fr Inter-réseaux Développement rural fr Inter-réseaux Développement rural

Accueil

Bulletin de veille n°245 - 21 août 2014

Tout déroulerTout enrouler

Sommaire

-  Position du Roppa sur la signature des APE
-  Analyse : La Côte d’Ivoire et son dilemme de politique commerciale
-  Article : Défis commerciaux dans le secteur de la viande de bœuf d’Afrique de l’Ouest

-  Communiqué final de l’atelier sur la sécurisation foncière du paysan dans la riziculture à grande échelle au Sahel
-  Etude de cas : Les enjeux pour les petits producteurs dans l’irrigation à grande échelle - le barrage de Bagré au Burkina Faso
-  Capitalisation : deux décennies d’appuis à la gestion foncière décentralisée dans la vallée du fleuve Sénégal
-  Base documentaire et cours en ligne sur la gouvernance foncière

-  Conférence ministérielle 2014 sur l’emploi des jeunes en Afrique
-  Emploi des jeunes en Afrique sub-saharienne : des solutions diverses à des défis complexes

-  Conférence internationale sur le financement de l’agriculture : articles, compte-rendus
-  Article : Sécuriser la production nationale : Les leçons de Marius Dia, coordonnateur du CNCR

-  Etude : Résidus agricoles et sous-produits agro-industriels en Afrique de l’Ouest : état des lieux et perspectives pour l’élevage

-  Lettre ouverte de la société civile à propos de l’Alliance Globale pour une agriculture intelligente face au climat
-  Etude : l’agro-écologie, définition et potentiel
-  Colloque : Lien entre désertification, dégradation des terres et changements climatiques
-  Article : La mise à l’échelle de la gestion durable des terres au Sahel : des solutions pour une sécurité alimentaire durable
-  Note de travail : Observations et réflexions sur des aménagements de restauration des sols au Niger
-  Etude : Etat des lieux sur l’expérience de l’Agriculture de Conservation au Niger

-  Actes de la 8e conférence internationale sur l’adaptation au niveau des communautés
-  Rapport de capitalisation sur l’adaptation au changement climatique : contexte, bilan et proposition de positionnement stratégique du FFEM

-  Revue Rural 21 : Agriculture familiale

-  Guide méthodologique : Orientations pour la construction de programmes de renforcement des capacités des organisations de producteurs

-  Synthèses : la valorisation du tourteau de Jatropha : caractéristiques, perspectives et contraintes

-  Atlas de la recherché et du développement en Afrique : révéler la place de l’agriculture

-  Point sur la situation alimentaire au Sahel n°160 - début août 2014


Enjeux commerciaux


Roppa, 8 août 2014
Prenant acte de la décision des Chefs d’Etat de signer les APE entre l’Afrique de l’Ouest et l’Union européenne, le Roppa déplore la faiblesse du dialogue avec l’ensemble des parties prenantes notamment dans la dernière phase des négociations. Il dénonce également « un accord politique pénalisant le développement des deux régions », et facteur de « désintégration en Afrique de l’Ouest en réduisant le commerce intra régional, la croissance économique et les investissements ».

Lire la déclaration (6 p.) :

http://alternatives-economiques.fr/blogs/gadrey/files/roppa-ape.pdf


CTA, 11 août 2014
Cet article reprend une analyse publiée par le Centre international pour le commerce et le développement durable (ICTSD) examinant les dilemmes de la Côte d’Ivoire dans la négociation des APE entre l’Afrique de l’Ouest et l’Union européenne. Selon cette analyse, le pays subirait un impact sur un certain nombre de ses produits d’exportation majeurs (cacao et bananes notamment) si elle n’achevait pas son processus d’APE au 1er octobre 2014, ce qui l’a conduit, avant que ces accords ne soient signés, à considérer sérieusement la conclusion d’accords bilatéraux avec l’UE. Parallèlement toutefois, les marchés ouest-africains, plutôt qu’européens, jouent un rôle plus important pour certains produits transformés et industriels (farine notamment) du pays. La Côte d’Ivoire est ainsi considérée comme placée « entre le marteau et l’enclume » dans les orientations de sa politique commerciale.
http://agritrade.cta.int/fr/Agriculture/Sujets/APE/La-Cote-d-Ivoire-et-son-dilemme-de-politique-commerciale


CTA, 11 août 2014
Cet article reprend une analyse de l’université de Wageningen, selon laquelle les gouvernements ouest-africains entendent faciliter l’investissement du secteur privé afin de promouvoir des formes plus intensives d’élevage de bétail. L’analyse met en avant les efforts importants consentis, depuis 2005, par la CEDEAO pour « rationaliser les politiques régionales en matière d’élevage qui entravent la production et le commerce », avec un plan d’action régional visant à développer le secteur du bétail approuvé en 2009. L’analyse de Wageningen remet notamment en question la faisabilité économique de certains aspects de ce plan d’action, liés à l’amélioration de l’offre de fourrage, à l’élargissement des contrats d’assurance pour couvrir les éleveurs et à la garantie des revenus de ces derniers.
http://agritrade.cta.int/fr/Agriculture/Produits-de-base/Viande-bovine/Defis-commerciaux-dans-le-secteur-de-la-viande-de-baeuf-d-Afrique-de-l-Ouest


Foncier


GWI, UICN, IIED, juin 2014
Les 2 et 3 juin 2014 s’est tenu à Bamako (Mali) l’atelier régional intitulé « Vers une sécurisation foncière du paysan dans la riziculture à grande échelle au Sahel », organisé par la Global Water Initiative (GWI) en Afrique de l’Ouest et mise en œuvre par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et l’Institut international pour l’environnement et le développement (IIED). L’objectif était de partager des expériences de terrain pour valoriser des bonnes pratiques et renforcer la compréhension des enjeux liés au statut juridique et à la taille de la parcelle en vue de la sécurisation foncière du paysan dans la riziculture à grande échelle au Sahel. Le communiqué final de l’atelier présente le déroulement des travaux, les conclusions et les recommandations des participants.

Lire le communiqué (4 p.) :

www.hubrural.org/IMG/pdf/communique_final_atelier_regional_foncier_irrigue_bamako_gwi_cills_arid_ilc_juin2014-2.pdf


Global Water Initiative, mai 2014
Cette étude entre dans le cadre des activités de la Global Water Initiative (GWI) en Afrique de l’Ouest qui visent à définir les options d’intervention qui permettraient d’améliorer les conditions d’existences des petits exploitants installés en aval des grands barrages. L’étude porte sur les moyens d’existence des petits producteurs rizicoles installés sur les terres irriguées de la zone de Bagré au Burkina Faso. Les auteurs de l’étude recommandent d’appuyer le renforcement organisationnel des organisations de producteurs de riz, car l’accès au foncier, à un équipement approprié et à des intrants de qualité en quantité suffisante, ne peut selon eux relever de la force d’un individu. Ils plaident également pour la mise en place d’un observatoire du processus de mise en œuvre des engagements entre Bagrépôle et l’Union des producteurs.

Lire l’étude (82 p., dont 33 p. d’annexes) :

www.gwiwestafrica.org/sites/default/files/burkina_faso_country_report_final_-_so2_1.pdf


Hub Rural, juillet 2014
Un exercice de capitalisation des expériences d’appuis à la gestion foncière locale décentralisée et à la sécurisation foncière mises en œuvre durant les deux dernières décennies dans la vallée du fleuve Sénégal a été entrepris par la Société nationale d’aménagement et d’exploitation des terres du delta du fleuve Sénégal et des vallées du fleuve Sénégal et de la Falémé (SAED) et le ministère sénégalais de l’Agriculture et de l’Equipement rural. Cette capitalisation a principalement porté sur les Plans d’Occupation et d’Affectation des Sols (POAS) mis en œuvre dans la Vallée ; le système d’informations foncières (SIF) mis au point dans la Vallée ; le renforcement des capacités de gestion territoriale et foncière décentralisée ; la contractualisation des normes de mise en valeur. Le Hub Rural a rassemblé sur son site une série de documents portant sur ces travaux de capitalisation : rapport, fiches techniques, déclaration, revue de presse.
http://www.hubrural.org/Capitalisation-de-2-decennies-d.html


FAO, 2014
Le portail de la FAO consacré aux Directives Volontaires propose une base documentaire organisée en catégories et thèmes. Il comporte une série de ressources (guide, cours, fichiers audio, vidéos, bulletins...) sur des questions transversales (Directives volontaires pour la gouvernance foncière, guides techniques pour la gouvernance de régimes foncier, cours en ligne...) et sur des thèmes (foncier applicable aux pêches, aux forêts, aux terres, questions foncières liées aux peuples indigènes, au genre…). La FAO a également mis en ligne un Programme d’apprentissage sur le thème de « La gouvernance responsable des régimes fonciers ». Ces cours s’adressent aux personnes qui travaillent sur les régimes fonciers, notamment les décideurs politiques, les administrateurs, les professionnels de plaidoyer, la société civile, le secteur privé, les universitaires et les chercheurs.

Consulter la base documentaire :

http://www.fao.org/nr/tenure/information-resources/fr/

Consulter les cours en ligne :

http://www.fao.org/nr/tenure/cours-en-ligne/fr/


Jeunes


21-23 juillet 2014
La Conférence ministérielle sur l’emploi des jeunes s’est tenue à Abidjan (Côte d’Ivoire) du 21 au 23 juillet 2014. La conférence avait notamment pour objectif le partage d’expériences entre pays sur les stratégies mises en œuvre pour intégrer et créer des emplois pour les jeunes. Vingt huit pays africains ont été invités à produire des études qui analysent les stratégies nationales mises en place pour insérer les jeunes et créer des emplois pour les jeunes. Un plan d’action régional dont l’objectif est d’améliorer l’accès des jeunes à l’emploi a également été adopté.

Visiter le site de la Conférence (programme, rapports pays, presse…) :

http://www.adeanet.org/min_conf_youth_skills_employment/fr/

Accéder à la Déclaration (11 p.) :

www.adeanet.org/min_conf_youth_skills_employment/sites/default/files/u26/DECLAR_MIN%20CONF_DU_DCTP%20-%2025%20juillet%202014%20VF.pdf


Brookings, 12 août 2014
Cet article présente brièvement 5 expériences de pays dans le cadre de programmes et de stratégies d’emploi des jeunes : Afrique du Sud, Ghana, Kenya, Ouganda et Nigeria. Il met en avant la difficulté de cibler précisément les bénéficiaires, ce qui peut réduire l’efficacité des programmes. Des bons ou des subventions de l’Etat peuvent permettre de résoudre ce problème de ciblage tout en préservant un certain degré d’autonomie dans le choix des individus et des entreprises. Enfin, l’article souligne la faiblesse des données sur l’emploi et l’absence de suivi de la qualité de l’emploi. Plusieurs experts insistent sur la nécessité de prendre en compte cet aspect, au risque sinon de voir les stratégies de réduction du chômage conduire à une augmentation des travailleurs vulnérables, peu payés et précarisés.
http://www.brookings.edu/blogs/africa-in-focus/posts/2014/08/12-youth-unemployment-africa-mcarthur?rssid=global&utm_source=feedblitz&utm_medium=FeedBlitzRss&utm_campaign=FeedBlitzRss&utm_content=Youth+Unemployment+in+Sub-Saharan+Africa%3a+Varying+Solution


Financement


CTA, Farm, juillet-août 2014
La conférence internationale sur le financement de l’agriculture organisée du 14 au 18 juillet 2014 à Nairobi (Kenya) a vu l’organisation de plusieurs sessions et tables rondes consacrées à des thèmes liés au financement de l’agriculture. Une session spéciale portant sur les critères à remplir pour obtenir des crédits a permis d’identifier plusieurs éléments devant faciliter l’accès au crédit pour les producteurs : amélioration de la gouvernance des organisations paysannes, élaboration de documents comptables, adoption des innovations agricoles… La table ronde intitulée « Lever les barrières au développement de l’assurance agricole » organisée par Farm a mis en avant des innovations et des avancées significatives, tant au niveau macroéconomique (émergence de bourses de matières premières ou de récépissés d’entreposages favorisant l’accès au crédit pour les agriculteurs) qu’à des niveaux plus microéconomiques (développement du crowdfunding). Une session a été consacrée à l’accès au financement des « jeunes agro-entrepreneurs », présentant différents modèles innovants et interrogeant les possibilités de leur reproduction dans d’autres pays.

Lire l’article du CTA sur la session consacrée à l’accès au crédit :

http://blogs.cta.int/2014/07/22/conseils-pratiques-pour-faciliter-lacces-aux-credits-agricoles/?lang=fr

Consulter les documents et vidéos de la table ronde sur l’assurance agricole :

http://www.fondation-farm.org/spip.php?article932

Lire l’article du CTA sur la session consacrée aux jeunes :

http://blogs.cta.int/2014/07/22/ameliorer-lacces-au-financement-des-jeunes-agriculteurs/?lang=fr


Le Quotidien (Sénégal), CNCR, 1er août 2014
Dans cet article, Marius Dia, coordonnateur de la cellule d’appui technique du Conseil national de coordination et de coopération des ruraux (CNCR), défend la mise en place d’un système de contractualisation, garantie par l’Etat, entre entreprises et groupes de paysans, permettant à ces derniers de stabiliser leurs revenus et d’accéder au crédit. Il propose en particulier un système d’assurance du crédit, basé sur une caisse gérée conjointement par l’Etat, les producteurs et les entreprises.
http://cncr.org/spip.php?article1136&var_mode=calcul


Elevage


FAO, 2014
Cette publication traite de la disponibilité, de la question de l’accès et de l’utilisation des résidus de culture et des sous-produits agro-industriels en Afrique de l’Ouest. Il s’agit d’une première tentative d’évaluation régionale, réalisée à partir des bases de données disponibles au niveau régional en 2011-2012, et fondée sur un échantillon de sept pays de l’Uemoa. L’étude souligne de nombreuses contraintes à une large utilisation de ces résidus de culture en élevage : non maîtrise des disponibilités et des techniques de valorisation, difficulté de transfert des technologies existantes. Elle met également en avant les contraintes concernant les sous-produits agro-industriels destinés à l’alimentation bétail : difficultés d’accès aux disponibilités réelles et aux circuits de commercialisation ; absence de législation quant à leur commerce et à leur utilisation ; fortes variation des disponibilités.

Lire l’étude (73 p.) :

www.fao.org/docrep/019/i3562f/i3562f.pdf


Agro-écologie


juillet 2014
Plusieurs organisations de la société civile, nationales et internationales, du Nord et du Sud, ont publié une lettre ouverte à propos de l’Alliance Globale pour une agriculture intelligente face au climat. Elles dénoncent notamment une absence de définition claire de l’« agriculture intelligente face au climat », permettant à quiconque de faire partie de l’Alliance sans limites de critères. Elle regrette également l’absence de garanties sociales pour protéger les agriculteurs et les communautés, notamment face aux entreprises promouvant les OGM ou qui accaparent des terres en se réclamant de l’« agriculture intelligente » ou encore la non prise en compte de cadres de référence développés et validés au niveau international.
http://sosfaim.wordpress.com/2014/07/25/lettre-ouverte-de-la-societe-civile-a-propos-de-lalliance-globale-pour-une-agriculture-intelligente-face-au-climat/


IIED, juin 2014
Cette étude souligne la multiplication des expériences démontrant les bénéfices multiples de systèmes agro-écologiques puis interroge les raisons expliquant sa faible promotion dans les politiques agricoles et les programmes de recherche et de vulgarisation. Elle souligne l’importance de dépasser l’appréciation des performances d’un système agricole sur le seul critère des rendements pour intégrer une mesure plus large des bénéfices à la fois économiques, sociaux et environnementaux de ces systèmes. L’étude affirme enfin que la mise à l’échelle de l’agro-écologie nécessitera un changement culturel et philosophique radical dans notre perception de ce qu’est une agriculture « productive » et « efficiente ».

Lire l’étude (28 p.) :

http://pubs.iied.org/pdfs/14629IIED.pdf


Groupe de Travail Désertification, août 2014
Dans le cadre des Journées Climat et Développement de Coordination Sud qui se sont déroulées du 8 au 11 juillet à Paris, le GTD (Groupe Travail Désertification) a co-organisé un module intitulé « Lien entre désertification, dégradation des terres et changements climatiques : enjeux, observations et perspectives ». La première session a présenté la Convention Désertification et explicité le lien entre désertification, dégradation des terres et changement climatique, en regard des enjeux de négociations en cours. Plusieurs membres du GTD ont ensuite présenté des expériences et observations concrètes de terrain. La session finale a interrogé le lien entre les sciences et la société civile dans ce domaine. Le programme et les présentations des intervenants sont disponibles sur le site du GTD.
http://gtdesertification.org/article376.html


CILSS, août 2014
Cet article propose d’évaluer prospectivement les effets de la mise à l’échelle de la gestion durable des terres (GDT) dans deux pays sahéliens, le Niger et le Sénégal. L’analyse prospective des coûts et bénéfices des techniques de GDT montre que ces techniques sont avantageuses pour l’économie et la sécurité alimentaire nationale. La conclusion insiste sur la nécessité de mixer GDT et apport raisonné d’engrais chimiques, de renouveler les associations de techniques de GDT, de faire un plaidoyer sur le potentiel des techniques et de créer des fonds d’adaptation au changement climatique et de lutte contre la désertification dans le cadre des politiques agricoles régionales.

Lire l’article (7 p.) :

www.agrhymet.ne/portailCC/images/pdf/gdtechelle


RECA Niger, 12 août 2014
Ce rapport a été rédigé suite au suivi de différents sites de récupération des terres réalisé après l’hivernage 2013, principalement localisés dans la partie Ouest du Niger. Le rapport est centré sur ce qui ne va pas - les résultats insuffisants -, afin de mieux comprendre ce qu’il faut changer ou améliorer pour obtenir les résultats escomptés. Les nombreuses difficultés rencontrées dans la mise en œuvre de ces ouvrages rappellent que la restauration et la revégétalisation des sols est technique et complexe : celles-ci soulèvent des défis liés à la nature du sol, au choix et à la réalisation des ouvrages, aux choix des espèces à planter, à la taille ou l’âge des plants lors de leur plantation, etc.

Lire le rapport (17 p., 2 Mo.) :

www.reca-niger.org/IMG/pdf/Rapport_RECA_GDT_2013.pdf


Stockholm Environment Institute, août 2014
L’objectif de cette revue est d’identifier le potentiel et les contraintes qui limitent le développement de l’agriculture de conservation (AC) au Niger. Elle analyse les pratiques et technologies d’AC au Niger et apprécie les résultats et l’échelle d’adoption des institutions, ONG et autres acteurs qui interviennent dans la mise en œuvre de ces techniques. Elle détermine les opportunités et contraintes pour l’adoption des techniques d’AC en milieu rural au Niger (avec accent sur les aspects socio-économiques). Elle définit enfin des pistes de recherche à entreprendre dans ce domaine.

Lire l’étude (30 p., 2 Mo) :

www.reca-niger.org/IMG/pdf/SEI-TripleGreenNiger-RevueSurLAgricultureDeConservationAuNiger.pdf


Changement climatique


IEDD, juillet 2014
Les actes de la 8e conférence internationale sur l’adaptation au changement climatique au niveau des communautés sont maintenant disponibles sur le site web de l’IIED. La conférence s’est tenue en avril 2014 sur le thème du « financement de l’adaptation locale ». Les différentes interventions ont analysé les besoins et les moyens de financer le nombre croissant de projets d’adaptation au niveau des communautés, interrogeant notamment le rôle des autorités nationales, la place du secteur privé ou encore le défi de toucher les populations les plus vulnérables.

Lire les actes (66 p., 2 Mo) :

http://pubs.iied.org/pdfs/G03809.pdf


FFEM, juin 2014
Cette capitalisation constitue la synthèse de l’étude sur le bilan et la stratégie future du Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM) dans le domaine du changement climatique. Plus largement, elle vise à engager une réflexion sur le sujet de l’adaptation au changement climatique dans les pays en développement. Cette étude présente les principaux défis d’adaptation au changement climatique dans les pays en développement, dresse un état des lieux des débats sur l’adaptation dans le cadre de la « Convention Climat » et effectue une revue et analyse comparative des instruments internationaux et français existants. Elle émet enfin des recommandations pour la stratégie du FFEM.

Lire le rapport (80 p., 11 Mo) :

www.ffem.fr/webdav/site/ffem/shared/ELEMENTS_COMMUNS/U_ADMINISTRATEUR/5-PUBLICATIONS/Changement_climatique/plaquette%20brochure%20effet%20de%20serre/fichier-Adaptation%20au%20CC-final07072014%20BMDV.pdf


Agriculture familiale


Rural 21, 6 août 2014
Plusieurs articles du dernier numéro de la revue Rural 21 (publiée an anglais) ont été traduits en français et sont disponibles en ligne. A travers des points de vue variés (agriculteurs, représentants d’organisation internationale, chercheurs…), les articles abordent une série de dimensions clés de l’agriculture familiale : définition et aspects de l’agriculture familiale, lien avec l’emploi rural, question du genre, intérêt de la diversité pour la résilience.
http://www.rural21.com//nc/francais/news/detail/article/agriculture-familiale-00001199/


Appui OP


AVSF, 2014
Ce guide méthodologique produit par Agronomes et vétérinaires sans frontières (AVSF) à partir de ses expériences en coopération et celles de ses partenaires, présente un cadre de référence conceptuel et méthodologique pour inspirer la construction de programmes de renforcement de capacités d’organisations de producteurs. Il propose également divers outils méthodologiques et de formation, utiles aux acteurs du développement des filières et des territoires.

Lire le guide (30 p., 7 Mo) :

www.avsf.org/public/posts/1715/formation_renforcement_capacite-s_op_avsf_2014.pdf


Jatropha


JatroREF, juillet 2014
Le réseau jatroREF a mis en ligne deux documents sur les perspectives et les contraintes pour la valorisation du tourteau de Jatropha. La note intitulée « le point sur le tourteau de Jatropha » récapitule les principaux éléments à retenir sur les différents modes de valorisation du tourteau. Le deuxième document est une synthèse documentaire détaillée, reprenant la caractérisation du tourteau de Jatropha, ainsi que les principaux éléments sur les différentes valorisations du tourteau (engrais, complément alimentaire et autres utilisations possibles).

Lire la note (6 p.) :

www.jatroref.org/spip.php ?action=acceder_document&arg=413&cle=47d28f27b07e66934a4eab1dca8abba57ca61b7d&file=pdf%2Fle_point_sur_tourteau_de_jatropha.pdf

Lire la synthèse (29 p.) :

www.jatroref.org/spip.php ?action=acceder_document&arg=412&cle=8fcc1bf55a62a98e59851fe43211d5c439654795&file=pdf%2Fnote_de_synthese_le_tourteau_de_jatropha_perspectives_et_contraintes_pour_sa_valorisation_.pdf


Agricultures africaines


IFPRI, 2014
Cet atlas consacré à l’agriculture africaine est organisé autour de 7 thèmes, couvrant plus de 30 sujets : enjeux politiques, démographiques et institutionnels (frontières politiques, investissements publics dans la R&D…) ; empreinte de l’agriculture (systèmes de production, espaces agricoles et pastoraux, place des cultures irriguées, productivité…) ; conditions de production (zones agro-écologiques, pluviométrie, fertilité des sols…) ; importance de l’eau (variabilité de la pluviométrie et ses effets) ; facteurs de changements (influence de la dégradation des sols, impacts du changement climatique…) ; accès au commerce (accès aux marchés nationaux et internationaux) ; bien-être humain (acuité de la faim, pauvreté…). Des cartes, accompagnées d’un court texte, permettent d’illustrer chaque sujet.

Lire l’atlas (108 p., 2 Mo) :

http://ecdpm.us1.list-manage.com/track/click?u=f3098f0aa17cc73cc4c42bc9b&id=ee8aa83001&e=abc5417b82


Bulletins


Afrique Verte, août 2014
Selon le bulletin d’Afrique verte sur la situation alimentaire au Sahel, la tendance générale de l’évolution des prix des céréales est à la stabilité dans les trois pays début août. La situation alimentaire reste globalement calme et satisfaisante. Le bulletin fait également un point sur le déroulement de la campagne agricole, ainsi que sur les actions du gouvernement, des organismes internationaux et des ONG dans ces trois pays.

Lire le bulletin (8 p.) :

www.afriqueverte.org/r2_public/media/fck/File/Bulletins/PSA/PSA%20160-08-2014.pdf

  • Réagir :
  • Partagez :

Réagir à cet article


Restez informé(e) !

Vous pouvez vous abonner à nos publications et bulletins pour les recevoir directement dans votre boîte mail. Vous pouvez également créer des bulletins personnalisés pour recevoir les dernières informations publiées sur les thématiques de votre choix.

  •  

    Site réalisé avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie et de l’Agence française de Développement

  • AFD OIF
  • COMMENT PARTICIPER ?

    De nombreuses possibilités existent pour participer à la vie du réseau. Vous pouvez vous abonner à nos publications et créer des bulletins personnalisés.

    Abonnez-vous à nos publications

  • Vous pouvez aussi vous abonner à nos flux RSS et nous suivre sur les réseaux sociaux

  • Envoyez-nous vos contributions et vos suggestions en nous contactant !

  • CONTACTEZ-NOUS