OIF
  • COMMENT PARTICIPER ?

    De nombreuses possibilités existent pour participer à la vie du réseau. Vous pouvez vous abonner à nos publications et créer des bulletins personnalisés.

    Abonnez-vous à nos publications

  • Vous pouvez aussi vous abonner à nos flux RSS et nous suivre sur les réseaux sociaux

  • Envoyez-nous vos contributions et vos suggestions en nous contactant !

  • CONTACTEZ-NOUS