fr Inter-réseaux Développement rural fr Inter-réseaux Développement rural

Accueil

Bulletin de veille n°262 - 18 mai 2015

Tout déroulerTout enrouler


Pastoralisme


FAO, 2015
La Plateforme des Connaissances Pastorales est une initiative de la FAO visant à réunir les pastoralistes ainsi que les principaux acteurs travaillant avec eux. Elle se veut à la fois référentiel technique sur le pastoralisme, et forum neutre pour le renforcement des échanges entre les pastoralistes et les parties prenantes travaillant sur les problématiques pastorales. Elle regroupe ainsi les différents documents publiés (avec possibilité de recherche par sujet), et localise les réseaux pastoraux régionaux. La participation des éleveurs est organisée selon des groupes de travail thématiques.
http://www.fao.org/pastoralist-knowledge-hub/fr/


Tearfund, 2015
Ce document s’intéresse aux moyens de subsistance des éleveurs qui vivent dans le département d’Abalak, situé dans le nord de la zone pastorale du Niger. Il vise à décrire l’évolution des pratiques pastorales dans le département ; évaluer l’efficacité du système de régulation de l’accès aux ressources pastorales ; apprécier l’incidence des politiques sur la capacité des communautés pastorales à faire reconnaître leurs droits sur les terroirs qu’ils exploitent de façon régulière ; et identifier les changements à apporter au niveau du cadre institutionnel, politique et législatif, en vue de répondre aux défis posés par le processus de fixation des éleveurs qui est enclenché dans le département.

Lire le résumé des résultats (4 p.) :

http://www.foncier-developpement.fr/wp-content/uploads/A-la-croisee-des-chemins-resume.pdf

Lire la version complète de l’étude en français ou en anglais (44 p.) :

http://tilz.tearfund.org/en/resources/policy_and_research/food_security/


Politiques agricoles


SOS Faim Belgique, février-mars 2015
Le dossier de ce numéro de Défis Sud est consacré à un reportage au Sénégal autour des réformes inclusives que veut mettre en pratique le président Macky Sall, pour permettre au Sénégal d’allier à la fois les « bienfaits de l’agrobusiness » et de l’agriculture paysanne. Hormis ce dossier, vous trouverez également une analyse critique de la dégradation des sols, alertant sur les conséquences de l’absence de mesure de protection des sols à l’échelle mondiale, ainsi qu’un article sur une pièce de théâtre comique dénonçant la diminution du nombre d’agriculteurs.

Lire le numéro (32 p., 4 Mo) :

https://www.sosfaim.org/be/publication/defis-sud-senegal-vers-la-reussite/


IIED, IPAR, mars 2015
L’expérience proposée dans ce dossier porte sur l’influence des organisations paysannes dans le cadre du processus d’élaboration de la Loi d’Orientation AgroSylvo Pastorale (LOASP) au Sénégal entre 2002 et 2004. Il s’agit, en plus de documenter ce processus, de s’intéresser aux initiatives similaires développées par les acteurs non gouvernementaux dans l’élaboration de politiques publiques. Ce rapport s’inscrit dans le projet « Outils juridiques pour l’émancipation des citoyens ». Il présente également les points forts et points faibles de ce processus de concertation (notamment le faible rôle des leaders paysans nationaux), et souligne l’importance des moyens financiers nécessaires à cette approche ascendante, nécessitant une forte volonté politique.

Lire le rapport (25 p.) :

http://pubs.iied.org/pdfs/17574FIIED.pdf


RFI, mai 2015
Sayouba Traoré a consacré une édition de son émission "Le Coq chante" (RFI) à la Journée nationale du Paysan. La parole est donnée à Michel Kafando, président de la Transition et chef de l’Etat ; François Lompo, ministre en charge de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire, Bassiaka Dao, agriculteur dans la région des Hauts-Bassins et président de la Confédération paysanne du Faso ; et Bagna Djibo, producteur agricole au Niger, président du Conseil d’administration du Réseau des organisations paysannes et de producteurs de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA). Ils discutent du rôle de cette journée, des enjeux soulevés et des points importants de débat (notamment les semences améliorées et le financement de l’agriculture) au regard de la faible attractivité du milieu agricole.
http://www.rfi.fr/emission/20150510-burkina-faso-dedougou-journee-nationale-paysan/


Foncier


aGter, mars 2015
Agter a mis en ligne sur son site 3 vidéos des présentations enregistrées lors de l’atelier de présentation du FMAT (Forum Mondial sur l’Accès à la Terre) 2016 au Forum Social Mondial de Tunis, en mars 2015. Ces présentations portent en particulier sur les enjeux liés aux accaparements des terres et des ressources naturelles dans le monde.

Regarder la contribution de l’Institut Panos Afrique de l’Ouest (7 min) :

http://www.agter.asso.fr/article1103_fr.html

Regarder l’intervention d’Olivier de Schutter (11 min) :

http://www.agter.asso.fr/article1102_fr.html

Regarder l’intervention du Professeur Marcel Mazoyer (26 min) :

http://www.agter.asso.fr/article1099_fr.html


Comité technique "Foncier & Développement", avril 2015
Cette fiche pédagogique présente les SAFER. Elle raconte comment et dans quel contexte elles ont été un élément de modernisation de l’agriculture familiale en France, et décrit leurs caractéristiques, missions et modes opératoires. L’auteur présente également les limites et controverses qui leurs sont liées (notamment au regard du pluralisme syndical et du développement de "l’agriculture sociétaire"). Le bilan des interventions des SAFER, des institutions mixtes où sont représentés l’État, des collectivités locales et organisations de producteurs montre qu’il est possible de réguler les marchés fonciers pour que les structures de production agricole puissent s’adapter afin de répondre à l’intérêt de tous.

Lire la fiche (4 p.) :

http://www.foncier-developpement.fr/wp-content/uploads/2015_Fiche-Foncier_Merlet_SAFER.pdf


Protection sociale


The Broker, avril 2015
En mars 2015, le ministère néerlandais des Affaires étrangères a lancé une consultation en ligne sur le développement inclusif. La moitié des contribution apportées mettait en avant l’importance de la protection sociale (un rapport de synthèse est disponible). Dans ce débat, trois grandes perspectives ont émergé sur comment la protection sociale peut contribuer au développement inclusif. Celle-ci a globalement été vue comme : un moyen de construire la résilience des plus pauvres, un catalyseur de la croissance économique, ou un droit humain. L’article relate également le désaccord des contributeurs au sujet du type de programme à mettre en place et le meilleur moyen de l’implémenter et le financer, résultant en un choix politique.
http://www.thebrokeronline.eu/en/Articles/Three-perspectives-on-social-protection


Climat & ressources naturelles


IED Afrique, février 2015
Ce numéro spécial d’Agridape présente des approches et stratégies mises en œuvre par différents acteurs pour répondre aux enjeux et défis posés par les risques climatiques (notamment en matière de désertification et de résilience, et deux articles sur l’eau). Publié dans le cadre du projet PRESA "Promouvoir la Résilience des Économies en zones Semi- Arides", quelques résultats de la première année de mise en œuvre de ce projet sont également partagés.

Lire le numéro (40 p., 3 Mo) :

http://iedafrique.org/-Faire-face-aux-risques-climatiques-.html


Agrhymet, avril 2015
L’atelier régional d’échanges sur les contributions de l’agriculture, de l’élevage et des forêts aux contributions Prévues Déterminées au niveau National (CPDN) pour l’accord Paris Climat 2015 a réuni à Niamey, du 28 au 30 avril 2015, les pays du CILSS et de la CEDEAO. L’atelier s’est déroulé en deux segments : le segment politique a donné lieu à une déclaration, insistant sur les points essentiels pour un bon accord à Paris concernant le secteur de l’Agriculture au sens large. Le segment scientifique et technique s’est déroulé en huit sessions ; le programme et les documents de présentations sont téléchargeables sur le site d’Agrhymet.

Lire la Déclaration de Niamey (4 p.) :

http://www.agrhymet.ne/portailCC/images/pdf/D%C3%A9claration_Niamey.pdf

Voir les présentations des ateliers techniques et scientifiques :

http://www.agrhymet.ne/portailCC/index.php/fr/103-categorie-principale/actualites/610-echanges-des-pays-du-cilss-et-de-la-cedeao-sur-les-contributions-de-l-agriculture-de-l-elevage-et-des-forets-aux-contributions-prevues-determinees-au-niveau-national-cpdn-ou-indc-en-anglais-communications-de-l-atelier-cpdn


UICN, 2015
L’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) met à disposition une plateforme d’échange spécifique pour les acteurs de la conservation de la nature et de la gestion durable des ressources naturelles d’Afrique centrale et occidentale. Cet outil permet notamment de partager vos bulletins, newsletters, magazines, publications, vidéos, adresses de sites à visiter, données, nouvelles sur les activités, etc.
https://www.iucn.org/fr/propos/union/secretariat/bureaux/paco/programmes/prezoh/premi/connaissances_africaines_pour_l_environnement/participez/dialogueenv_forum/


Agriculture de conservation


Cahiers Agricultures, mars-avril 2015
Le numéro de mars-avril 2015 des Cahiers Agricultures est consacré à l’agriculture de conservation. Deux articles portent sur le cas du semis direct (au Brésil et au Maroc), et deux autres sur les systèmes de culture sous couvert végétal (à Madagascar et au Cameroun). Le numéro s’intéresse également à la performance des exploitations agricoles en Afrique de l’Ouest ; et à l’évaluation de la durabilité de systèmes de culture en agriculture de conservation à Madagascar. Un dernier article aborde l’évaluation participative de prototypes de systèmes de culture, combinant agriculture de conservation et agriculture biologique.
http://www.jle.com/fr/revues/agr/sommaire.phtml


Agriculture familiale


Gret, avril 2015
Les organismes de recherche du pôle Agropolis International ont organisé du 1er au 3 juin 2014 à Montpellier (France) des Rencontres internationales sur le thème « Agricultures familiales et Recherche » pour faire échanger et travailler ensemble des représentants des agriculteurs familiaux, des décideurs politiques et du secteur privé, des représentants de la société civile et des enseignants et chercheurs du monde entier. Les actes de cette rencontre sont désormais disponibles en français, en anglais et en espagnol au sein d’un même document. On y trouve les résultats des différents ateliers, ainsi que des synthèses et propositions pour un agenda mondial de la recherche.

Lire le document (324 p., 12 Mo) :

http://www.agropolis.fr/pdf/publications/actes-rencontres-internationales-agricultures-familiales-recherche-juin-2014.pdf


Recherche agricole


IFPRI, mai 2015
Fruit de l’initiative ASTI (Indicateurs relatifs aux sciences et technologies agricoles) menée par l’IFPRI, ces fiches fournissent des informations concernant les données afférentes aux capacités et aux investissements consacré à la Recherche et Développement agricole des pays en développement. Cette initiative vise à enrichir les discussions parmi les organismes de recherches nationaux, régionaux, et internationaux sur leurs rôles respectifs, priorités, et avantages comparatifs. Elle fournit des informations fiables sur l’état de R&D agricole pour des décisionnaires politiques et des chefs de recherches.
http://www.ifpri.org/publications/results/taxonomy%3A933.3063


Filières et répartition du pouvoir


Altermondes, Olivier de Schutter, avril 2015
Olivier De Schutter a été rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à l’alimentation pendant six ans. Il a lu le rapport « Qui a le pouvoir ? » d’Altermondes et signé sa préface. Dans cet article il revient sur les aspects plus déroutants que ce rapport met en lumière. Il dénonce notamment la domination économique de certains acteurs leur permettant d’imposer leurs standards, et se traduisant par un pouvoir réglementaire de facto exercé par les acteurs privés. Il critique également celle qu’il appelle « économie alimentaire low cost » qu’il accuse de se substituer à des politiques sociales plus ambitieuses et plus redistributives. Enfin, il s’interroge sur le potentiel d’une réforme du droit de la concurrence dans l’Union européenne et aux Etats-Unis, et sur la nécessaire évolution du commerce équitable au regard du paradigme de souveraineté alimentaire.
http://www.altermondes.org/notre-economie-alimentaire-low-cost-est-un-substitut-de-fait-a-des-politiques-sociales-plus-redistributives/


Chaines de valeur


ICTSD, mai 2015
La "transformation structurelle" est au cœur des débats dès qu’il s’agit d’aborder la thématique du développement sur le continent africain. Une telle transformation, entendue dans le sens d’une réorientation économique vers des activités plus productives, constituerait un moteur pour le développement économique en Afrique. Des ressources naturelles aux chaînes de valeurs, en passant par le financement du développement et les APE, les contributions de ce numéro de la revue Passerelles soulignent que les opportunités sont aussi nombreuses que les défis.

Lire le numéro (28 p.) :

http://www.ictsd.org/sites/default/files/review/Passerelles%20-%20Vol%2016%20n2%20-%20Mai%202015_0.pdf


Financement


Gret, avril 2015
Cet article s’inscrit dans le cadre de la concertation au regard du sommet d’Addis Abeba de juillet sur le financement du développement, et plus largement sur la question des futurs Objectifs du développement durable qui seront définis à New York en septembre. Il dégage les points clés d’une rencontre entre le ministère et les représentants des organisations de la société civile. Il évoque également les recommandations établies par le Groupe initiatives pour améliorer les coalitions d’acteurs privés et publics (lien du document dans l’article). Issu de ces concertations, un consensus se dégage sur le fait que les enjeux climatiques et de développement vont de pair, sur le besoin de changement de modèle et sur la nécessaire implication du secteur privé.
http://www.gret.org/2015/05/financement-du-developpement-ou-en-est-on-de-la-concertation-vers-addis-abeba/


Irrigation


Ministère de l’agriculture du Niger, mai 2015
La Stratégie de la Petite Irrigation au Niger (SPIN) a été adoptée au Conseil des Ministres le 10 avril 2015. Elle vise à réduire le manque de cohérence et d’efficience des interventions des différents partenaires et même de l’Etat, dans les procédures d’appui et de soutien aux exploitants de la petite irrigation. Le RECA a publié sur son site le cadre de références élaboré avec l’appui de partenaires tel que le GIZ. Le document propose un diagnostic de la petite irrigation au Niger, décrit les orientations stratégiques de la SPIN, et les dispositifs pour sa mise en oeuvre. En regroupant ainsi toutes les actions de renforcement de l’appareil productif des exploitants, la SPIN représente désormais le cadre unique d’harmonisation de la petite irrigation au Niger.
http://www.reca-niger.org/spip.php?article874


Riz


Gret, mars 2015
Le 16 mars 2015, la première Charte nationale de qualité du riz local a été ratifiée par l’Etat guinéen. Une mesure visant à améliorer la compétitivité du riz local face au riz importé et à lutter contre la pauvreté. Patrice Kamano, chargé d’études au sein du Bureau de stratégie et de développement (BSD) du ministère guinéen de l’Agriculture, revient sur cette mesure accompagnée par le Gret et la MGE dans le cadre du projet Acorh. Il explique comment est née cette charte et quelles doivent être ses applications au niveau des services de l’Etat, des acteurs de la filière ou encore des organisations paysannes, responsables de sa diffusion à la base. La charte est téléchargeable et vous trouverez également plus d’informations sur le projet Acorh d’amélioration des capacités des organisations des filières huile de palme et riz.
http://www.gret.org/2015/05/trois-questions-a-patrice-kamano-du-ministere-guineen-de-lagriculture/


Agrhymet, 2015
Cette fiche technique a été réalisée dans le cadre du projet « intégration de l’adaptation au changement climatique dans les secteurs de l’agriculture et de l’eau en Afrique de l’Ouest », financé par le Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM/CC). Elle montre comment le système de riziculture intensive (SRI) permet d’améliorer la production agricole au Benin. Celui-ci optimise le fort pouvoir de tallage du riz en créant des conditions favorables avec très peu de semences, d’eau et d’engrais chimique. Il nécessite cependant un enrichissement organique du sol et un entretien (désherbage pour réduire les compétitions avec les mauvaises herbes) permettant un bon développement végétatif.

Lire la fiche (4 p.) :

http://www.agrhymet.ne/portailCC/images/pdf/fiche_SRI_B%C3%A9nin_Agrhymet.pdf


Tomate


RECA, avril 2015
Cette note présente le centre de collecte de la tomate de Doguéraoua. Elle rappelle l’historique de la production et de la commercialisation de la tomate sur ce centre, quelles variétés sont produites, et par quels producteurs et coopératives. Elle décrit ensuite son fonctionnement au niveau des acteurs (producteurs, intermédiaires, et acheteurs), les types de paniers qu’on y trouve (pour l’intérieur ou l’extérieur du pays), et les perspectives d’avenir (développer la culture de la tomate en période d’hivernage). Si ce centre est géré principalement par les intermédiaires, le prix du panier varie selon le marché et n’est fixé ni par eux ni par les producteurs.

Lire la note (6 p.) :

http://www.reca-niger.org/IMG/pdf/Note_Tomate_de_Dogueraoua_CRATahoua_Avril2015.pdf


Agrhymet, mars 2015
Dans le cadre de la Charte pour la prévention et la gestion des crises alimentaires, la région Sahel-Afrique de l’Ouest s’est dotée d’un Cadre harmonisé pour analyser la situation alimentaire et nutritionnelle (processus mené sous l’égide du CILSS). Celui-ci applique les mêmes critères partout et s’appuie sur un réseau des points focaux dans les pays participants, et des consultations régionales. Les résultats de 2015 du Cadre harmonisé sont désormais disponibles. La note d’information présente également la méthodologie et les difficultés d’analyse.

Lire la note (5 p.) :

http://www.agrhymet.ne/PDF/Fiche_Com-Cadre_Harmonise_Mars2015.pdf


  • Réagir :
  • Partagez :

Réagir à cet article


Restez informé(e) !

Vous pouvez vous abonner à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail. Vous pouvez également créer des bulletins personnalisés pour recevoir les dernières informations publiées sur les thématiques de votre choix.

Je m’inscris

  •  

    Site réalisé avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie et de l’Agence française de Développement

  • AFD OIF
  • COMMENT PARTICIPER ?

    De nombreuses possibilités existent pour participer à la vie du réseau. Vous pouvez vous abonner à nos publications et créer des bulletins personnalisés.

    Abonnez-vous à nos publications

  • Vous pouvez aussi vous abonner à nos flux RSS et nous suivre sur les réseaux sociaux

  • Envoyez-nous vos contributions et vos suggestions en nous contactant !

  • CONTACTEZ-NOUS